sak ifé nout jordu ék nout demin

Commission permanente du 31 Mai 2016


Politique
Mercredi 1 Juin 2016

Subventions culturelles : absence de lisibilité
Subventions sportives : 1,7 millions d'euros attribués à l'aveugle
SPL Energies Réunion : le compte n'y est pas
Vaste plan de réhabilitation de logement : un vaste plan de com'
Copains-coquins : les habitudes sont tenaces
Enquête européenne sur la NRL : refus de transparence


Communiqué des élus du groupe LPA à la Région

Subventions culturelles : absence de lisibilité

Karine Nabénésa a regretté le manque de lisibilité et de cohérence dans l'attribution des subventions : certaines associations en bénéficient de plusieurs, réparties au sein de différents rapports. Le LPA a proposé que les demandes de subventions soient concentrées dans un même rapport et correspondent à un programme d'activité annuel des associations et non du coup par coup comme c'est le cas actuellement.

Le LPA dénonce le fait que les élus soient appelés à se positionner sur des dossiers sans vision globale et sans bilan des actions déjà financées, alors que pour certaines associations, les montants attribués dépassent les 100 000 euros.

S'agissant du financement du Pôle Régional des Musiques Actuelles, organisme qui aide aussi des associations culturelles et des artistes, le LPA s'est interrogé sur la coordination de ces aides avec celles qui sont directement attribuées par la Région. Karine Nabénésa a proposé que les aides culturelles soient gérées par un seul et unique interlocuteur, là encore pour plus de lisibilité.

 

Subventions sportives : 1,7 millions d'euros attribués à l'aveugle

Environ 1,7 millions d'euros ont été accordés aux ligues et comités. Le rapport présenté aux élus se composait d'une simple litanie de montants à attribuer aux différents organismes, parfois pour des sommes conséquentes (supérieures à 100 000 euros). Karine Nabénésa a fermement condamné ces méthodes opaques : les élus ne disposent d'aucun élément sur ces organismes, pas de bilan et pas de programme d'activités. Le Président de Région a invité les élus à se rapprocher des services pour des compléments d'informations. Le LPA rappelle qu'il appartient à la Région de fournir à l'ensemble des élus les éléments suffisants pour délibérer en pleine connaissance de cause.

 

SPL Energies Réunion : le compte n'y est pas

Les élus ont examiné les nouvelles règles de mise en œuvre du dispositif Eco-solidaire (aide au financement d'un chauffe-eau solaire). Selon le rapport, le financement de cette mesure sera assuré par l'enveloppe de 2,2 millions d'euros votée en 2014 et 2015 par la Région. L'enveloppe consacrée à ce dispositif n'a donc pas été utilisée. Pourtant, la SPL ER en charge de « l'animation » de ce dispositif a reçu en 2015 la coquette somme de 880 000 euros et presque autant pour 2016. A quoi ont donc servi ces 880 000 euros, soit presque la moitié du budget de la SPL ER ? Le LPA rappelle la nécessité de faire toute la transparence sur les organismes satellites de la Région où sont injectés chaque année des millions d'euros d'argent public.

 

Vaste plan de réhabilitation de logement : un vaste plan de com'

La Région a ce matin présenté aux élus son nouveau cadre d'intervention en faveur du logement social. Le LPA se réjouit de l'intégration d'un volet « accession à la propriété » conformément à la motion que le groupe a déposé à l'Assemblée plénière du 23 Février 2016. En revanche, sur la réhabilitation, Karine Nabénésa n'a pas manqué de rappeler au Président de Région que les moyens financiers consacrés ne sont pas à la hauteur des ambitions affichées. La promesse de campagne de réhabilitation de 20 000 logements soit 3 000 par an nécessiterait une enveloppe de 15 millions d'euros. Or, au BP 2016, seul 1 million d'euros est inscrit sur cette ligne budgétaire permettant à peine la réhabilitation et l'amélioration de 50 logements.

En l'état actuel des choses, ce n'est pas la Région qui aidera réellement en 2016 à arrêter l'hémorragie de la branche bâtiment du BTP qui se meurt. Le LPA invite la majorité régionale à abonder son budget pour que les grandes promesses de campagne en la matière ne finissent en mesurette.


Copains-coquins : les habitudes sont tenaces

Club export, 20 000 euros pour une nouvelle mission de prospection, cette fois en Côte d'Ivoire

Scènes Australes, 175 000 euros pour l'organisation du Sakifo et du IOMMA

Rhums et Punch Isautiers, 420 000 euros d'aide au Fret

Association Familles Solidaires, près de 95 000 euros dont 6 000 euros de subvention culturelle et 85 000 euros pour un chantier d'espace vert. Association qui porte également une Case à lire.

 

Enquête européenne sur la NRL : refus de transparence

En marge de l'examen d'un dossier, le Président de Région a été interpelé sur l'enquête actuellement menée par l'OLAF (Office de Lutte Anti-Fraude). Il a indiqué qu'il ne lui appartenait pas d'apporter des réponses sur ces enquêtes qui « normalement sont secrètes ». Le LPA considère que les Réunionnais ont droit à la vérité. Après une nouvelle visite des gendarmes du Parquet national financier, ce sont cette fois des enquêteurs européens. Laisser la justice faire son travail est une chose mais ces événements inédits ne dispensent pas le Président de Région d'informer à minima sur les procédures qui sont en cours, notamment sur quoi portent ces enquêtes et sur les risques encourus par la collectivité. 

Les élus du groupe LPA à la Région



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue