sak ifé nout jordu ék nout demin

​Jeux des Iles : La désobéissance des athlètes s'impose


Politique
Mercredi 5 Août 2015

Nous voilà à mi-parcours de ces Jeux et déjà des mots forts fusent de partout: fiasco, manque de préparation, couacs diplomatiques, impérialismes et j'en passe. Une chose est certaine, les organisateurs doivent attendre avec beaucoup d' impatience voire avec une certaine fébrilité la fin de cette manifestation qui se voulait noble et qui finira comme on dit en eau de boudin .


Oui, les mahorais ont eu raison de défiler avec le drapeau français et en chantant la Marseillaise. Ils sont français et ont eu la fierté de le montrer contrairement  à beaucoup de compatriotes de l'Hexagone ou de chez nous qui se taisent ou sifflent lorsque notre hymne national retentit dans  les stades et autres équipements sportifs. Les organisateurs savaient que I'Ile Hypocampe est à l'heure actuelle un département français à part entière; ils avaient donc l'obligation d'en tenir compte en amendant la Charte. 

Que les Comores quittent les Jeux ? C'était là un non-évènement. Cela s'est déjà produit dans des compétitions bien plus importantes sans nuire pour autant au bon déroulement des épreuves qui sont allées à leurs termes. 
Je salue la déclaration de Matthieu DAFREVILLE et le volontarisme de Nassimah DINDAR lors de la remise de la médaille d'or. Un bémol cependant : le drapeau quelque soit la nation se porte haut surtout quand il  salue une victoire.

Je condamne le geste de cette officielle qui a arraché le drapeau malgache des mains d'un vainqueur malgache  venu défendre les couleurs de son pays.

Tous ces dysfonctionnements ne doivent pas vous perturber, vous les athlètes, dans votre parcours 

-Osez désobéir aux décisions du comité en vous parant du symbole de votre pays en cas de victoire.
-Entonnez votre hymne national.
-Et quand viendra le moment de la remise des médailles, ne vous prosternez pas  devant les officiants, prenez le trophée et mettez-le, vous-même, autour de votre cou.

Oublions vite cette manifestation qui ternit l'image de La Réunion et que cela serve de leçon à celles et ceux qui auront en charge l'organisation de  la prochaine édition et à qui je souhaite pleine réussite.

VIVE LE SPORT !

Une pensée amicale pour mon ancien collègue Thierry GRIMAUD embarqué dans cette galère et qui ne méritait pas ça.

                                                         
Conseiller municipal du Tampon

Paulet PAYET



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par indianocéane le 06/08/2015 10:31
La charte aurait du être modifiée avant les jeux , comme le reglement le prévoyait et non pendant. La Réunion qui a souffert du colonialisme, à son tour , à son tour ,joue les kékés vis à vis des pays de la zone. Oui Mayotte est française, mais ce n'est pas la respecter que d'imposer par des sifflets sa venue aux jeux des îles. Ce ne sont pas des jeux franco français,

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue