sak ifé nout jordu ék nout demin

Une école à vendre


Politiblog
Vendredi 3 Juin 2011

L’école de Jules Ferry et toute une génération sont aujourd’hui sacrifiées sur l'autel de l'économie libérale, comptable.


Le  budget de la France pour 2011 a été voté. Au nom de l'endettement, il faut faire des économies.

Le gouvernement a donc décidé de supprimer 16 000 postes dans l'éducation nationale à la rentrée prochaine.

L'académie de La Réunion n'est pas épargnée. 92 fermetures de classes de maternelle et élémentaire sont prévues, soit un peu plus de 2300 élèves à répartir dans des classes à l'effectif déjà complet. 

Plusieurs mobilisations de parents d'élèves contestent ces fermetures de classes dans les écoles de leurs enfants. Leur incompréhension et inquiétude traduisent leur détermination à ne pas laisser démanteler l’école de leurs enfants, de la maternelle au CM2.

En effet, pourquoi fermer des classes dans une île frappée par un fort taux d'illettrisme ? 
L'école ne serait-elle plus le premier ascenseur social ? 
L'école n'apparaît-elle pas comme l'un des ressorts essentiels du dynamisme économique ?

Ces suppressions sont d'autant plus injustifiées que les évaluations nationales placent l'académie de La Réunion en queue de classement, juste avant Mayotte.

----------------------------

Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Mars 2020 - 10:16 « La fin d’un cycle et de modèle ».