sak ifé nout jordu ék nout demin

Ste-Suzanne : la grève des employés communaux, un règlement de comptes déguisé ?


Invité(e)
Jeudi 5 Mai 2011

Notre invité d'aujourd'hui a choisi l'anonymat. C'est un employé communal de Sainte-Suzanne. "Je suis ni pour Maurice Gironcel, ni pour Daniel Alamélou et ni pour le maire Yolande Pausé. Je suis pour Sainte-Suzanne". On ne le croit pas. Là, n'est pas l'essentiel. L'essentiel, c'est pourquoi il fera grève la semaine prochaine.


Ste-Suzanne : la grève des employés communaux, un règlement de comptes déguisé ?
"Nous voulons nous faire entendre. Le maire Yolande Pausé ne veut pas nous recevoir. Nous demandons un plan de carrière pour chaque employé communal", explique notre interlocuteur. "Le maire a déjà répondu à cette demande. Elle a reçu une nouvelle fois les employés communaux aujourd'hui (ndlr : hier). Les réponses ne seront pas immédiates, mais échelonnées. C'est une question de moyens financiers", réplique une proche du maire.

Les deux camps demeurent sur leur position depuis le deuxième mouvement de grève. Cette situation a divisé les élus comme les employés communaux. La réunion qui a eu lieu hier soir au Bocage en présence de Maurice Gironcel, Yolande Pausé, Daniel Alamélou, Aline Murin-Hoarau, Martial Turpin et Camille Dieudonné entre autres, n'a pas dissipé les doutes sur la volonté hégémonique de deux ou trois individus, ce qui est pour certains, est la principale raison des grèves à répétition.

Que se passe-t-il vraiment au sein de l'équipe municipale ? Y-a-t-il une volonté de déstabilisation ? Si oui, à qui cela va-t-il profiter ? "Il est clair que la personne qui manipule les employés communaux et les pousse à faire grève, veut la place de Yolande Pausé". Malheureusement pour cette "personne" le PCR soutient le maire en place.

"Cette personne a reçu l'ordre du PCR, d'arrêter ces manigances, et de laisser Yolande Pausé, travailler dans la sérénité". La sérénité n'est pas encore à l'ordre du jour du conseil municipal. Seule certitude, Yolande Pausé a été confortée, si besoin était, dans son rôle de maire à l'issue de la réunion de mercredi soir.

Ce qui arrange une bonne partie des employés communaux qui ont déjà choisi Daniel Alamélou comme candidat et tête de liste pour les élections municipales de 2014. "C'est dans l'intérêt de Daniel Alamélou que Yolande Pausé aille au bout de son mandat. Ainsi, il aura le temps de préparer le terrain et sa liste".

Ce scénario va-t-il apaiser le climat qui règne à Sainte-Suzanne ? Sans aucune hésitation : non !

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger