sak ifé nout jordu ék nout demin

"Vive notre belle langue créole"


Dans la presse
Dimanche 25 Novembre 2012


"Vive notre belle langue créole"
"Une première remarque: il y a toujours des personnes qui vivent avec  le passé et refuse que toute chose avance. J'invite toutes celles et ceux qui ne peuvent admettre que l'être humain doit et peut avancer  de bien vouloir refuser la voiture, le réfrigérateur, l'internet et autres...

L'être humain a toujours" avancé "et c'est tant mieux. Je prends un exemple : l'esclavage. Il était impensable qu'au XVIIe siècle que l'on puisse imaginer une seconde que ces NOIRS soient des "hommes" et des "femmes" au sens défini par les Européens  et les tenants des Eglises..

Que l'on m'autorise ici à écrire qu'il a fallu attendre le Concile de 30- soit l'an 1000- pour que les dignitaires de l' Eglise Catholique reconnaissent que les FEMMES ont elles aussi une âme.

Et notre langue maternelle le RÉUNIONNAIS ? Elle est comme la langue FRANÇAISE. Elle se construit   avec des hauts et des bas , avec des oppositions et des constructions. La langue FRANÇAISE, langue de la diplomatie pendant des années et des années s'est construite sur des siècles .

Qui parlait français au temps de Gargantua? Qui parlait Français au temps du siècle des LUMIÈRES ?  Pas toutes les Françaises, pas tous les Français.

 Un peu de vérité: il est reconnu par  l' UNESCO que notre langue Réunionnaise est parlée par plus de 80% des habitants de LA RÉUNION.Alors?  N'est-ce pas là une "gifle de vérité" à ces "retardataires"!

Regardons notre avenir et sachons rester RÉUNIONNAIS en gardant,en construisant notre belle langue que j'aime écrire , à prononcer.

Une langue imaginaire ...et quand il m'est donné de prononcer soit une phrase soit quelques mots de notre langue lors des mes conférences , le public apprécie et je leur annonce cette vérité : "Nous avons toutes, tous, commencé à apprendre à lire par l'image".

Alors, lorsqu'une langue garde en elle ce fondement  de l'apprentissage de la lecture : nous devions être fières, fiers de NOTRE LANGUE.

La prochaine fois j'écrirai dans ma  belle langue: le créole Réunionnais.

Je suis heureux de cette décision mentionnée dans l'article.

Vive notre belle langue Réunionnaise.

Je voudrai terminer par ce proverbe Réunionnais: "Tout marmit i trouv son  kouvèrtir". Moi  Réunionnais en Métropole depuis plus de 50 ans , chaque jour "Mi trouv' mon kouvèrtir".

Ma langue maternelle : le créole Réunionnais. Et je suis heureux  comme ça !"


Aimé Técher



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Avancer ? le 26/11/2012 08:23
Vous confondez AVANCER et RECULER, mon ami !
Dites : Vive notre patois !
Vous serez alors dans la vérité !

2.Posté par collectif Réunionnais en Métropole :"OUBLI PA NOU'''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''' le 27/11/2012 06:38
Mon Ami,

Moi j'avance et vous, vous .... Notre patois pour reprendre votre expression et je l'accepte,est reconnu comme une langue , une vraie langue par les instances mondiales qui ont la responsabilité de définir ce qu'est une langue. L'UNESCO a reconnu que notre patois est plus qu'un patois c'est une VRAIE LANGUE. La République FRANÇAISE par son premier Ministre Lionel JOSPIN a décrété que notre patois est plus que cela : c'est une VRAIE LANGUE comme toutes les langues.
Moi je la trouve belle notre langue . Ne faisons pas le timide soyons fières, fiers de NOTRE BELLE LANGUE MATERNELLE.
Cher Ami , parlons notre belle langue et sachons tout faire pour que demain cette langue soit vivante . Elle ne peut vivre que si elle est écrite et donc que vous et moi et nous toutes, nous tous nous écrivions notre kozman.
Vive notre patois vous avez raison et ajoutons ensemble vive notre belle langue.
Ensemble nous avons avancé comme vous l'avez écrit.
Avancez?comme vous avez mille fois raisons., cher Ami; de l'écrire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?