sak ifé nout jordu ék nout demin

De la défaite de l’Espérance est né un nouvel Horizon


Édito
Mardi 22 Juillet 2014

Qu’est-ce qui vaut encore la peine d’être vécu ? Y a-t-il quelque part un enjeu plus grand que nous qui justifierai qu’on lui sacrifie du temps et des efforts ?




Le XXe siècle n’a pas été marqué par Le Grand Soir libérateur.
Les horizons se sont restreints et nos attentes se sont dissoutes dans la faillite des grandes idéologies. Notre énergie a été misesous la tutelle de la pensée unique, elle a été confisquée, congelée.

On veut nous faire croire que l’ivresse de la consommation constitue un refuge,
mais l’Homme ne vit pas que de pain et la réforme de la société reste imaginable, possible
parce que ce sont toujours les Hommes qui font l’Histoire.

Que reste-t-il comme grande cause qui justifierait le dévouement d’une vie,
qui permettrait de mobiliser les âmes et les énergies ? Qu’est-ce qui vaut encore la peine d’être vécu ? Y a-t-il quelque part un enjeu plus grandque nous qui justifierai qu’on lui sacrifie
du temps et des efforts ?

Francis Fukuyama prédisait qu’avec la défaite des totalitarismes viendrait la fin de l’Histoire.
Mais c'était considérer que la démocratie était un état, or c’est un chemin, une valeur relative.

C’est une valeur relative dans l’espace : un pays est plus ou moins démocratique qu’un autre.
Personne ne songe à mettre à égalité la démocratie russe selon Poutine et celle qui est installée
en Europe occidentale. Pour autant, la Russie est bien répertoriée dans les pays dits démocratiques.

C’est aussi une valeur relative dans le temps. Dans la France de la troisième république, les femmes ne votent pas, pour autant la France d’avant-guerre est tout de même considérée comme une démocratie.

La démocratie est un système qui est toujours en devenir, toujours à perfectionner. 
Les outils que nous utilisons encore, suffrage universel, corps intermédiaires, séparation des pouvoirs… ont été créés et mis au point par les générations précédentes, dans d’autres contextes, pour d’autres époques et ils ne fonctionnent plus.

Oui, quelque chose vaut encore la peine d’être vécu. Oui, il y a un engagement politique qui mérite qu’on y consacre du temps de vie, c'est la réappropriation totale de la chose publique
par les citoyens.

Le combat pour démocratiser radicalement notre démocratie est ouvert et bienheureux ceux
qui s’y engageront car ils seront remplis de joie.

Démocrates de tous les pays, unissez-vous...

Info Run



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit