sak ifé nout jordu ék nout demin

BIENVENUE Chez nous, VOUS ÊTES CHEZ VOUS.


Citoyen
Vendredi 14 Août 2015

La volonté de libérer les entreprises pour créer des emplois, créer un collège à vocation économique et sociale avec des personnes venant du monde des entreprises et des travailleurs privés d’emploi, cela ne s’invente pas !


La Réunion a besoin d’un « Mai 68 » politique, économique et social !

Nous voulons donc, contrairement à d’autres organisations, ouvrir notre  mouvement pour une plus grande collégialité ; élément qui sera un des facteurs clés, pour réussir à fédérer le plus grand nombre et le plus largement possible. Notre objectif principal ! Et pour cause :

Nous considérons que les partis politiques traditionnels ne sont plus en capacité et n’ont plus la crédibilité nécessaire, pour défendre Les Citoyens, et que la société civile gagnerait à reprendre l’initiative et le pouvoir ! 

Loin de la caricature, le mouvement citoyen pour l’emploi est à la recherche des femmes et des hommes remarquables, au service de la cité, ayant du talent dans tel ou tel domaine, et voulant surtout s’engager en politique, pour peser sur les décisions qui engagent l’avenir de La Réunion. 

Des femmes et hommes disponibles, compétents, pour faire élever le débat public. Des femmes et des hommes d’expérience dans la vie économique ou sociale, pour être compatible avec l’A.D.N du mouvement, face à d’autres organisations politiques.

 Des femmes et des hommes intègres, des esprits libres, de manière à nous prémunir des ambitions personnelles.

2004-2010

 Il n’est pas vain de rappeler d’une part, que la situation est exceptionnelle et que les chefs d’entreprises et les demandeurs d’emploi ont manqué une occasion en 2004.

 D’autre part, on sait tous, que la classe politique est toujours dans le déni malgré la désaffection des électeurs…

 Il suffit d’écouter les candidats qui se déclarent pour s’en convaincre, pour ceux qui doutent encore.

 Qu’on y croit ou pas aujourd’hui, le mouvement des chômeurs est une véritable menace pour la classe politique dans la perspective que nous dessinons.

 Manuel Valls, Premier Ministre, vient de nous rappeler que La Réunion est une exception Française dans L’Océan Indien. 

Nous rappelons que quand nous avons affiché la volonté de créer 10 000 emplois aux élections régionales de 2004, on nous disait que ça ne marcherait pas.

 On nous a dit qu’on arriverait pas à donner du travail à 10 000 personnes.

Aujourd’hui, dans une approche politicienne, certains avancent les chiffres de 50 000 emplois : 

Trouvez l’erreur !

En Métropole, le Mouvement associatif accompagne classe la classe politique. Et les leaders associatifs offrent  de nouvelles opportunités. A La Réunion, outre les difficultés de la conjoncture économique, l’incompétence de la plupart des hommes politiques est doublement  pénalisante et désuète. Ce n’est pas un problème de gauche ou de droite !

Il nous faut « UN MAI 68 » politique aux régionales.

Les gens n’ont sérieusement pas conscience de ce que nous avons apporté au débat public à La Réunion, et nos positions ne trouvent pas encore un grand écho dans les médias. Cela pourrait se corriger avec le temps. Les journalistes ont aussi un rôle important à jouer : Ils seront à la hauteur !

Une chose est certaine : Notre Mouvement ne sera l’écurie d’aucun lobby !

Nous avons l’ambition de contribuer à élever le débat public et à faire émerger une nouvelle élite dans la société politique d’aujourd’hui, pour mieux préparer l’avenir. 

Nous voulons travailler avec et pour Les Réunionnais qui souffrent et qui espèrent et non, être au service des individus ou des personnalités pour des ambitions personnelles, comme c’est malheureusement, souvent le cas dans d’autres organisations.

D’abord, nous voulons réconcilier Les Réunionnais de la chose 

Nous voulons faire vivre la solidarité dans les faits, et fédérer le plus grand nombre des personnes abandonnées, notamment les jeunes qui votent de moins en moins. 

Aussi, nous voulons affirmer, de manière plus forte, notre exigence d’un modèle social et économique ambitieux et prometteur pour l’avenir. 

C’est pourquoi, la  première grande échéance à laquelle nous nous préparons, est l’élection des conseillers régionaux les 6 et 13 décembre prochains. 

Car, c’est à cette occasion que nous allons avoir l’occasion d’un vrai débat démocratique avec les autres organisations en présence sur les enjeux des élections régionales.

 Par conséquent, nous nous préparons à présenter une liste de défiance face aux partis politiques qui ont sacrifié Les Réunionnais dans la pauvreté et le chômage.

C’est aussi, la raison pour laquelle nous recherchons des personnes crédibles, dans la phase de développement de notre mouvement, de manière à nous permettre de pouvoir disposer d’une véritable gouvernance au niveau départemental. 

Des personnalités qui vont être plus impliquées, en raison de la stratégie que nous allons développer avec la société civile, dans les 6 mois qui viennent.

Nous gagnerons à traduire dans les faits, un modèle participatif de la parole citoyenne et à agir ensemble.     

Un groupe de travail est en création, pour faire évoluer cette démarche à l’exemple du mouvement citoyen Podémos, les victoires du Mouvement Citoyen à Madrid et à Barcelone en Espagne…

 Ces élections régionales seront donc une opportunité de participer, d’élever le débat, et surtout de contribuer à relever les défis auxquels La Réunion est confrontée, et pour  lesquels, la classe politique a lamentablement échoué.

Avec 400 000 pauvres, 160 000 chômeurs, 110 000 illettrés, 60 000 mal logés, 30 000 demandeurs de logement, 60 % de jeunes sacrifiés, que de temps perdu !  

 D’où la nécessité des chefs d’entreprises et des demandeurs d’emploi, de ne plus tomber dans la perfidie de s’opposer systématiquement, ou de se regarder en chiens de faïence, comme des adversaires.

 Nous gagnerons à agir ensemble, c’est une évidence.

Offrir la possibilité de voir et de ressentir les choses  

Il ne suffit pas de dire les choses, de faire des promesses : Il faut surtout, faire ce que l’on dit ; mieux, tenir ses promesses. 

Le drame de la classe politique d’aujourd’hui, c’est son incapacité de ne pas aller au bout, c’est son incapacité de ne pas changer les choses en profondeur. 

C’est la raison pour laquelle, une liste défiance sera présente, face à ces biens pensants qui nous dirigent. A les écouter, il n’y a rien à faire, à les croire, on ne peut rien espérer !C’est à se demander pourquoi ils renouent avec de pires aveuglements et se battent-ils autant, pour acquérir ou maintenir le  pouvoir ?  Pour nous, ce n’est pas une question de gauche, de droite ou du centre. Ce n’est pas une simple question politique, c’est un choix de société !

 Cette classe politique là, n’est plus à la hauteur des enjeux… Faire le ménage à la pyramide inversée ne suffira pas !

Notre société politique est dépassée ; elle est hors jeu, elle est dans une impasse dangereuse pour La Réunion : Là est le problème !

Tout va mal !  

 Il va falloir aller plus loin. Pour notre part, nous voulons commencer par une liste de défiance face aux partis politiques traditionnels qui ont sacrifié les réunionnais au chômage et sont aux commandes de la pyramide depuis 1973.

Nous devons remonter la pente : Nous en avons les moyens ! Avec 400 000 pauvres, 160 000 chômeurs, 110 000 illettrés, 60 000 mal logés, 30 000 demandeurs de logement, 60% des jeunes sans avenir, que faisons – nous de cette force ? 

Les 6 et 13 décembre, un seul mot d’ordre : Un chômeur une voix, un pauvre, une voix !     

 Ce serait déjà une victoire et un immense espoir pour ceux qui souffrent et qui espèrent! 

Avec une alliance des chefs d’entreprises et de salariés sacrifiés, une armée de pauvres, des bataillons de chômeurs et de précaires, quel parti politique pourra nous résister ?

Nous constituons ainsi, la première organisation sociale et  politique de La Réunion : Pourquoi donc, nous priver d’une telle force ?

 Voulons- nous, une fois de plus, laisser les pyromanes se transformer en pompiers à l’occasion des prochaines élections régionales à notre grand dam ?

Allons- nous nous laisser désabuser par des candidats sans scrupule, des candidats aux promesses démagogiques, quand celles-ci ne sont pas pharaoniques ?

 Des candidats qui ne tiendront pas leurs promesses une fois élus ?

 Nous les entendons déjà, et nous les voyons arriver, avec leurs gros sabots : Ne vous méprenez pas !

Ce qui fait trembler la classe politique

 

Le changement, ce n’est pas eux qui le provoqueront, c’est vous ! Ne vous faites pas avoir, une nouvelle fois. Réveillez-vous ! Le Défi qui nous attend, c’est un chômeur, une voix, un pauvre, une voix ! Voilà ce qui fait trembler la société politique et qui peut faire très mal, d’autant que notre puissance pourrait devenir particulièrement menaçante. 

160 000 CHÔMEURS

Une machine de guerre pour faire craquer les hommes politiques, des Bataillons d’illettrés et des milliers de mal logés,  prenons le pouvoir ! Les 6 et 13 décembre, ils seront des milliers de pauvres, chômeurs et précaires, retraités et jeunes, à voter contre la morosité bien pensante et à prouver que quand on veut, on peut ! Une leçon !

 

Alé Di Partout !    

Contacts : (Sud) 0692 474 350 –(Est) 0693 606 762 (Nord) 0692 398 510 (Ouest) 0692 968 713


Mouvement Citoyen Populaire Réunionnais



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Août 2020 - 08:31 Lucie PAULA BAWEDIN