sak ifé nout jordu ék nout demin

Thierry Robert a « bénéficié d’un concours en nature de personne morale »


Politique
Lundi 8 Décembre 2014

Le président François Logerot écrit que Thierry Robert n’a pas répondu « à l’exigence d’exhaustivité édictée par l’article L. 52-15 du code électoral » et qu’il a « bénéficié d’un concours en nature de personne morale ». D’où le rejet des comptes et la saisine du juge de l’élection.


Thierry Robert a « bénéficié d’un concours en nature de personne morale »
Alea jacta est ! La tournure est lâchée : "l'exigence d'exhaustivité" ! La messe est dite ! Diable ! Ce que ne sait pas la CNCC, perchée bien haut sur un nuage obscur, là-bas, dans l'autre hémisphère, c'est que non seulement Thierry Robert a franchi le Rubicon, à vrai dire, un Rubicon presque asséché, mais qu'aussi un bon peu de maires et d'élus de La Réunion ont fait le même pas : et ils ont franchi un Rubicon bien alimenté en eau, mais en misouk, en faisant appel le plus discrètement possible à de petites équipes, des prédicateurs de leur paroisse, tout disposés à ajouter aux entretiens de porte en porte, un chèque, une feuille de tôle, une promesse verbale, etc. etc.

Ne parlons pas du CASS qui se décarcasse à certaines périodes de l'année. Ne parlons pas des revues municipales avec ses articles bien étudiés, ses éloges dithyrambiques, ses photos bien choisies ! Ne parlons pas de certaines festivités déguisées, organisées par des associations qui ont joli pignon sur rue et qui sont priées de respecter le donnant-donnant.

Ne parlons des sonos tonitruantes qui sillonnent les rues à des moments bien opportuns. Ne parlons pas non plus des chômeurs qui trouvent tout subitement un contrat ! Qu'on me pardonne : je ne peux pas tout confesser, je ne peux pas répondre à l'exigence d'exhaustivité de l'article L. 52- 15, article qui, au demeurant, soulage Didier Robert, du moins pour l'instant. Finalement le bus bariolé de Thierry Robert dénote dans le ciel réunionnais : c'est tout nouveau, presque incongru. Une sorte de veau d'or, échappé du Sinai. On en a parlé de Dunkerque à Saint-Philippe. A lui seul, il a fait pencher l'impitoyable balance. Summum jus, summa injuria, dirait un Cicéronien ! Une faute si éclatante et si éloignée du misouk. D'où le zèle d'un apôtre de la bonne paroisse, qui a su faire son tri sélectif et sortir la fève du gâteau.

On remarquera qu'aucun maire ni membre d'une municipalité n'ont osé faire un rapport direct contre Thierry Robert auprès de la terrible et aveugle CNCC. On doit savoir saluer la grande sagesse de chacun d'eux, craignant, il est vrai, un retour de flamme: "si tu m'épingles, tôt ou tard je t'épingle".

Bref ! sous ce tropique du Capricorne que j'ai quitté pour apprécier les blanches neiges de Gières, mais où rôdent toujours mes mânes intrépides et capricieux - ils ont refusé de me suivre - je ne sais si je dois, comme Gargantua, pleurer comme une vache ou rire comme un veau !

Gérard Jeanneau



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par fidel le 08/12/2014 13:58
Le J R de ST LEU, ou le Bernard TAPIE Pays n'est pas un homme de coeur, mais un homme de pierre la roche, et tous ces élus c'est cochon vol, il m'éprise les personnes âgées,les pauvres

2.Posté par laura le 08/12/2014 14:05
Il est vraiment pas clean ce Maire de Saint Leu !
Ca ne serait pas sain ce genre de phénomène à la tête de la Région !

3.Posté par pitoyable TR le 08/12/2014 14:15
Pour info seules les personnes physiques peuvent faire des dons !

4.Posté par Les lois sont faites pour la plèbe le 08/12/2014 22:24
égalité devant loi n'est que pour le peuple d'en bas.

Moi député votre ressentant je me dois d'être au dessus des loiis.

5.Posté par Rétrovirus le 11/12/2014 16:08

la Commission Nationale des Comptes de Campagne (la CNCC) a jeté son verdict : Thierry Robert, député-maire de Saint-Leu, n’a pas répondu à l’exigence d’exhaustivité édictée par l’article L. 52-15 du code électoral et, de plus, il a bénéficié d’un concours en nature de personne morale. D'où le rejet des comptes de campagne pour les municipales. Voilà Thierry Robert tout subitement par terre, sur la touche, lui qui était au pinacle ! Le volcan l'a pété ! Et la CNCC a donné son verdict très tardivement, si bien qu'il ne peut pas se présenter aux Régionales, à moins que le TA lui redonne le feu vert.

Dire qu'il y a eu complot de la part de ces membres, choisis par Nicolas Sarkozi, lui-même ami de Didier Robert sur lequel il fonde tous ses espoirs, c'est trop vite dit. Les membres de la CNCC sont des gens bien à tous égards. Si on a tardé à prendre la terrible décision, c'est qu'il y a eu empêchement dirimant. J'avance celui qui est dû à une maladie, la fouére, la diarrhée vendéenne. L'un passant la maladie à l'autre, on n'a pas pu se réunir. Et il a fallu attendre la fin de la longue épidémie pour convoquer le ban et l'arrière ban.

Je parle d'expérience : un rétrovirus s'est promené dans mes intestins pendant 12 jours; j'avais beau boire du rhum arrangé; en vain, ce médicament ne le dérangeait pas du tout. Au contraire, il semblait réclamer ! Et il m' a fallu 12 jours de convalescence. Ce terrible rétrovirus frappe tout le monde, le va-nu-pieds, le gardeur de vaches et même celui qui s'enveloppe d'une hermine. Là, mi di a ou, pas de tri sélectif, aucun arrangement possible, pas même à l'amiable. Tout le monde est traité sur le même pied d'égalité, ce qui, au fond, lui donne une certaine respectabilité !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue