sak ifé nout jordu ék nout demin

Vincent Défaud : "Au Sud, cap sur l'agenda 21 !"


Invité(e)
Dimanche 30 Octobre 2011

"Les écologistes du Sud de l’île sont favorables à une mise en œuvre concrète et efficace de l’agenda 21 dans nos communes de la CIVIS, de Saint-Pierre en particulier et peut-être bientôt du TGS, Territoire du Grand Sud, fusion de la CIVIS et de la CA Sud".


Vincent Défaud : "Au Sud, cap sur l'agenda 21 !"
"Rappelons que l’Agenda 21 est un plan d'action pour le XXIe siècle adopté par 173 chefs d'État lors du sommet de la Terre, à Rio de Janeiro, en 1992. Avec ses 40 chapitres, ce plan d'action décrit les secteurs où le développement durable doit s’appliquer dans le cadre des collectivités territoriales.

Il formule des recommandations dans des domaines aussi variés que :

- La pauvreté avec les organisations non gouvernementales partenaires pour un développement durable,

- Les initiatives des collectivités territoriales à l'appui de l‘Agenda 21,

- Le renforcement du rôle des travailleurs et de leurs syndicats,

- Le renforcement du rôle du commerce et de l'industrie,

- La communauté scientifique et technique,

- Le renforcement du rôle des agriculteurs.


On peut constater que l’agenda 21est global au niveau local : toutes les thématiques de terrain, la vie quotidienne des citoyens et des acteurs locaux sont concernés par ce plan d’action. Malheureusement beaucoup de travail reste à faire pour que l‘agenda 21 soit appliqué dans le Sud. Les collectivités territoriales (communes et communautés d’agglomération) de notre région doivent prendre leurs responsabilités.         


Pour les écologistes, l’agenda 21 dans le Sud, c’est une ambition et un engagement pour une région et des villes solidaires, populaires, créatives, où il fait bon vivre, une région et des villes entreprenantes et respectueuses de l’environnement… 

Cette démarche qui mobilise toutes les parties prenantes – habitants, associations, entreprises, - peut s’articuler autour de trois axes de réflexion et d’action :

- Habiter dans le Sud, 

- Entreprendre et travailler dans le Sud,

- Vivre bien, vivre ensemble. 


Parallèlement les collectivités territoriale doivent se fixer pour objectif de se doter d’une administration exemplaire, qui veille à s’appliquer à elle-même, dans son fonctionnement interne, les principes du développement durable, et à les appliquer dans les services rendus à la population. 


Ces thèmes doivent être largement abordés sous l’angle climat-énergie, au travers le Plan Climat Énergie Territorial,  avec pour objectif d’aboutir rapidement, à l’adoption d’un plan d’actions Agenda 21 et d’un Plan climat fortement articulés entre eux. 


La démarche peut s’organiser en trois étapes : 

- la réalisation d’un diagnostic partagé : l’état des lieux du développement durable doit être débattu dans le cadre des ateliers 21 thématiques et l’organisation d’un premier Forum 21, pour aboutir à un diagnostic partagé et une formulation par les habitants de premières propositions. 

- l’élaboration concertée d’un Livre blanc : à partir du diagnostic partagé et à travers une deuxième série d’ateliers 21 et l’organisation d’un deuxième Forum 21, le livre blanc exposera les enjeux et définira les orientations stratégiques et les premières pistes d’action. 

- la préparation du plan d’action : le plan d’action synthétisera l’ensemble des actions retenues à travers une troisième série d’ateliers, dits opérationnels.


Dans un dernier temps aura lieu la restitution de l’Agenda 21 et du plan climat auprès des participants et des partenaires de la démarche, ainsi qu’auprès du personnel communal. 

Il est bien sûr impératif que l’agenda 21 dans nos villes et communautés soit dotés d’instances, d’un calendrier, d’axes de travail (3 ou 4 maxi), d’une administration exemplaire, d’un Plan Climat Energie Territorial et d‘initiatives citoyennes pour une ville durable.


Ainsi l’agenda 21 permettra d’agir ensemble pour une région et des villes durables". 





      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger