sak ifé nout jordu ék nout demin

Alliance : "Didier Robert n'était pas à l'Elysée, une absence inexcusable et lourde de signification"


Édito
Samedi 15 Septembre 2012

"Mercredi en fin de matinée, le Président de la République François Hollande a reçu l’ensemble des présidents de Régions de la métropole et de l’outre-mer, en compagnie du Premier Ministre Jean-Marc Ayrault et d’autres membres du gouvernement comme Michel Sapin, Victorin Lurel ou Cécile Duflot".


Alliance : "Didier Robert n'était pas à l'Elysée, une absence inexcusable et lourde de signification"
"L’importance de cette réunion -  qui  était consacrée à des dossiers stratégiques tels que le développement économique, la politique de l’emploi, le financement des PME et la banque publique d’investissement, la formation et la qualification des jeunes, ou la mobilisation des fonds européens en faveur  de croissance , et qui s’est conclue par l’adoption d’une déclaration commune Etat/ Régions formalisant 15 engagements pour la croissance et  l’emploi - ne pouvait  échapper aux présidents de Région. Quasiment tous ont répondu présent,  y compris le président de la Région Alsace, Philippe Richert (UMP), le président de la Région Réunion, Didier Robert, se distinguant par contre par son absence.

Le prétexte avancé par la Région Réunion – conférence  des présidents des RUP aux Açores- pour excuser cette absence ne tient pas la route : en effet,  les collègues de Didier Robert, c’est à dire  les présidents des régions de la Guyane et de la Martinique et la présidente de la région Guadeloupe , ainsi que le ministre de l’outre mer Victorin Lurel, ont participé à la réunion de travail à l’Elysée qui a eu lieu en fin de matinée de mercredi et s’est achevée en  début d’après midi, et ils étaient également présents le soir  ux Açores  pour la conférence des présidents des RUP dont les travaux se déroulent durant les journées de jeudi et vendredi. Comme ses collègues,  Didier Robert pouvait donc  parfaitement participer à la réunion à l’Elysée mercredi midi et se rendre aux Açores dans l’après midi.

Mais Didier Robert a délibérément choisi de boycotter la  réunion avec le Président de la République. Ce faisant, il sacrifie l’intérêt des réunionnais et de l’institution qu’il a la charge de présider.  L’Alliance tient à dénoncer cette attitude politicienne. La posture adoptée par le président de la région à l’encontre du Président de la République et du gouvernement est clairement motivée par des considérations partisanes qui ne servent pas les intérêts de La Réunion  et de la Région Réunion. L’Alliance regrette ainsi que la voix de La Réunion n’ait pu donc se faire entendre lors d’une  réunion stratégique pour l’avenir et le développement des régions.

Espérons en revanche que c’est l’esprit de responsabilité qui prévaudra toujours  à la présidence de la conférence des RUP qui va être passée à La Réunion, à l’issue de la conférence ayant actuellement lieu aux Açores sous la présidence de Carlos César, président du gouvernement régional des Açores. Jusqu’à maintenant, le président de la Région Région s’était plutôt distingué par une certaine discrétion sur le dossier des RUP, ayant été  personnellement absent à plusieurs réunions d’importance.

Cette fois ci, au motif que la présidence tournante des RUP va lui échoir comme prévu à l’issue de cette conférence aux Açores, la Région Réunion a mobilisé une enveloppe de 40.000 euros pour communique sur …"les premiers travaux de la présidence réunionnaise"…

Au delà de cet effort de communication, il faut souhaiter que les travaux de la conférence permettent de consolider la stratégie de défense des intérêts des RUP dans un contexte de contraintes aggravées. Que l’intérêt général écarte toute préoccupation politicienne, et que le travail de fond prime sur tous les effets d’annonce…"

Réactions



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Ludovic LESTE le 16/09/2012 08:49
Simple petit questionnement de ma part, combien sa coûte un allé retour paris-açores?
Ne sommes nous plus dans la crise?
A t'ont pensés à l'impact écologique de ses déplacements juste pour une réunion de quelques heures?
Ne pouvaient t'ils pas mieux accorder leurs planning sachant que les présidents de région outre mer,devait se trouvés aux açores à ce moment la?
Ce gouvernement, sa devient du n'importe quoi!
Tous, pour nous tombés dessus. Je ne parle pas simplement du président de région, les promesses faite qu'ils ne veulent pas tenir, qui deviennent légion. ex: carburant, emplois aidés, création d'emploi dans l'éducation. Le plus drôle étant que pour tenir leurs promesses sur ces sujets, il renvoi la responsabilité aux collectivités locales. Donc à nous de payés, a lui de se glorifié d'avoir tenu sa promesse. Mais les effets collatéraux seront subis par les réunionnais seul, sans faire parti de l'effort national. Le coût de tous cela sera exorbitant sur un peuple qui n'en n'a pas les moyens seul. Je crois que le peuple de la Réunion va regretter ces votes présidentiel et législatifs.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit