sak ifé nout jordu ék nout demin

il y a une probabilité pour que Paul Vergès soit le prochain président du Sénat


Édito
Jeudi 1 Septembre 2011

Le scénario est inattendu. Et ça s'est joué à un mois près. Le prochain doyen d'âge de la Chambre haute sera Paul Vergès 86 ans. Il existe aujourd'hui une possibilité pour qu'il soit le futur deuxième homme d'Etat français. Paul Vergès y pense-t-il au moins en se rasant. Nous lui avons posé la question...


il y a une probabilité pour que Paul Vergès soit le prochain président du Sénat
Paul Vergès sera le deuxième homme de l'Etat français, au moins le temps de l'élection du successeur de Gérard Larcher, actuel président du Sénat. C'est un fait acquis. Même si l'actuel doyen d'âge est Serge Dassault, 86 ans, est réélu.

Le Réunionnais compte trente jours de plus que l'avionneur. En effet, la tête de liste UMP aux Sénatoriales dans l'Essonne, est né le 4 avril 1925. Paul Vergès lui a vu le jour, le 5 mars de la même année. Un mois avant comme le précise l'article du Parisien du 29 juillet 2011.

Ainsi, Paul Vergès est sûr d'être le président de séance du Sénat, le temps de l'élection du président des sénateurs. Il sera au cours de cette présidence honorifique, le deuxième homme d'Etat français. Sans doute un grand moment pour l'homme politique réunionnais.

Cet honneur pourrait perdurer à l'issue d'un sacré concours de circonstances : l'égalité parfaite entre la Droite et la Gauche au Sénat. La Gauche pourrait alors l'emporter au bénéfice de l'âge, si son candidat est le doyen d'âge. C'est-à-dire Paul Vergès. Nous avons posé la question suivante à l'intéressé : "Avez-vous pensé à cette probabilité, ne serait-ce qu'en vous rasant".

Paul Vergès a éclaté de rire, puis il a répondu : "Je prie pour que cela n'arrive". Ce scénario improbable s'est réalisé en 1983 à La Réunion lors de la création et de l'élection du Conseil régional. La Droite avait obtenu un siège de plus que la Gauche. Mais quelques jours avant l'élection du président, l'un des élus de Droite avait été victime d'un accident de circulation.

Hospitalisé, il n'a pas voulu démissionner pour céder sa place au suivant de sa liste. La Droite et la Gauche étaient ainsi à égalité au moment du vote. Le PCR avait choisi Mario Hoarau, comme candidat, il était le doyen d'âge. C'est lui qui avait été élu président du premier conseiller régional de La Réunion, à l'issue du troisième tour.

Notons tout de même : Il est vrai cette probabilité s'est établie sur 49 conseillers régionaux et non sur 348, c'est le nombre de sénateurs qu'il y aura dans la prochaine assemblée au Sénat. Une certitude, cette probabilité existe...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Oui-Oui le 02/09/2011 13:18
Sans blague ? Comme Vira qui devait être ministre des Dom-Tom ? . Comme ma soeur qui peut être Majorette de l'année ? Il faut inventer des faux scoops un peu plus crédibles !! Monsieur RAMOUDOU ! Encore du chemin à faire pour atteindre la cheville de Montrouge ou de Pierrot !/

2.Posté par le juge le 03/09/2011 04:46
après avoir été atteinte à la sureté de l état dans les années 60
et le voilà quelque année après a cette place il y a pas de quoi se rejouire

3.Posté par Roger le 03/09/2011 05:18
Voter pour Paul Verges c'est non assistance pour personne malade

4.Posté par MCB le 03/09/2011 08:25
Certains politik préfèrent mourir sur scène comme certains artistes plutôt que tomber dans l'oubli. Tout sauf l'anonymat.

5.Posté par EMIDI LAVE RITE le 03/09/2011 15:30
SI Paul VERGES devient Président de séance au Sénat, au bénéfice de l'âge, il y a un risque de contentieux concernant son âge, et pouvant remettre sa désignation en cause.
Tout le monde le sait et son frère Jacques VERGES l'a écrit et reconnu dans son livre: " Le salaud lumineux", leurs actes de naissance ont été modifiés par leur père alors qu'il était en poste en Indochine, les déclarant jumeaux, alors qu'il y a une
différence d'âge entre les deux frères.
Il n'est pas certain que sa date de naissance soit la bonne.
Affaire à suivre.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit