sak ifé nout jordu ék nout demin

Bayrou, Dindar et Modem, le point de vue de Joseph Boyer


Invité(e)
Samedi 10 Mars 2012

Lors d’une émission télévisée, jeudi soir, François Bayrou a renvoyé François Hollande et Nicolas Sarkozy dos à dos. Ce qui est assez logique dans le cadre d’une campagne à l’élection présidentielle.


Bayrou, Dindar et Modem, le point de vue de Joseph Boyer
François Bayrou a clairement dit qu’il serait présent au second tour de cette même élection. Il y a là une évolution notable de son positionnement, étant entendu qu’en juillet 2011, il avait mentionné devoir faire un choix entre le PS ou l’UMP, sous entendant par la même que lui n’y serait pas. Aujourd’hui, il déclare n’avoir jamais envisagé l’échec.

Cette déclaration si elle est destinée à rassurer son électorat, vient néanmoins en contre poids de ce que proposent les instituts de sondages ou ce que prédisent les analystes politiques. Quels que soient les sondeurs, quels que soient les supports médiatiques, il s’avère que le deuxième tour opposera le président sortant et son challenger socialiste.

L’inquisition des journalistes, un défaut qu’a souligné le président du MoDem, n’aura pas permis néanmoins que celui-ci définisse ses prises de positions s’il n’était pas au deuxième tour. Cette incertitude pourrait être normale et pourrait être confortée par d’autres considérations.

Faisant fi des incertitudes, François Bayrou évoque subrepticement ses candidats aux législatives, mais en se drapant dans la plus grande réserve.

Cette émission télévisée s’est déroulée quelques heures après le lancement de la campagne de Madame Dindar pour les législatives. Faudrait-il y voir un quelconque lien de causalité ?  Il serait plus raisonnable de voir un simple fait du hasard. Cela n’a pas empêché la présidente du Département de continuer à affirmer son soutien à François Bayrou d’une façon extrêmement expressive.

Cette déclaration d’intention aurait pu s’accompagner, de la part de la présidente du Département, d’une phrase lançant officiellement la campagne de François Bayrou à La Réunion.

Cela ne fut point, la présidente du Département ayant servi sa cause et sa cause seulement. Il m’est apparu flagrant que Madame Dindar lançait un ultimatum ou un ordre au président du MoDem, afin de décrocher l’étiquette de ce parti, pour sa propre campagne.

L’attitude de Nassimah Dindar, totalement contestable, n’est cependant pas un coup d’essai de sa part. Dans d’autres circonstances électorales, la présidente du Département a aussi manœuvré comme si l’on devait lui obéir.

Pour cette élection législative, Madame Dindar devra faire avec la présence de deux personnes : tout d’abord, le représentant en titre du MoDem à La Réunion, à savoir le maire de Saint-Leu, Thierry Robert. Cette attribution lui aurait été confiée du fait qu’il ait une assise populaire plus importante, en sa qualité de maire. Mais aussi de conseiller général. Mais là, les relations ne reposent plus sur une ligne idéologique. L’investiture à Thierry Robert ne lui poserait pas de problème insurmontable.

La deuxième personne est Michel Lagourgue, le fils de l’ancien président de Région Pierre Lagourgue. Cette personnalité est plus consistante et les moyens de l’évincer ne peuvent être les mêmes. Michel Lagourgue est un modéré, un centriste de longue date, contrairement aux deux élus précédemment cités. Le fait est perturbant pour Mme Dindar qui voudrait bien évincer Michel Lagourgue de sa circonscription. Il n’est point homme à se dédire.

La rumeur dit que Nassimah et Ibrahim Dindar auraient proposé à Michel Lagourgue leur soutien total lors des prochaines élections municipales à Saint-Denis. Cela signifierait une complicité passive de Michel Lagourgue pour construire l’hégémonie de Madame Dindar. Je ne pourrai que conseiller à Michel Lagourgue la plus extrême des prudences quant à ce soutien, des précédents permettant de comprendre l’étrange conception du respect des engagements qu’à Madame Dindar. Mais il est vrai que le dicton populaire veut que l’espoir fait vivre.

 

Joseph Boyer



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Coco-dur le 10/03/2012 10:17
C'est qui ce Joseph Boyer ??? un donneur de leçon, un de plus ? Un éminence grise de la politique ??? ou encore un de ces sbires des politiciens de tous poils qui veulent faire l'éducation des Réunionnais ??? Ce Michel Lagourgue, hormis son nom... c'est qui ? c'est quoi ??? un zombi politique qui n'apparaît qu'au moment des échéances électorales et qui, le reste du temps, se rendort dans sa coquille bourgeoise et confortable ???

C'est fatiguant de voir toujours les mêmes comiques rechercher les ors de la République et les voix des électeurs en ne faisant rien et en envoyant des missiles dans le paysage médiatico-politique avec la complicité de certains sites, comme celui-ci mon cher Jismy, qui donne la parole à des gens qui tout d'un coup se croit important...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger