sak ifé nout jordu ék nout demin

Vanessa Miranville fait des propositions pour les Municipales de 2014


Invité(e)
Samedi 24 Décembre 2011

"En place depuis 40 ans, la majorité de Roland Robert n’a pas su anticiper, la nécessité de construire une seconde piscine sur la commune de La Possession. Pourtant c’est bien le maire ou son élu délégué qui délivre les permis de construire et qui possèdent les chiffres d’accroissement de la population sur La Possession. Comme le précise le n°126 du Jujube "nous sommes 29 175 à vivre à la Possession".


Vanessa Miranville fait des propositions pour les Municipales de 2014
"Le ratio national d’équipement en bassin aquatique découvert est de 1 pour 10 000 habitants (ministère des sports). En 1999 Monsieur Robert était maire et la population de la Possession était de 22 000 habitants. Entre 1999 et 2011 c'est-à-dire 12 ans la commune aurait pu construire une seconde piscine. Mais malheureusement pour l’ensemble des administrés et des pratiquants ce ne fut pas le cas.

En ce début d’été austral, alors que le club doit préparer ses nageurs pour le championnat et autres compétitions, que les parents souhaitent que leurs enfants apprennent à nager ou se perfectionner, il se trouve que tout ce monde a droit à un unique équipement en travaux. Il n’y a pas de vestiaires, seulement 2 toilettes chimiques, des douches avec peu de pression et pas de lavabos. Il s’agit pourtant d’un club dont les nageurs ont obtenu de bons résultats sur le plan local, national et aux derniers Jeux des îles.  

 Au-delà du club, quand est-ce que le public pourra avoir accès à la piscine dans de bonnes conditions, c'est-à-dire dans le respect des normes en vigueurs (Décret n° 91-980 du 20 septembre 1991).

Nous ne nous réjouissons pas du retard pris dans les travaux car ce sont les aléas des chantiers, mais nous espérons que vous suivez de près l’achèvement des travaux. Par ailleurs, nous espérons également que la délégation d’élus qui s’est envolée pour le congrès des maires,  a  prévu d’assister à l’atelier du mardi 22 novembre "équipement sportif pour l’outre-mer" avec des pistes pour le financement et que ce déplacement sera une plus-value pour la commune.

Nous avons une pensée particulière pour les contribuables possessionais qui viennent de s’acquitter  de leurs impôts et qui  subissent le manque de volonté politique  de la majorité en place.
Depuis les dernières cantonales, nous assistons à un changement d’attitude. En effet, de nombreux appels d’offres (études et travaux) paraissent dans la presse pour la réalisation de nouveaux équipements.

La majorité dira que c’était déjà prévu dans le plan charge, mais nous pouvons croire que le faible écart dans le score du second tour et l’approche des prochaines municipales obligent l’équipe actuelle à se démener pour sortir les promesses des anciennes municipales. On peut lire dans certains appels d’offres : "il y a une volonté politique de démarrer opérationnellement le projet dans la mandature du maire".

De notre côté nous continuons notre travail de terrain et notre travail de veille sur les affaires courantes de la mairie. Nous demandons à l'équipe municipale de faire en sorte que la piscine soit réouverte au public au plus vite, et que les 2 projets de piscine promis depuis de nombreuses années (à savoir à Moulin Joli ainsi que dans le cadre du complexe sportif de Dos d'Ane) soient réalisés au plus vite pour le confort des Possessionnais. 

Enfin, nous, Possession Ecologie Solidaire, nous nous engageons si nous sommes élus à la mairie de la Possession en 2014 à mettre en place, en concertation avec la population, une politique globale ambitieuse de développement du sport, pour la santé et le bien-être des Possessionnais. Notamment, nous nous engageons à soutenir de façon juste et équitable les diverses associations sportives, afin que les équipements sportifs de la Possession soient enfin utilisés de façon efficace, en particulier par nos enfants. Enfin, Possession Ecologie Solidaire s'engage à mettre un place un véritable programme pluriannuel d’entretien des équipements, pour enfin mettre le sport à l'honneur dans notre ville".

Vanessa Miranville pour Possession Ecologie Solidaire

Vanessa Miranville



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par jecétou le 24/12/2011 09:03
Elle sait tout, a tout v. 29000 habitants donc avec le ratio il faudrait donc 3 piscines (2 de plus) donc à la Réunion avec 850000 habitants, il faudrait 85 piscines. à St Denis il en faudrait 15, au Ste Marie 3, à St Pierre 8, au Tampon 7, à St André et St Louis 5, St Paul 10... bon je m'arrête. Il faudrait peut être voir aussi que le ratio national est fait pour la France entière avec tout une partie du pays qui n'ont pas de plages comme ici. Peut être que cela est à prendre en compte. Enfin, si c'est avec ce genre de promesses à 2 balles qu'elle pense faire avancer la Possession, on est mal barré. Après ça va être, les gymnases, les stades, les bancs publics, les bornes wifi (a non ça elle est contre).

2.Posté par Gérard Jeanneau le 25/12/2011 14:12

Eh oui ! Vanessa Miranville est bien réveillée : elle a mis en ballotage le maire actuel lors des dernières cantonales. Une gifle magistrale administrée au premier magistrat de La Possession ! Du jamais vu ! Et avec une bonne équipe, elle va doubler la mise : détrôner l'homme qui était jusqu'à présent indétrônable et, enfin, gérer les affaires de La Possession, sans qu'on voie encore un grand seigneur entouré de vassaux, des hommes liges. Déjà une belle faille dans la seigneurie de Roland Robert : son meilleur ami de trente ans, un vassal difficile à mettre au placard, sonne enfin l'hallali et quitte son suzerain. Et le fils prodige qu'on promet pour les Possessionnais se démène de son mieux pour le devenir; on peut l'en féliciter chaleureusement. Mais il faut savoir donner du temps au temps et croire très fermement aux calendes grecques !

Le lien suivant renvoie aux Courriers de La Réunion. On peut y lire deux pages qui ne sont pas interdites au moins de 12 ans - je fais grande attention à ce que je publie : "Le putsch de Roland Robert" et "Vilain défaut". On peut même ajouter le dernier : "Casse sociale au TCO", car notre fils prodige, Philippe Robert, y gagne sa vie en tant que vice-président pour le bonheur des administrés... du Territoire des Cocotiers de l'Ouest.

3.Posté par citoyenne le 25/12/2011 14:26
"En place depuis 40 ans, la majorité de Roland Robert n’a pas su anticiper, la nécessité de construire une seconde piscine sur la commune de La Possession. Pourtant c’est bien le maire ou son élu délégué qui délivre les permis de construire et qui possèdent les chiffres d’accroissement de la population sur La Possession. "

Rien qu'ici, une série d'affronts à la syntaxe et à la grammaire...Et ça veut être maire, ça ?

4.Posté par Gérard Jeanneau le 26/12/2011 03:52

Notre bonne citoyenne s'effraie d'une pauvre virgule qui s'est glissée après l'infinitif anticiper. Grand Dieu ! il n'y a pas lieu de verser dans une mesquinerie bien puérile pour voir là un affront à la syntaxe.

Quant à la conjonction ou qui fait frémir la citoyenne, elle garde sa valeur exclusive ou non; et dans ce dernier cas, elle a la valeur de sa cousine et. Et l'Académie fournit un exemple :

La douceur ou la violence en viendra à bout. La peur ou la misère ont fait commettre bien des fautes (c'est à dire : la peur comme la misère ...).

Bref ! Vanessa Miranville, agrégée, a toutes compétences pour être maire ! Que notre citoyenne revoie son Bleb pour tenter d'obtenir son certificat d'études primaires ! Chacun à sa place, et les vaches seront bien gardées.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger