sak ifé nout jordu ék nout demin

Ti pa ti nou larivé : le maloya est inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'humanité


Culture - Kiltir
Mercredi 1 Octobre 2014

L'histoire du Maloya n'est ni n'est ni rêverie, ni affabulation.
Elle retrace tout simplement l'histoire de nos ancêtres.
Ils ont été enlevés de leur terre natale par des chasseurs d'esclaves.


Ils ont débarqué enchaînes pour venir travailler la terre du colon. 
Le Maloya a voyagé avec ces immigrants de la Grande Ile et de l' Afrique. 
 
Le Maloya a accompagné le quotidien des esclaves au service du régime colonial. 
Ces chants et danses réservés aux Noirs traduisaient la situation historique de l'époque où tristesse, mélancolie, violence, mystère, magie, courage   liberté bafouée, marronnage rythmaient les roulér,  les kayamb,le bobre.
 
 Les esclaves chantaient et dansaient leur complainte, le mal de leur pays. 
« Bondié, mon zoli Bondié domann mon somin galizé  partou » chantait Lo Rwa Kaf.

Le Maloya c'est aussi ce rite festif et mystique. C'est une cérémonie en l'honneur des ancêtres. L'esclave comme le marron retrouvent sa religion, resserrent les liens avec sa culture, son pays, sa terre chérie où ils ont essayé leurs premiers pas.
 
Dan kalbanon zot té sante sa dan fewnar
té i fé la tizane pou don gayar wé
zot té mazine zot kaz ; zot té mazine zot péi
zot té mazine zot ban, zot famiy … zot ban nasyon la ba
Le groupe l'Indigo structure dans son maloya la transe des rythmes malgaches. Le maloya pour Zanahary.


Le maloya célèbre aussi les marrons, les premiers combattants de la liberté. 
Là haut dans la montagne Diampare, Mafate, Dianamoise, Heva, Rahariane Bâle...vagabondent librement avec leur famille. Ils forment la communauté marronne qui a dit non au littoral esclavagiste.
 
Konm sél rézolisyon fane zot dépitasyon 
Zot té byin dan in linkonpréansyon 
Ke lété vréman total 
Nou té ki di sa bann la la pa normal 
Rés la maloya,  
Rés la maloya 
Alain Peters, le paraboler a réussi avec art retranscrire la vie des marrons.
 
Le Maloya raconte l'histoire de ceux  qui ont su forger les valeurs  identitaires d'un Peuple. La résistance, la lutte, l’union, la fraternité, la solidarité portent le Maloya.


Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par jean-daniel le 03/10/2014 00:31
r ta passion dans ton travail autour de notre histoire. BRAVO ET CHAPEAU BAS

LE K/BRY MARRON DU DIMITIL
Jean-daniel
payetjdaniel@gmail.com

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 9 Mars 2021 - 07:50 Le Maloya d'Henri

Dimanche 20 Décembre 2020 - 07:15 FONNKÉR POU VINDÉSANM