sak ifé nout jordu ék nout demin

Continuité territoriale : le PS persiste et signe : la coupe drastique du dispositif est confirmée


Politique
Jeudi 4 Décembre 2014

Le gouvernement socialiste l’a confirmé malgré la pression populaire des réunionnais et de nombreux élus d’outre-mer, il a décidé de baisser de manière très forte la dotation de l’Etat pour le dispositif d’aide à la continuité territoriale. Le pouvoir socialiste a décidé d’inscrire au budget de la Nation cette baisse de près de 10 millions d’euros pour ce dispositif à partir de 2015.


L’arbitraire socialiste sur la continuité territoriale

Alors que cette mesure permettait aux réunionnais et aux ultra-marins en général, de se déplacer en toute liberté vers la métropole une fois par an, pour diverses raisons toute plus valables les unes que les autres (visites à la famille, accompagnement d’un proche devant subir une opération chirurgicale, passage d’un examen ou d’un concours, réalisation d’un stage ou d’une formation). Le dispositif continuité territoriale est une réelle avancée pour les citoyens de La Réunion et de l’Outre-Mer en général. C’est une aide qui garantit la justice et l’égalité de traitement entre tous les citoyens français qu’ils soient de l’Hexagone ou ultra-marins. De cette manière, les Réunions ont réellement l’impression être des Français de seconde zone mais Français à part entière.

Las, le gouvernement socialiste va donc obliger les Réunionnais à ne bénéficier de la continuité territoriale que maximum une fois tous les 3 ans et que pour une certaine catégorie e la population . Le PS revient donc sur une mesure d’intégration des populations des outre-mers dans la République. C’est un choix politique sans débat qu’il devra assumer lors des prochaines échéances électorales de 2015 pour les élections départementales et régionales et surtout en 2017 pour les élections présidentielles et législatives.

Cette orientation politique de rupture avec la métropole assumé par les élus PS et ses alliés PLR, MoDem doit être connue et sanctionnée par les Réunionnais. Le PS et ses alliés de gauche risquent de se retrouver fort dépourvus au lendemain des élections. Déjà un sondage donne la droite UMP-UDI grand vainqueur d’une éventuelle élection législative avec une assemblée nationale bleue horizon avec plus de 500 députés de droite sur 577. Gageons qu’à La Réunion la sentence serait également sévère pour la gauche socialiste suppôt du président Hollande déconsidéré.

Oui l’arbitraire socialiste sur la continuité territoriale se paiera dans les urnes Mesdames et Messieurs les élus de gauche, rendez-vous le 22 mars 2015.

La Plaine

Xavier-Luc Picard



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par DOM le 06/12/2014 10:40
Visiblement, Didier Robert semble plus préoccupé par le fait d’assurer le maintien du dispositif de la continuité territoriale pour c'est amis pour partir voyager que
plutôt que de soutenir nos jeunes pour une aider a la formation et examens en métropole "moi j'ai choisi"
Ce (…) Didier Robert
Arrive en tête des élus qui cumulent le plus à la Réunion sur 500 000 élus en France!! c'est honteux

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue