sak ifé nout jordu ék nout demin

Assemblée unique, fin de la surrémunération, tram-train, MCUR… Aucun changement dans le projet du PCR


Édito
Mercredi 14 Novembre 2012

"Nous avons des propositions. Nous le ferons savoir le 14 novembre lors de la Conférence économique et sociale". Ce jour-là en conférence de presse, Paul Vergès donnait l'impression que le PCR avait des propositions révolutionnaires. Ce n'est pas le cas. C'est le même projet d'il y a vingt ans. C'est vrai, c'est mieux écrit. Un tableau idyllique avec plus de couleurs et de peinture "Corona". Avec beaucoup d'arrière-pensées. Stratégies.


Assemblée unique, fin de la surrémunération, tram-train, MCUR… Aucun changement dans le projet du PCR
Paul Vergès et le PCR ont tort d'insister. Leur projet de développement, il est vrai de mieux en mieux écrit, et de mieux en mieux présenté, n'intéresse pas le PS local et à fortiori le gouvernement. Et sans doute pas une majorité de Réunionnais, si l'on se réfère au résultat du scrutin des Régionales de 2010. C'est en effet le même socle qui est remis au goût du jour dans les quinze propositions du PCR "pour un véritable changement". Seul vrai changement dans le document, les communistes ont fait à fond la forme, histoire de bien faire passer la pilule. Explications.

Assemblée unique. Si fin 2009, Paul Vergès avait demandé à Marie-Luce Penchard alors ministre de l'Outre-mer, de retirer la question de l'évolution statutaire du Conseil interministériel des Outre-mer, cette fois-ci, Le PCR y va franco. C'est la mesure n° 12. Paul Vergès propose la "création sur la base de l'article 72 de la Constitution, une nouvelle assemblée territoriale, se substituant à la Région et au Département…". Les conseillers territoriaux y seront élus au scrutin de liste à la proportionnelle intégrale.

Fin de la surrémunération. Là-aussi, le dispositif change de nom. La fin de la surrémunération devient l'harmonisation des revenus. C'est vrai plus joli et ça fait moins peur aux fonctionnaires concernés. Et surtout, il faut convaincre le gouvernement que "ces indemnités de vie chère" doivent être reversées dans "un Fonds réunionnais de développement, articulé avec la future banque publique locale d'investissements". La question est : quelles gesticulations institutionnelles, juridiques et politiques seront nécessaires pour créer cette loi puis l'appliquer ?

Tram-train et MCUR. "Les communistes ne changent pas d'objectif, mais de méthodes". C'est vrai encore une fois. Et les arguments demeurent : "Coma circulatoire, autre mode de transport, ne pas faire la route du Littoral en l'état actuel, rediscuter les Accords de Matignon (revenir à la version initiale), rétablir la priorité au transport ferroviaire, développement durable, autonomie énergétique et alimentaire, relancer le projet de la Maison des Civilisations et de l'Unité réunionnaise, Langues et culture régionales… Pour faire court, c'est l'essentiel du programme de l'Alliance lors des Régionales de 2010.

"Donn créole travay". Le slogan a été à la mode dans les années 80. Les communistes étaient à la tête du SivomR, le PCR martelait qu'il faut embaucher local. Cette fois-ci, le Parti veut identifier et répertorier tous les emplois pouvant aller à ceux qui vivent à La Réunion. "Pas un emploi ne doit échapper aux Réunionnais". Une formule portée depuis quelque temps par Gilles Leperlier et l'AJFER. La bataille de l'Agorah n'aura pas été vaine pour le PCR. Reste que cette mesure est hypocrite. De la démagogie dans toute sa dimension…

C'est comme la mesure n° 14 : "exiger la maîtrise de la langue créole pour tous les enseignants…" Là, c'est franchement ridicule. Comme pour "Donn créole travay", le PCR tente de flatter la corde identitaire des Réunionnais. Remarquer en 2010, ça n'avait pas marché. Quelles sont les raisons pour qu'une grande majorité de la population locale y adhère ? Très peu. Car une fois de plus le PCR a oublié l'essentiel : ce projet n'est pas voulu par le peuple, seulement par un groupe d'individus...




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit