sak ifé nout jordu ék nout demin

TCO : "Attention à la tentation hégémonique... d'Huguette Bello", dixit Pierre Vergès


Dans la presse
Samedi 6 Avril 2013

Il y a quelques jours, la presse relatait un incident survenu lors d’une réunion des maires du TCO (Territoire de la Côte Ouest). Ce “Conseil des maires” a été institué afin d’informer les exécutifs communaux sur les points qui doivent être examinés lors des conseils communautaires pour une validation par des délibérations.
 


TCO : "Attention à la tentation hégémonique... d'Huguette Bello", dixit Pierre Vergès
La règle non écrite de l’unanimité…  
 

Le but poursuivi est de parvenir à une position unanime sur un dossier avant son inscription à un prochain conseil communautaire.
“Rendons à César ce qui appartient à César” : cette manière de procéder avait été instaurée lors de la création du premier véritable établissement public de coopération intercommunale en octobre 1983, par Paul Vergès.
 
Cet établissement était le SIVOMR, le Syndicat intercommunal à vocation multiple de La Réunion, qui regroupait alors les communes de Sainte-Suzanne, La Possession, Le Port, Saint-Leu, Saint-Louis et Saint-Pierre.
 
L’exigence d’un vote unanime n’est pas une obligation, car les règles juridiques en la matière ne le permettent pas.  
Néanmoins, cet objectif résulte d’une “règle non écrite” dont la finalité est d’illustrer la solidarité sans faille entre les membres d’une intercommunalité.
 
Cette démarche a été reprise dans la pratique par les autres intercommunalités qui se sont créées près de quinze ans plus tard.  
Cette règle doit révéler un état d’esprit exemplaire en termes de respect mutuel.
 
… quel que soit le “rapport de forces”  
 
Que les communes membres de l’intercommunalité soient “petites”, “moyennes”, “grandes”, ou “très grandes”, notamment en population.
 
Ainsi, pour le TCO, on peut considérer, sur la base de la population de 2008, comme ”petite” la commune de Trois-Bassins (6 994 habitants), “moyennes” les communes de La Possession (28 798 habitants) et Saint-Leu (29 925 habitants), “grande” la commune de Le Port (38 279 habitants), et “très grande” la commune de Saint-Paul (103 008 habitants).
 
Cette réunion des maires peut donner lieu à de vifs débats.
L’essentiel est que l’esprit de courtoisie et de respect mutuel doit constamment prévaloir.
 
Cela peut notamment trouver son expression dans la répartition des sièges au sein de l’intercommunalité... Lire la suite ici

Sur son blog



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par popol le 06/04/2013 23:43
encore un qui na plus davenir politique

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?