sak ifé nout jordu ék nout demin

présentation de la liste Notre Combat pour la Réunion


Politiblog
Mardi 13 Septembre 2011


 JIR
En quête d’une nouvelle légitimité au palais du Luxembourg, Jean-Paul Virapoullé reste persuadé que sa réélection est possible même sans l’appui de Paris. Il estime que le bilan de son premier mandat est positif et soutient que le projet qu’il porte est novateur.
Au cours d’une conférence de presse fleuve tenue hier matin, le sénateur sortant a présenté ses colistiers, développé son projet et beaucoup parlé. Pêle-mêle, il a évoqué la crise, la mondialisation, son bilan, sa réélection. À l’égard d’Anne-Marie Payet (sénatrice sortante et membre de sa liste) Jean-Paul Virapoullé ne tarit pas d’éloges. “Nombre de ses travaux au Sénat ont fait l’objet de lois. Aussi, je suis fier de ses combats et fier de partager ma candidature avec l’élue consciencieuse qu’elle est.” La dame de Cilaos, il est vrai, s’est particulièrement illustrée en matière de santé publique, de lutte contre les addictions et de respect des valeurs éthiques. Sur le métier elle entend bien remettre l’ouvrage, mais cette fois dans le sillage du tribun saint-andréen. “Notre liste est équilibrée dans la mesure où elle représente toutes les micro-régions de l’île, y compris les hauts. Elle est également représentative de la diversité culturelle de notre île.”
“La victoire de la vérité et de la réconciliation”
Une liste qui ne se veut nullement dissidente vis-à-vis de celle de l’UMP : “Nous avons le bilan, l’expérience et la légitimité,” soutient Anne-Marie Payet. Carmen Allié (estampillée UMP, mais colistière de Virapoullé) parle de “liste complémentaire” tandis que pour Jean-Yves Morel (ancien sportif), “il n’y a ni adversaire, ni concurrent, mais un sparring-partner pour le match de la défense de La Réunion.” Jean-Paul Virapoullé se voit déjà gagnant dans ce match : “Durant une décennie, j’ai mis mon expérience, ma combativité, mon savoir-faire à servir les intérêts de La Réunion. Avec le concours de mes collègues, nous avons pu préserver notre département de bien des dangers. Notre victoire sera celle de la vérité et de la réconciliation et nous la mettrons au service de toutes les bonnes volontés et de La Réunion.” Le sénateur est en confiance et au-delà de “l’accueil toujours courtois et souvent chaleureux qu’il a reçu des grands électeurs,” il croit surtout en la démocratie. “Les sénatoriales sont des élections imprévisibles. Ce sont des élections transcourants où les grands électeurs votent en leur âme et conscience et non pas sur ordre et encore moins sur ordre de Paris.”
A. J.
- Cinq piliers pour un projet
Le projet porté par Jean-Paul Virapoullé vise à “protéger et servir pour un développement plus juste et plus humain” et se décline en 5 points :
- Protéger La Réunion contre une mondialisation non maîtrisée.
- Une société plus juste et plus respectueuse de la dignité humaine.
- Sauver les finances des collectivités locales garantes de la paix sociale.
- Utiliser, au mieux, l’article 349 du traité de Lisbonne afin de conforter l’ancrage de La Réunion dans la France et l’Europe.
- Créer une bourse de la deuxième chance en faveur des jeunes diplômés au chômage.
Notre combat pour La Réunion”

Jean-Paul Virapoullé est à la tête de la liste “Notre combat pour La Réunion”. Avec lui, il y a Anne-Marie Payet (sénatrice sortante), Gilbert Técher (conseiller municipal de la majorité à l’Entre-Deux), Carmen Allié (conseillère municipale de l’opposition à Saint-Denis), Jean-Yves Morel (conseiller municipal de l’opposition à La Possession) et Faouzia Vitry (présidente de l’association “Main dans la main”).

INFOREUNION
"Nous y allons avec conviction et un bon bilan". Anne-Marie Payet, deuxième de la liste, a joint hier François Bayrou, président du Modem, "pour m'excuser, parce que je ne serai pas à l'Université d'été du Modem. Nous avons encore beaucoup de travail d'ici le 25 septembre. François Bayrou a compris la situation et aussi parce que pour lui Jean-Paul Virapoullé est revenu vers le Centre".
A La Réunion, le Centre sur la liste conduite par le sénateur sortant, c'est Anne-Marie Payet, sénatrice sortante et Gilbert Técher, adjoint au maire de l'Entre-Deux, mandaté par son conseil municipal et Bachil Valy, maire et conseiller général "Modéré" de l'Entre-Deux. Cette présence sur la liste de JPV surprend. Stéphane Fontaine, journaliste du Quotidien, a été surpris.
"Vendredi dernier, lors d'une conférence de presse, Nassimah Dindar annonçait que tous les "Modéré" soutiennent Michel Dennemont, maire et conseiller général "Modéré" des Avirons, troisième sur la liste du PCR/Alliance conduite par Paul Vergès, y-a-t-il eu un changement depuis".
Nous ne saurons pas ce qui s'est réellement passé chez les "Modéré" depuis vendredi. Ou avant. Ou après. Seule certitude, le "Modéré" Bachil Valy et son conseil municipal, feront Jean-Paul Virapoullé et Anne-Marie Payet aux Sénatoriales. Autre présence inattendue, celle d'une conseillère municipale d'opposition à Saint-Denis, encartée UMP.
Cette Dionysienne "foncièrement de Droite" élue sur la liste de René-Paul Victorial, secrétaire national UMP, va sans doute le secrétaire départemental, Yves Ferrière, et le président de l'UMP qui n'est autre que Michel Fontaine, en tête de la liste d'Union de la Droite.
Le conseiller municipal d'opposition de La Possession, Jean-Yves Morel avec finesse, a bien tenté d'anticiper toute possibilité de malaise à venir. "Michel Fontaine n'est pas un adversaire, c'est un sparring-partner, pour préparer la défense de La Réunion, au Sénat".
Jean-Yves Morel qui est à la Jeunesse et des sports, semble oublier qu'un sparring-partner, c'est celui qui prend le plus de coups, et ce pour mieux préparer l'autre à remporter son combat.
RADIO FESTIVAL
Les sénateurs Anne Marie Payet et Jean-Paul Virapoullé ont présenté leur liste "Notre Combat pour La Réunion" et leur programme parlementaire en vue des prochaines élections sénatotriales du 25 septembre.
Une liste visant, selon le Sénateur Jean-Paul Virapoullé le rassemblement des bonnes volontés et la réconciliation de tous les réunionnais en vue de lutter contre la crise économique mondiale.
Au rang des propositions l'extension dans le droit européen de la clause de sauvegarde de l'économie locale, la lutte contre les positions dominantes ou encore la création d'un fond européen pour faire baisser les prix des billets d'avion.
Anne Marie Payet a insisté sur l'importance des sujets de santé et notamment la future réforme du système du médicament pour laquelle ses propositions ont été retenues par le Ministre de la Santé
zinfos 974
Jean-Paul Virapoullé, sénateur sortant, a présenté sa liste et son programme ce matin devant la presse et ce à quelques jours de l'élection sénatoriale qui se tiendra le 25 septembre prochain. Une liste divers droite sans étiquette, la deuxième à droite puisque l'UMP a de son côté intronisé Michel Fontaine. On retrouvera aux côtés de Jean-Paul Virapoullé la sénatrice sortante, Anne-Marie Payet, en qui il a réitéré son entière confiance.
 

Groven Michel



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Mars 2020 - 10:16 « La fin d’un cycle et de modèle ».