sak ifé nout jordu ék nout demin

Un budget pour mieux soutenir la jeunesse et la réussite


Économie
Lundi 21 Avril 2014

La situation sociale des jeunes à La Réunion met en exergue d’une part, l’urgence de nouvelles interventions renforcées et ciblées des acteurs qui ont la charge de la mise en œuvre de politiques publiques, et d’autre part la nécessité d’une meilleure coordination des actions menées par chacun d’entre eux dans l’exercice de leurs compétences et la mobilisation de leurs budgets propres et réservés.


A cet effet, la collectivité régionale a pris l’initiative de mettre en place en 2014 avec l’État et d’autres acteurs volontaires (Département, représentants du monde économique) une Agence Réunionnaise de la Jeunesse dont les missions sont centrées sur la démarche de concertation, de coordination et d’innovation sur différentes thématiques liées à la jeunesse.
99,8 Millions d’euros pour la formation professionnelle et de l’apprentissage
Le budget 2014 s’inscrit dans une stratégie globale et ambitieuse intégrant une exigence de cohérence entre l’offre de formation et la demande économique et sociale. L’objectif de la Collectivité étant de concilier Jeunesse et Réussite.
Le projet de Budget Primitif pour l’exercice 2014 s’inscrit dans un double défi :
- répondre aux besoins en personnel qualifié pour le développement du territoire
et
- faire de la jeunesse la grande priorité en matière d’accès à la qualification et à l’emploi.
Le Budget Primitif rend opérationnel les axes stratégiques du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015.
La Collectivité affirme sa volonté de poursuivre :
- la mise en place du programme d’actions de formation en faveur des publics en difficultés,
- la préparation des compétences locales au regard des emplois qui seront générés par les chantiers de Matignon II ;
- l’adaptation de l’offre de formations aux besoins actuels et futurs des entreprises.
Globalement le Budget primitif 2014 du secteur de la formation professionnelle et de l’apprentissage contribuera à faire de la formation, un outil en faveur de l’emploi et moteur du développement économique.

 

La collectivité confirme ses efforts pour offrir, (au titre de ses compétences légales), un cadre de travail propice à la réussite des lycéens, à travers sa politique des grands chantiers sur le bâti scolaire et son intervention soutenue pour assurer un bon fonctionnement des établissements.
L’action de la Région en faveur de la jeunesse réunionnaise depuis 2010 : une action volontariste
La collectivité poursuivra sa politique d’égalité des chances au travers notamment la reconduction du plan ordinateur portable POP et l’expérimentation de pratiques numériques innovantes avec l’opération « tablette tactiles » dans les lycées : 9 Millions d’euros.
Pour l’enseignement supérieur, la Région entend contribuer au rayonnement de l’excellence en accompagnant les étudiants et en soutenant la recherche innovation, en conformité avec les priorités des prochains programmes communautaires.

« MOBILITE ET CONTINUITE TERRITORIALE » : 14 MILLIONs D’EUROS
Priorité pour les jeunes Réunionnais dont l’avenir et l’épanouissement garantissent la cohésion et le développement de la société réunionnaise dans les prochaines années.
Les efforts importants consentis par la collectivité depuis 2010 sont maintenus pour :
- soutenir la continuité territoriale, la formation initiale et continue en mobilité à visée d’insertion,
(en Métropole ou ailleurs).
En 2014, des actions de sensibilisation, de préparation, d’individualisation, de suivi et d’insertion seront initiées afin de proposer aux jeunes un meilleur accès aux différents dispositifs d’aide à la mobilité et des conditions de réussite et d’insertion.

SECTEURS « SPORT ET VIE ASSOCIATIVE »
Le budget retenu, permettra de répondre :
- d’une part aux besoins des ligues et comités liés à la préparation mise en œuvre dans le cadre de l’organisation des Jeux des Îles de l’Océan Indien en 2015 à La Réunion.
- d’autre part à l’effort de contractualisation pluriannuelle qui sera poursuivi en 2014, portant ainsi le nombre de bénéficiaires à 30 ligues et comités.
En terme d’investissement, l’effort sera également poursuivi vis à vis des partenaires du mouvement sportif local retenus pour participer aux Jeux des Iles de l’Océan Indien.
 

SECTEUR « CULTURE »
Malgré un cadre budgétaire contraint, les crédits d’engagement liés au fonctionnement et à l’investissement permettront :
- d’assurer le fonctionnement des structures culturelles régionales,
- de maintenir globalement le niveau des aides accordées au secteur associatif, en mettant
l’accent sur l’accès de la Jeunesse à la Culture.
« PATRIMOINE CULTUREL »
Le budget proposé permettra de maintenir les grandes orientations de la collectivité en matière de patrimoine culturel, notamment dans les domaines suivants :
- soutien aux porteurs de projets, tels que les associations et les personnes privées ;
- Actions de réhabilitation, de connaissance et de valorisation du patrimoine culturel, qu’il soit
matériel ou immatériel ; - Éducation patrimoniale
En 2014, des actions financées au titre du volet « Éducation Patrimoniale » seront particulièrement privilégiées afin que les jeunes générations puissent s’approprier leur histoire et les richesses du patrimoine culturel réunionnais.
 

« ÉGALITE DES CHANCES »
- Un budget 2014 pour des interventions en faveur d’une plus grande égalité des chances pour l’ensemble des Réunionnais.
- Un budget pour une véritable politique volontariste menée depuis 2010 pour une plus grande solidarité et une meilleure inclusion sociale.
- La prise en compte de la toponymie de l’Île, des publics les plus isolés par le dispositif avec le développement des Cases à lire ainsi que la poursuite du soutien en matière d’accompagnement des jeunes en situation de pré-décrochage ou en rupture en formation initiale.
- Une implication régionale, en partenariat, dans les champs de la cohésion sociale et pour une réelle égalité femmes-hommes.
- Un budget pour un soutien croissant de la Collectivité dans le champ de l’entreprenariat et de l’économie sociale et solidaire que traduisent les mesures en faveur des emplois aidés notamment ceux en direction des publics en grande difficulté.
- La poursuite du dispositif Emplois Verts pour un embellissement des sites touristiques (objectif d’apporter une formation pour les 2 000 contrats concernés par ce dispositif).
- Développement de partenariats, d’actions de prévention et d’information en direction des jeunes ainsi que la poursuite du dispositif ARS/Région mobilisant les associations d’emplois verts dans la sensibilisation et la lutte anti-vectorielle auprès du grand public.


INFO REUNION



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 30 Novembre 2019 - 14:02 La Réunion gagnera par sa jeunesse