sak ifé nout jordu ék nout demin

Aline Murin Hoarau : Les traîtres, ceux qui maltraitent les citoyens et pillent les contribuables


Citoyen
Lundi 17 Février 2014

Comme vous avez raison, il faut les écraser, ces traîtres !
"Zonm politik, lé konm bichik, lé par sézon, mé pa tout bon kalité"
Les hommes politiques sont comme les bichiques, ils arrivent par saison, mais pas tous ont une bonne tenue à table.


A Sainte-Suzanne, les vieux slogans sont de retour rabâchés par ces vieux briscards de la politique. L'un d'eux doit avoir la tête remplie de souvenirs, pas tous glorieux. En revenant dans l'Est pour prendre la défense de son porte monnaie, il doit se rappeler de ses vieux camarades oubliés sur le bord des chemins de traverses.
 
C'est sûr que s'il y a un paradis avec une fenêtre qui donne sur l'Est de l'île, ils doivent bien rire les Baptiste Ponama, Serge Sinamalé, Gervais Barret et tous les autres qui ont été à tour de rôle les traîtres de ce parti taillé pour cet homme.
 
C'est vrai que dans son histoire, cet illustre personnage a côtoyé bon nombre d'amis qu'il traitera de "traîtres" pour se défaire des histoires gênantes et peu glorieuses. 
Mais où sont réellement les "traîtres" ?
 Et qui sont ces "traîtres" ?
 
Nous pouvons affirmer que la traîtrise consiste à jouer un double jeu. Par exemple de se faire élire sur un projet ou un programme pour la population et finir inéligible parce que voleur.
 
Le traître est celui qui trompe la population pour profiter de l'argent des contribuables.
 
Le traître est celui qui transforme les voix des électeurs en billets de banque sur son compte personnel ou pour le compte de son parti.
 
Aujourd'hui, nous, les électeurs, avons été trahis par ceux qui n'ont pas respecté la parole donnée aux citoyens en se faisant condamner pour détournements d'argent public.
 
Oui, il a payé dira-t-il, mais,  personne de censé  ne laisserait son chat sans surveillance devant un plat de poissons prêt à cuire…
"i mét pa le chien voleur pou véy la graisse".
 
Au mois de mars 2014, les électeurs de Sainte-Suzanne sauront-ils écraser ces traîtres de la démocratie qui se moquent d'eux avec des effets de communication à la "trois  permanences", "400 personnes", "600 personnes"… Même les militants de la première heure les ont lâchés, le PCR se meurt en continuant à mentir et en restant sourd.
 
Les vieux chevaux sont fatigués, l'odeur des abattoirs excite leurs narines, ils bavent et ils crient "aux traîtres".

Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Jako le 17/02/2014 06:31
la fin l'est top !

2.Posté par arrete maltraite à nous le 17/02/2014 06:46
" En politique, il ne s'agit pas d'inscrire comme "règle d'or" le "droit à réparation" des erreurs commises. Mais les ignorer, et de surcroît les renouveler, ne peut que conduire leurs auteurs à prendre aujourd'hui une lourde responsabilité ( ..)
Cela ressemble étrangement à ce qui se passe sur Sainte -Suzanne
Merci pour cet éclairage Pierre

« courage, celui de dire la vérité, quoi qu'il en coûte, en refusant de donner de fâcheuses illusions dans un contexte de difficultés budgétaires persistantes, et même croissantes, par des promesses inconsidérées »
Et oui Pierre, la vérité éclatera encore et encore et cela pour évincer les massacreurs de la démocratie et ceux qui ont mis votre parti en déroute, c'est de la déconfiture

Je vous félicite pour votre analyse censée et clairvoyante.
Mais voyez vous dans ce parti , seuls les anciens décident et ignorent et humilient ceux qui les ont servi, n'est ce pas ? Après on vous maltraite de traître

3.Posté par Une militante dans l''''ombre le 17/02/2014 08:32
oté Aline ou la oublié de citer Ti Marc Dalleau, ce fidèle militant qui a été chassé par cette équipe
oui Ti Marc Dalleau, c'est l'heure de la réparation
les traitres dehors
Nous n'oublierons pas ton implication ta présence, ta fidélité qui ont été ignorées par ces personnes sans reconnaissance sans cœur
l'heure de la sentence a sonné

