sak ifé nout jordu ék nout demin

Stéphane Fouassin : "Il manque déjà une voix à la majorité


Invité(e)
Jeudi 31 Mars 2011

S'il a manqué une voix à Cyrille Hamilcaro lors du dépouillement du vote pour la présidence, c'est la sienne. C'est lui qui l'a avoué à la presse. A l'inverse depuis cet après-midi, l'opposition se demande qui a voté avec elle lors de l'installation de deux commissions.


Stéphane Fouassin : "Il manque déjà une voix à la majorité
Premier constat, la Droite n'est pas parvenue à faire passer la majorité dans son camp ?
C'est un fait. Nous n'avons pas réussi à convaincre nos partenaires de Droite à rejoindre leur famille d'origine. Il y a ceux qui s'étaient engagés envers cette majorité dite plurielle, et qui ont voulu tenir leur promesse, et puis il y a aussi les élus alimentaires. Désormais, Nassimah Dindar est présidente, nous la félicitons et nous lui souhaitons de réussir pour La Réunion.

Comment peut-on expliquer l'échec de la Droite à ces cantonales ?
Le succès de la Droite aux élections régionales, n'a pas réussi à effacer les conséquences de la désunion de 2008. Et certains éléments de notre stratégie n'ont pas été suffisamment pensés et réfléchis, il y par exemple le choix de certains candidats. Ils ont été lâchés sur leur canton trop tard, ils n'ont pas pu occuper le terrain.

Quelle est la part de Didier Robert dans cet échec ?
Tout d'abord, une précision : cet échec est celui de la Droite pas de Didier Robert. Nous assumons ensemble la responsabilité de ces cantonales. D'ailleurs, Didier Robert n'a pas pris part aux négociations, alors que l'appui de la Région Réunion aurait pu être déterminant.

Comment voyez-vous la restructuration de la Droite ?
Nous allons nous servir des prochaines échéances électorales pour poser des bases de discussion et de travail. Nous devons aussi revoir notre communication et l'ouverture vers nos partenaires. Ça a commencé dès mercredi (ndlr : hier). Objectif Réunion comporte désormais deux groupes : Nouveau centre et apparentés et UMP et apparentés.

Cette ouverture sera suffisante ?
C'est une première étape. Il y a aura d'autres actions de communication. Surtout après la décision d'un élu de majorité de voter contre la composition de la commission d'Appel d'offres et la commission de délégation publique. C'est un signe que tout le monde n'est pas à l'aise cette alliance départementale. Il manque déjà une voix à la majorité".

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger