sak ifé nout jordu ék nout demin

Sandra Sinimalé "dénonce des manquements graves dans la gestion des écoles à St-Paul" durant Felleng


Invité(e)
Samedi 2 Février 2013

"Une nouvelle fois la cacophonie a régné dans les différentes écoles primaires de Saint-Paul ainsi que l’ont révélé Réunion première TV jeudi soir et le Quotidien hier matin. En matière de gestion de crise, que ce soit grève ou cyclone, il n’y a pas de place pour l’improvisation, il en va de la sécurité et du bien-être des administrés au premier rang desquels, nos enfants, l’avenir de ce pays".


Sandra Sinimalé "dénonce des manquements graves dans la gestion des écoles à St-Paul" durant Felleng
"La municipalité garante de la sécurité de ces enfants dans les établissements scolaires du primaire a une nouvelle fois fait étalage de son incompétence.

Une fois encore elle a opté pour la fermeture des établissements scolaires bien que les employés soient  à leurs postes.

Anticipant le préavis de grève lancé dans l’éducation nationale, quand bien même la loi fait obligation aux mairies d’assurer un service minimum, elle n’a rien trouvé de mieux que laisser les parents « prendre leurs responsabilités » selon les propres termes d’un élu au matin d’une vigilance triplée (forte pluie, forte houle, vent fort).  

Le président de la République a changé, mais le texte de loi est toujours en vigueur et le gouvernement socialiste soutenu jusqu’ici par Mme Bello,  est chargé de veiller à son application.

Mme la maire et son équipe doivent la vérité aux Saint-Paulois et dire clairement s’ils ne sont plus d’accord avec leur  majorité présidentielle.

Toutes ces tergiversations sont symptomatiques  du grand désordre qui règne à la mairie.

En cette période cyclonique, nous avons encore été témoins de coupables hésitations.

Des décisions prises trop souvent à la légère par les élus de Saint-Paul et lourdes de conséquences pour nos enfants qui ne sont pas particulièrement favorisés dans l’accès au savoir et à l’éducation.

Les différentes situations répertoriées dans les écoles de la commune laissent apparaître un grand malaise qu’il est urgent de régler.

Je m’associe au mécontentement de tous ceux qui ont dû  pallier aux errements de cette équipe municipale, et trouver des solutions pour faire face à l’urgence.

Je tiens à dénoncer ces manquements graves et demande solennellement à ceux qui sont en charge de la gestion de cette grande commune, de faire consciencieusement le travail pour lequel ils ont été élus dans l’intérêt de la population Saint-Pauloise.

Je tiens aussi à saluer la conscience professionnelle du personnel communal qui a assuré un service dans les écoles bien qu’abandonné à leur triste sort par les élus.

Au regard de la répétition d’incidents au sein des établissements scolaires, il apparait désormais urgent de prendre des dispositions nécessaires avant qu’un drame ne survienne.

Les élus de la majorité ne doivent plus se cacher, ils doivent assumer  leurs responsabilités. Certaines écoles sont dans un piteux état, la sécurité n’est plus assurée à l’entrée et à la sortie des cours, le redéploiement à la va-vite du personnel a donné lieu à des situations que j’ai toujours condamné.

Il faut que cela cesse, les administrés doivent être respectés. Il est urgent de créer des postes car les moyens sont là. Utilisez-les, n’attendez pas  la veille des élections...

J’appelle les élus de la majorité à tirer les conséquences de la gestion catastrophique de dossiers aussi sensibles que l’éducation et la sécurité de nos enfants.

Il faut que la population sache que la situation dans les écoles de Saint-Paul n’est pas aussi rose qu’on veut bien leur faire croire".

Conseillère municipale d’opposition à Saint-Paul



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 02/02/2013 18:26
konm i di lo siyin i aboye la karavane i pass i lèss ali dosi lo koté, i dwa ète razan pou èl i pansé rake la plass son papa ex-condané si mi tronpe pa. Oubliye pa si lo margoze lé amèr, sé parseke lo rasine té amèr osi, sandoute pou sà la fou ali la zole.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger