inforeunion : Un regard Réunionnais - Ile de La Réunion - Océan Indien
sak ifé nout jordu ék nout demin

10 MAI : L'occasion d'un regard sur une grande partie cachée de notre histoire


Culture - Kiltir
Lundi 9 Mai 2016

​Le 10 mai est la "journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leur abolition" depuis 2006.


TETKAF de Wilhiam ZITTE - 2005
TETKAF de Wilhiam ZITTE - 2005
La France est le premier État qui ait déclaré la traite négrière et l'esclavage comme "crime contre l'humanité". Elle est également le seul État à avoir décrété une journée nationale de commémoration.

À l'occasion de cette journée, des actions sont menées par l'éducation nationale notamment dans les centres de documentation et dans les établissements scolaires. Il s'agit également d'une journée de réflexion civique sur le respect de la dignité humaine et la notion de crime contre l'humanité.

L'œuvre reproduite ci-dessus est de l'artiste plasticien Réunionnais Wilhiam ZITTE.
C'est un travail réalisé sur "goni", ce sac de jute qui a intimement accompagné le peuplement de notre île.
Wilhiam ZITTE a été un des pionniers de la défense de l'image du noir à La Réunion.
Cette œuvre fait partie d'une série de "goni" qui ont été exposé à Paris et dans la salle du Conseil municipal de Saint-Paul pour accompagner la commémoration du 10 mai à l'époque du Maire Alain BÉNARD. C'était une première d'accrocher des "goni" dans ce lieu réservé à la prise des décisions importantes des notables élus.

 

INFO REUNION



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 10 Mai 2016 - 23:34 Mémoire de l'esclavage