sak ifé nout jordu ék nout demin

A l’obscure Fontaine !


Citoyen
Mercredi 11 Février 2015

Heureusement que le ridicule ne tue pas ! Sinon, les journalistes auraient filmé la mort immédiate et simultanée de Nassimah Dindar, Didier Robert et René-Paul Victoria.


Voici donc nos trois compères qui, sur Saint-Denis, annoncent fièrement une plateforme d’union du centre et de la droite, donc UDI-UMP, pour les prochaines élections départementales. Certes, Michel Fontaine est absent, mais il est excusé par le basculement de la route du littoral et le fait que sur Saint-Pierre aussi, il est prévu que soient présentés les candidats à ces mêmes élections. En tout cas, c’est ce que disent, à en croire les journaux, les trois leaders dionysiens.

Las ! Pour le coup, ils ont dû apprécier la lecture des journaux le lendemain. Car ça doit faire plaisir, j’imagine, d’apprendre que le Michel Fontaine, aussi franc qu’un âne qui recule, a certes présenté ses candidats, mais que ses candidats sont loin de s’inscrire dans une logique d’union, comme on voulait le faire croire à Saint-Denis.

Ils auraient dû pourtant se méfier, à Saint-Denis. Car quand Patrick Malet a confirmé sa candidature, contre Bachil Valy, avec à ses côtés le maire de Cilaos, que n’avaient-ils pas dit sur le bilan de Nassimah Dindar ! Et tous les observateurs le savent, Patrick Malet, maire de Saint-Louis, c’est la voix de Michel Fontaine dont il est parent !
Eh bien, les Herman Rifosta et autres candidats inconnus saint-pierrois l’ont confirmé : la campagne dans le Sud se fera en critiquant et la présidente sortante et son bilan ! Présidente que Michel Fontaine est pourtant censé soutenir dans le cadre de l’union UMP-UDI, qu’il avait d’ailleurs lui-même annoncée.

Les électeurs du Sud doivent être pour le moins perdus. Les candidats UMP qui se présentent à eux sont-ils opposés à Nassimah Dindar et aux candidats UMP-UDI  du Nord ? Ou alors les candidats UMP-UDI qui se présentent dans le Sud critiquent-ils la Présidente UDI pour mieux la réélire en avril, lorsque viendra le tour de désigner le ou la présidente de la Collectivité ?

A la place de Nassimah Dindar, aussi, on serait perdu. Car elle n’a probablement pas oublié que c’est bien Michel Fontaine qui a orchestré la trahison de 2008 quand la Droite a voulu coupu sa tête qui avait eu le tort de montrer qu’elle était non seulement bien faite mais aussi bien pleine.

Bref, c’est une nouvelle version de la célèbre comptine pour enfants. « A l’obscure Fontaine, m’en allant promener… »
Il serait peut-être temps que Michel Fontaine dise clairement à ses soi-disant amis, mais surtout aux électeurs réunionnais, quelle eau réellement il propose. Car ses manœuvres politiciennes de caniveau nuisent à tous, et avant tout à la démocratie.

JCM



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Août 2020 - 08:31 Lucie PAULA BAWEDIN