sak ifé nout jordu ék nout demin

Sophie Elizéon : "Prévenir, agir et corriger, et diffuser"


Invité(e)
Dimanche 1 Septembre 2013

La Délégation interministérielle pour l’égalité des chances des Français des Outre-mer a pour mission de veiller et de garantir un accès identique à la citoyenneté et à l'égalité de nos compatriotes des outre mers sur le territoire hexagonal. Pour l’accomplir Sophie Elizéon a défini trois axes autour desquels toute son action s’articule, pour illustrer et soutenir l’audace ultramarine en hexagone.


Sophie Elizéon : "Prévenir, agir et corriger, et diffuser"
1 - prévenir : il s'agira d'anticiper les situations susceptibles de provoquer ou d'amplifier les inégalités constatées, en particulier celles relevant des a priori et de promouvoir une image positive des ultramarines de l’Hexagone

2 - agir et corriger : au-delà des efforts de prévention, il est indispensable d'intervenir pour rectifier un certain nombre d'inégalités dont souffrent les ultramarins-es dans l'hexagone ; des actions positives permettant de gommer les difficultés d'accès à l'emploi, au logement, ou à la formation doivent être poursuivies ou renforcées. Le sujet crucial de la continuité territoriale vers les outremers nécessitera un engagement constant.

3 - diffuser : ce gouvernement a mis en place un-e référent-e spécifiquement dédié-ée aux outremers au sein de chacun des cabinets ministériels. Ce réseau permettra de diffuser la démarche de la délégation interministérielle et d'instiller dans les services publics de l'Etat une prise de conscience de la réalité de ces inégalités.
Des chiffres commencent déjà à préciser ces actions, que la pause estivale nous a permis de collecter.

22 dossiers ont été soumis pour intervention au cabinet de la Déléguée 4 ont connu une issue positive, 16 sont en cours de traitement par les administrations concernées. Les 2 restantes n’ont malheureusement pas connu de solution positive pour le demandeur.

4 Régions ont accueilli le Tour de France de l’audace ultramarine avec PACA, l’Aquitaine, Midi- Pyrénées et les Pays de Loire Ce sont 25 chefs d’entreprises, les représentants régionaux des chambres consulaires et des CESER, 55 associations, les délégués du Défenseur des Droits et les services déconcentrés de l’Etat auxquels Sophie Elizéon a présenté les axes de son action, débattu des progrès à accomplir et engagé des actions autour de la création et de la reprise d’entreprises en Aquitaine, autour de la formation à l’entrepreneuriat en Pays de Loire, et autour de la remise au cœur des dispositifs de droit commun en PACA comme en Midi Pyrénées.



5 partenariats ont été signés, ou le seront en septembre, nés à l’initiative de Mme Elizéon :
- Give 1 Project, sur le thème du leadership et de l’accès des ultramarins aux responsabilités,
- Nos Quartiers ont des Talents, pour permettre aux jeunes ultramarins des quartiers de périphérie d’être pleinement associés aux mesures en faveur de la diversité dans l’accès à l’emploi et à la formation,
- Le Défenseur des Droits pour permettre aux responsables associatif de bénéficier d’une formation relative aux discriminations et à leur traitement juridique,
- La jeune chambre Economique pour former 300 responsables associatif aux techniques de gestion, management de projet et gestion budgétaire,
- L’association « Accueil Villes Françaises » de manière à ce que nos compatriotes ultramarins fassent l’objet d’un accompagnement spécifique à leur arrivée en métropole sur leur commune de résidence deviennent ainsi co-développeurs de l’audace ultramarine.

Sophie Elizéon a en outre pris part au jury d’admissibilité et d’ admission de Sciences Po Paris pour les élèves ultramarins de terminale bénéficiant des mesures d’accès spécifique relative aux ZEP. Membre du jury, Mme Elizéon a ainsi permis que la spécificité ultramarine soit pleinement reconnue dans ce dispositif d’accès particulier.

Septembre sera le mois le plus dense de ce deuxième semestre puisque la Déléguée Interministérielle se rendra à Caen le 5&6 , à l’invitation du Préfet de Basse Normandie pour une étape du Tour de France de l’audace ultramarine, suivi d’un déplacement à Washington DC pour une rencontre avec l’équipe dirigeante de Give 1 Project et un séminaire d’études comparées sur les politiques de prévention des discriminations du 17 au 20 septembre, et enfin ira à Lyon, en région Rhône Alpes pour une nouvelle étape du tour de France les 23&24 septembre.

La matinée du 12 septembre sera elle entièrement dédiée à un colloque co-organisé avec la Délégation Sénatoriale à l’Outre-mer, et intitulé "l’audace ultramarine : comment s’exprime-t-elle ? Comment s’incarne-t-elle ?".

Placée sous le haut patronage de M. Jean-Pierre Bel, Président du Sénat qui en inaugurera les échanges, cette matinée sera divisée en trois tables-rondes qui permettront de poser un cadre historique et institutionnel, puis un regard quasi photographique et enfin de dresser les pistes de progrès sur lesquels travailler ensemble.

Les associations, parlementaires et relais d’opinion ont été nombreux à s’inscrire et nous sommes fiers d’annoncer que les inscriptions sont closes, par manque de places.

Des actes seront publiés et un DVD sera édité, permettant aux trop nombreuses personnes qui ne pourront y assister de profiter malgré tout de la richesse des débats.
La phase d’observation est bel et bien terminée, le temps est désormais à l’action.

Outre-mer



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger