sak ifé nout jordu ék nout demin

12e Ati-Damba : Hommage aux pionniers de la Liberté réunionnaise


Culture - Kiltir
Jeudi 24 Décembre 2015

Nous sommes au Dimitile.
Dimitile, selon une légende, est la traduction malgache de « guetteur », c’est donc un endroit assez difficile d’accès et qui offre une vision impressionnante sur le territoire aux alentours.
C’est aussi le nom d’un chef Maron, il faisait partie de ceux qui avaient choisi la liberté des Hauts de l’île pour échapper à la condition d’esclave sur les plantations d’en Bas.


Depuis une douzaine d’années, des Réunionnais de toute l’île viennent se recueillir en ce lieu chargé de ferveur et pour changer le lamba qui entoure la stèle érigée en la mémoire des Marons qui n’ont pas eu de sépulture.

En 2015, la date du rendez-vous de ceux qui vénèrent le culte des ancêtres est le 20 décembre.

Cette date emblématique pour La Réunion est le jour de la commémoration de l’abolition de l’esclavage en 1848.

Plusieurs associations dont Miaro, Capitaine Dimitile, Zangoun Servis… se sont occupés comme tous les ans de toute la logistique… Il faut l’avouer que ce n’est pas une chose simple de réunir plus de 500 personnes venant de toute l’île vers un lieu tel le Dimitile…

C’est la 12e édition d’Ati-damba, 12 est un nombre énigmatique pour ces Réunionnais. Il faut se rappeler qu’autour de Tananarive on dénombre 12 collines sacrées sur lesquelles se trouvent des sites cultuels…

Parmi les nombreux fidèles, ce 12e Ati-damba a accueilli le maire d’Ambohimanga.
Ambohimanga est le nom de l'une des 12 collines sacrées qui entourent Antananarivo.

Cette  colline royale d'Ambohimanga  conserve un caractère sacré à travers ses tombeaux royaux, ses nombreux lieux de culte et ses arbres royaux. Ambohimanga demeure un lieu de pèlerinage pour de nombreux Réunionnais.

Ati-Damba, un rendez-vous réunionnais pour honorer la mémoire des ancêtres Marons qui n'ont pas reçu de sépulture et qui reposent sur notre terre.

Une des demandes forte qui est à réaliser, est la mise à disposition de nouveaux lieux de culte plus facile d’accès aux quatre coins de l’île.

INFO REUNION



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Janvier 2016 - 00:28 Maoul : Mettre la langue créole en avant