sak ifé nout jordu ék nout demin

​L’égalité réelle en danger


Politique
Mardi 17 Janvier 2017

Nous avons pris connaissance du travail de la commission des Lois du Sénat sur le projet de loi égalité réelle. Les sénateurs de droite, dont fait partie Didier Robert, ont commencé le « détricotage » de l’égalité réelle, en supprimant un certain nombre de dispositions favorables aux Outre-mer et donc à La Réunion.


​L’égalité réelle en danger
D’une part, la Ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts avait obtenu la possibilité pour les travailleurs indépendants de toucher les allocations familiales comme leurs homologues de l’Hexagone, c’est à dire sans conditionnement. Mais les sénateurs de droite ont estimé que les travailleurs réunionnais étaient de mauvais payeurs et qu’il fallait, à ce titre, les priver d’allocations familiales. 

D’autre part, la question des petites retraites est primordiale pour le pouvoir d’achat de nos familles. Nous avions ainsi obtenu une grande avancée pour permettre à plus de personnes âgées de bénéficier du minimum vieillesse à 800 euros. Il s’agissait d’augmenter le plafond des ressources pris en compte pour les recours sur succession. Là encore, les sénateurs de droite ont cassé cette possibilité, ce qui laisserait de nombreuses familles réunionnaises avec des montants de retraites inacceptables.

Enfin, pour favoriser les petites et moyennes entreprises réunionnaises, nous avions introduit une disposition permettant de leur réserver jusqu’à 30% de la commande publique. Cela aurait permis à nos entreprises d’avoir plus d’activité et donc de créer de l’emploi sur notre territoire. Là encore, la commission du Sénat a supprimé cette grande avancée.

En supprimant ces  avancées, la droite au Sénat, défendue par les candidats Les Républicains de La Réunion, s’attaque aux travailleurs indépendants, à nos entreprises et aux familles réunionnaises. 

Monique Orphé - Philippe Naillet



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 18/01/2017 19:12
Que la Monique nous parle de cette volonté sournoise de ses camarades sosionistses de vouloir taxer les propriétaires de leur logement, en leur comptant un loyer fictif dans leurs revenus.. "Dans son édition du 12 août 2012, le journal Libération faisait part d’une idée proposée par un groupe de sympathisants PS, Front de gauche et d’EELV, et remis au Président de la République. de soumettre à l’impôt sur le revenu des «revenus fictifs», que constitue selon eux l’absence de loyer pour les millions de propriétaires ayant remboursé leur emprunt. Voici le passage :
« Plus audacieuse, l’idée de soumettre à l’impôt sur le revenu les «revenus fictifs», que constitue l’absence de loyer pour les millions de propriétaires ayant remboursé leur emprunt, rapporterait 5,5 milliards par an. »
http://archives.lesechos.fr/archives/cercle/2013/09/30/cercle_80832.htm
http://www.jeanmarc-sylvestre.com/2012/10/03/hollande-songerait-a-taxer-les-proprietaires-apres-le-remboursement-de-leur-emprunt

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue