sak ifé nout jordu ék nout demin

​COLLECTIF CONTRE UNE TARIFICATION ELEVEE DES TRANSPORTS A LA CASUD


Politique
Vendredi 4 Septembre 2015

Nous déplorons qu'une tarification élevée, insupportable pour les familles du Tampon, de l'Entre-Deux, de Saint-Philippe et de Saint-Joseph, ait été validée, en particulier pour le transport scolaire qui était gratuit sous le mandat précédent (de Monsieur Didier ROBERT).


Le budget annexe des transports de la CASUD a toujours été équilibré, à chaque exercice depuis 2010, par une subvention d'équilibre du budget principal votée par délibération motivée du conseil communautaire, subvention d'équilibre augmentée en cours d'exercice le cas échéant.

Nous nous interrogeons sur le fait que ce mécanisme n'ait pas été pleinement utilisé en 2015, dans une volonté manifeste du Président de la CASUD de voter un budget en déséquilibre, malgré les conséquences dramatiques pour les ménages de notre territoire. 

Ayant échoué à faire mettre la CASUD sous tutelle par le vote d'un projet de budget principal déséquilibré, budget rééquilibré par la Chambre Régionale des Comptes qui lui a infligé un camouflet, et n'ayant pu provoquer une hausse des impôts locaux pour asphyxier les contribuables comme il le voulait, André THIEN AH KOON s'est rabattu sur le budget annexe des transports pour faire payer les usagers, notamment les parents d'élèves.

L'utilisation de ce mécanisme n'a d'ailleurs pas été exclue par la Chambre Régionale des Comptes dans son avis du 04/06/2015 publié sur son site internet, qui laisse expressément l'opportunité de la décision à la CASUD (fin de page 6 / début de page 7), précisant qu'à défaut d'une telle décision elle invitait l'EPCI à s'interroger sur la politique tarifaire en matière de transports sans pour autant fixer de montants, en application du principe de libre administration des collectivités territoriales par leurs représentants élus.
Ainsi, il aurait été par exemple été plus supportable de fixer une participation des familles limitée à 5€ par mois sur 9 mois, soit 45€ par année scolaire pour le transport des élèves.

En outre, les 2,8 millions d'euros escomptés de la part du Département de la Réunion, au titre du transport extra-muros du Tampon depuis 2010, permettent d'équilibrer le budget et remettent en cause les décisions prises en 2015 sur la question de la tarification des transports.

Aussi, nous ne pouvons que nous interroger sur les choix qui ont été opérés par l'exécutif de la CASUD, qui visent manifestement à en faire porter la responsabilité de manière mensongère à son prédécesseur, à 3 mois d'échéances électorales importantes pour la Réunion.

La vengeance personnelle et politicienne du Président de la CASUD ne saurait justifier d'imposer des sacrifices douloureux à nos familles déjà durement pressurées sur le plan fiscal par le gouvernement actuel.

Nous ne cautionnons donc pas les décisions prises sur ce sujet, et dénonçons la coûteuse stratégie de communication (des milliers de tracts seront distribués dans les écoles, des centaines d'affiches, des spots TV et radio, …) qui est mise en œuvre pour masquer la vérité et tromper la population !    

Nous appelons les parents d'élèves des 4 communes-membres à se mobiliser massivement devant la CASUD afin de contraindre les élus à revenir à une tarification soutenable !

Un collectif de parents d'élèves du Tampon en colère



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue