sak ifé nout jordu ék nout demin

​Tout ce bruit pour rien !


Politique
Lundi 23 Janvier 2017

Le 1er tour des primaire du PS & affiliés a confirmé ce soir son échec malgré un gavage médiatique depuis des semaines : plus d’un électeur sur trois des primaires de 2011 ne s’est pas déplacé. Décidément, le PS est condamné à perdre toutes les élections, même celles qu’il organise.


Cette primaire s’est en fait réduite à un scrutin interne dont s’est désintéressée la quasi totalité des français. Le PS voulait faire de ce scrutin un test pour assoir une légitimité à son candidat : comme attendu, c’est raté. Le niveau de participation de ce scrutin correspond en réalité au faible niveau de ses candidats ex ministres dans toutes les enquêtes d’opinion : comptables d’un bilan inassumable.

Non seulement on voit mal leur électorat respectif se reporter sur le gagnant, mais en plus aucun des deux n’est en capacité d’accéder au 2nd tour des élections. Leur seule utilité serait, comme l’a fait François Hollande, d’y renoncer.  Seul Jean-Luc Mélenchon est en capacité d’éviter un 2nd tour entre l’extrême droite de Mme Le Pen et les libéraux M. Fillon et M. Macron.

Les co-coordinateurs du Parti de Gauche

Danielle Simonnet et Eric Coquerel



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue