sak ifé nout jordu ék nout demin

Camille Sudre mérite le respect


Édito
Vendredi 29 Avril 2011

Didier Robert a créé un malaise au cours de l'assemblée plénière hier après-midi à la pyramide inversée. Alors que Camille Sudre (L'Alliance) intervenait sur le projet de la nouvelle route du Littoral, à la surprise générale, le président s'est levé et a quitté l'hémicycle.


Camille Sudre mérite le respect
Décontenancé, Camille Sudre s'est arrêté de parler. Surpris, l'hémicycle s'est tu, un peu comme si le temps s'est aussi arrêté. Majorité, opposition, administratifs, presse et public, interloqués, s'interrogeaient sur l'attitude du président. Les propos de Camille Sudre ont-ils agacé Didier Robert, au point qu'il a décidé de quitter son fauteuil et l'enceinte des débats, sans aucune explication et sans s'excuser ?

Entre silence, gène et interrogation, personne n'a repris, le temps de la courte absence du président, la responsabilité de poursuivre le débat. L'atmosphère était assez particulière, la gène était plus perceptible dans les rangs de la majorité et des administratifs. L'opposition elle, accusait le coup.

L'absence de Didier Robert a duré une à deux minutes. A son retour, Camille Sudre lui a demandé : "Qu'est-ce qui se passe ?" Didier Robert a répondu : "Je croyais que vous aviez fini, j'avais un coup de fil urgent". L'un des administratifs assis derrière le président, a confirmé : "Son téléphone a bien sonné".

Il n'est pas question ici de remettre en cause la raison qui a amené Didier Robert a quitté l'hémicycle pendant que le conseiller régional de l'Alliance s'exprimait. Ce qu'il faut déplorer c'est le manque de respect - volontaire ou involontaire - qu'a eu le président vis-à-vis de Camille Sudre.

Camille Sudre mérite le respect. Comme tout individu. Didier Robert, avant de quitter son fauteuil puis la salle, aurait dû s'excuser auprès de Camille Sudre et de l'ensemble de l'hémicycle. Il aurait dû demander à son premier vice-président Jean-Louis Lagourgue de poursuivre les débats en son absence.

C'est une question de respect.

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par POUDROUX le 29/04/2011 06:55
C'est une question d'éducation !
Ou peut-être a-t-il voulu faire montre de son petit "pouvoir". D'ailleurs, quand on est dans une réunion importante pour débattre d'un sujet sérieux, on éteint son portable !
On peut lui pardonner son jeune âge mais pas son manque de respect vis-à-vis de ses "semblables".

2.Posté par Cam & Léon le 29/04/2011 07:17
Demander quoi ... a Lagourgue ???
Il est au courant de RIEN .... comme dans sa Commune qu'il desserte en permanence
Le jour ou il prendra une initiative , le Lagourgue , il faudra mettre une croix rouge sur le calendrier

3.Posté par Marie Claude Barbin le 29/04/2011 19:33
Décidément! Il se passe toujours quelque chose à la pyramide inversée. Un peu comme aux Galeries Lafayette... Quand i casse pas un verre, i taille la route. Avec une pyramide à l'envers, le monde i marche su la tête... Sak, i aime pas l'humour, zappe...

4.Posté par Serge LACOUR le 04/05/2011 13:12
Tiens le camille se réveille ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit