sak ifé nout jordu ék nout demin

ARAST : où sont les dirigeants ?


Citoyen
Mardi 18 Février 2014

Allez, c’est reparti pour une grand messe médiatique profitant du procès en appel de l’Arast pour mettre toujours les mêmes en avant :Junot qui a très opportunément arrêté sa grève à la BNP, Libel recasée à la mairie de Saint-Denis et toujours les mêmes en accusation : les élus et principalement la présidente du Conseil général.


Mais où sont les anciens dirigeants de l’association ? Pourquoi ne les interviewe-t-on pas ? Pourquoi ne demande-t-on pas aux Jacquemard, Périgaud, tous deux aussi à la mairie de Saint-Denis, pourquoi ils n’ont pas suivi les recommandations des cabinets d’audit ? Pourquoi ne leur demande-t-on pas leurs responsabilités dans ce qui fut, il faut le reconnaître, un énorme gâchis social pour les centaines de salariés ?
 
Sans doute est-il plus porteur de mettre toujours devant les élus, ceux par qui tout arrive, responsables de tout ! Ils ont arrêté les subventions, qui étaient dépensées sans compter et sans que jamais la barre de l’association ne soit redressée ?
Coupables ! Ils auraient continué à dépenser à fonds perdus nos impôts ?
Coupables.
Et pendant ce temps, ceux qui étaient aux manettes se cachent, se terrent, bien contents d’échapper et bien heureux de ne pas avoir de comptes à rendre.
 
Tout ça me dégoûte ! Cette curie médiatique, ce plaisir à raviver la souffrance des salariés, ce pavoisement des Junot et Libel qui jouent les héros roulant des épaulettes ou faussement modestes, cette fuite des dirigeants qui se complaisent dans un silence méprisant, une cuillère d’argent dans la bouche : dégoût, dégoût, dégoût !

Je ne souhaite plus qu’une chose : qu’on en finisse !

Que les anciens salariés obtiennent gain de cause et que La Réunion tourne la page !
 

Maryse



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Jean le 01/03/2014 22:18
Les anciens dirigeants de l'ARAST où sont-ils ?

Et bien, il suffit d'aller dans à la mairie de Saint Denis et de demander le directeur de Cabinet de M. Gilbert Annette. ce monsieur, qui se prétend de gauche et véritable porte flingue de son mentor et patron, se permet régulièrement de faire la morale dans les journaux aux opposants ou détracteurs du maire... Il confirme par des comptes d'apothicaire les promesses tenues à 90% par son maire. Et question de comptabilité, le bougre, il est performant. La preuve, il a coulé l'ARAST...

Chez ces gens là... on s'aide monsieur, on s'aide.... et on se fiche éperdument des petits citoyens, qui ne représentent que la vile multitude...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Janvier 2020 - 20:47 Bonané de l'Est