sak ifé nout jordu ék nout demin

"Trierweilergate". Le tweet qui fait jaser ...


BLOG INFOREUNION•NET
Jeudi 14 Juin 2012

Quand la vie privée s'invite dans la vie publique


"Trierweilergate". Le tweet qui fait jaser ...
Tout le monde sait que les politik adorent tweeter pour un oui pour un non, à l’instar de notre inimitable Nadine, éternelle ado. Mais un tweet malheureux de la « First Girl friend » (version US), « Atout Cœur » (version française) a enflammé la twittosphère et déchaîné les foudres de la classe politik de tous bords. Chacun y allant de son couplet, ici comme dehors. Le règne de la Normalitude démarre mal.

D’un côté, nous avons un président Normal, qui n’hésite pas à se mouiller en décapotable sous la pluie, prend le train, jure la main sur le cœur, être contre le favoritisme, les passe-droits etc… et qui soutient son ex compagne, la mère de ses enfants ; de l’autre, nous avons une journaliste politik, interdite de politik, qui envoie un tweet amical à un ami (dissident), pour le soutenir dans son combat Rochelais, contre une rivale. Pas de quoi en faire un fromage, n’est-ce pas ?

Pourtant certains crient au scandale du mélange des genres « Dallas. Amour, gloire et beauté », fragilisant le pouvoir ; d’autres parlent de Vaudeville sentimentalo-politik, ridiculisant la France et les français aux yeux du monde entier. 

Le psychodrame a même gagné la presse étrangère, qui ironise sur « La guerre des roses. » La Normalitude : un exercice à priori, bien difficile ! L'apprentissage du métier de Première Dame : apparemment pas un long fleuve tranquille !

Marie Claude Barbin



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 6 Juillet 2016 - 04:50 Bonne fête de l’Aïd al-Fitr