4.Posté par Bilinbi le 17/02/2014 08:33
Merci Aline pour ce rappel historique, tous ceux qui ont été écrasé par la machine du Pcr/vergès Baptiste Ponama, Serge Sinamalé, Gervais Barret , domann azot ousa la pasé zot viyé kamarade Bruny payet qu'ils ont osé trépassé avant le temps. Partout la té di, lo kamarade Briny la finn mort - cela pour éviter de s'expliquer sur la mise à l'écart du camarade qui a tant donné pour son parti, mi panss osi noute viyé kamarade Léon Félicité, Alexis Pota à qui a été exigé la démission pour laisser la place au Potpaul, épi na dote, toutes ces petites mains de militants-travailleurs qui ont enrichi le Pacha du pcr, en vendant les vignettes èk lo zournal Témoignages, certains analphabètes, abonnés d'office, in zour listwar va parlé des sacrifiés de la lutte des classes, transformée zordi en lutte pour des places

5.Posté par créole le 17/02/2014 12:07
Madame , je ne suis pas un de vos partisans, mais sur ce sujet je vous suis 100 pour 100. Et si vous(ou quelqu'un d'autre) arrivez à déloger ce repris de justice de la mairie, je ne pourrai que m'en réjouir.

6.Posté par JOELLE le 17/02/2014 14:31
les traites sont ceux qui hachent et coupent plusieurs cotés voilà la reponse aline

7.Posté par A zot bon coeur !! le 18/02/2014 22:26
Et ou ça ou mette josiane jaures ?

8.Posté par Baswa le 22/02/2014 11:30
Les pires ennemis des militants et électeurs communistes sont devenus les principaux alliés du PCR.
Celles et ceux qui ont été insultés, frappés, emprisonnés, assassinés se sentent bafoués par ces alliances.
chaque commune a connu son lot d'exactions à une époque: être un militant communiste était un acte de bravoure et d'héroïsme.
La plupart des acteurs de cet anticommunisme sauvage sont devenus les principaux alliés de ce parti.
Effectivement, reste à définir qui sont les traites. Est-ce ceux qui ont abusé de la sincérité, de la générosité des militants, ou, ceux qui ont été des victimes, lâchés sur l'autel de la magouille et du profit ?
La débâcle du PCR permet de définir véritablement où sont les traites.
Bravo, Aline, continue ton noble combat.

9.Posté par créole le 23/02/2014 09:00
Ayant lu un peu tous les articles concernant Sainte-Suzanne et les prises de position et déclarations des divers candidats et surtout celles de madame Murin, je me pose la question suivante: de quel côté sera-t-elle au 2ème tour, si 2ème tour il y a?
Devons-nous nous attendre à un revirement spectaculaire?
J'ai ma petite idée là-dessus et je ne suis pas le seul.

10.Posté par Alise lè la le 24/02/2014 06:41
Si ounana ul lidé koz lo frère

Mais connaissant la force de caractère de cette femme ayant capable de mener ce combat seule en continuant à braver ces deux grosses machines complices pour être juste au pouvoir
je peux vous dire qu'elle a aussi une petite idée bien préparée pour le deuxième tour

une chose est sûre il y aura deux tours dans cette commune et Aline pèsera dans la balance
A suivre

11.Posté par créole le 24/02/2014 12:31
Qui vivra verra.
C'est plutôt à Mme Murin de nous dire clairement sa position. Mais bien sûr cela ne se fait pas, ce serait se brûler les ailes dès le départ. Elle pèsera sûrement dans la balance , mais à quel degré? certainement pas au point d'être en 1ère place au 1er tour.
Donc, alliance, regroupement, forcément au 2ème tour. Quel " bichique" 'aura une meilleure tenue à table selon elle ? Et si elle refuse toute alliance, (ce qui serait logique, vu ses déclarations), elle provoquera une triangulaire. En faveur de qui, selon vous?
A suivre, comme vous le dites.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Janvier 2020 - 20:47 Bonané de l'Est