sak ifé nout jordu ék nout demin

Sainte-Suzanne : le CAP veut mettre fin "aux magouilles"…


Invité(e)
Mardi 26 Novembre 2013

"L'apparition ce lundi soir à un journal télévisuel du "Kamarade" Gironcel et les reproches de sa gestion calamiteuse par son ancien acolyte Alamélou, issus tous les deux du même PCR, rappellent aux citoyens combien il est urgent de faire jouer l’alternance démocratique".


"La vraie, celle qui ne se joue pas des Sainte-Suzannois. Celle qui ne recherche pas les postes et les indemnités qui vont avec. Celle qui réfute le népotisme ou le cumul des mandats comme le pratique M. Gironcel et M. Alamélou. Mais aussi, celle qui dénie aux condamnés, même ayant purgé leur peine, de pouvoir se représenter devant l’onction du suffrage, de solliciter la confiance des électeurs... qu’ils ont cependant trahi.

C’est à ce point que l’on s’aperçoit que le moribond PCR, n’a en rien changé sa manière de fonctionner. Cette façon de procéder est d’ailleurs illustrée merveilleusement bien par l’adage, "la fin justifie les moyens". Celle d’imposer ses candidats, même condamnés... au détriment de la morale, de l’honnêteté et de l’indispensable respect dû à l’électeur-citoyen.

Le maire sortant, s’il avait une once de respect envers ses concitoyens, devrait faire profil bas et s’abstenir de se représenter au suffrage. Mais le pouvoir, l’argent, les avantages et les indemnités attenantes à ces mandats d’élus, font que quitter le monde politique, c’est aussi abandonner un énorme fromage constitué de pouvoir..... d’achat, de passe-droits, et de reconnaissance. Sans faire de populisme, telles sont les vraies raisons qui les poussent à toujours de représenter.

Avec Alamélou, son ancien protégé, la bataille semble, pour le maire sortant, gagnée d’avance. Pourtant, rien ne serait pire que de penser de la sorte. L’équipe du CAP et René Bègue, vont pendant ces quelques mois marquer des points et tenter de redonner confiance aux électeurs de Sainte Suzanne, terrorisés de ne pas "être obligés" comme d’habitude, de voter pour le maire sortant... Ils sont tellement mis sous pression par la municipalité actuelle.

Mais au fait, depuis quand le traitement des employés municipaux est-il prioritaire dans la politique menée par le maire (+ de 700 000 € d’augmentation) ? Ne serait-ce pas les Sainte-Suzannois  dans leur globalité qui devraient plutôt l’être ?... Une équipe municipale n’a pas à donner la priorité à ceux qu’elle emploie... ce serait à minima une sorte d’abus de bien social, car nul doute que cette équipe va s’employer avec les moyens de la municipalité à faire triompher son "trésorier-payeur" aux frais des contribuables de la cité !... C'est pourquoi, le CAP analysera toutes les actions à entreprendre pour mettre fin aux "magouilles" qui pourraient nuire au respect de la démocratie et des libertés publiques et politiques.

Messieurs Gironcel et Alamélou, doivent être renvoyés dos à dos, ayant tout deux été aux affaires de notre cité. C’est pourquoi, nous proposerons en temps utile, aux deux sempiternels candidats, un face à face avec le CAP, pour que les habitants de Sainte Suzanne comprennent bien l’enjeu de la situation et combien ils ont été bernés depuis des années. Le CAP et René Bègue, en ce qui les concernent, resteront vigilants.

Comme le souligne M. Yvan Combeau, politologue, Le CAP Sainte Suzanne, avec à sa tête René Bègue, risquent fort de jouer les troubles fêtes entre ces deux-là. Voire même tout faire pour être présent au second tour. Nous voulons ré-inventer la politique locale. Faire sortir de l’arène M. Gironcel et M. Alamélou, ne pourra que la rénover à minima…"

Comité de soutien à René Bègue (Le CAP)



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Jako le 26/11/2013 05:41
La prochaine fois, pour la photo, mettez la banderole plus haut, là on la voit pas.
A moins que ce ne soit pas la votre…

2.Posté par Jean Louis Payet le 26/11/2013 05:45
Qui est René Bègue sur la photo ?
Mis à part le déclassement de ses terrains, que veut-il faire qui soit au service de la population de Ste-Suzanne ?

3.Posté par Roule pas nous le 26/11/2013 06:57
Jako on raconte même que des tractations derrière la cuisine se font
Momo aime bien les gros propriétaires

Etvoui nous zélecteurs pas couyons, plus couyons

4.Posté par Jacques le 26/11/2013 08:27
Il paraît que le Maire actuel n'habite même plus à Sainte Suzanne……. Un comble.

5.Posté par C.francois le 26/11/2013 21:58
monsieur René bègue est un arriviste , depuis quel date il habite a sainte Suzanne. il y a 5 personne sur la photo qui n'habite pas a sainte Suzanne , alors il va prendre des gens a saint André pour tiré une photo. Nous va tire un maire qui est un tamponnais pour mettre un saint andéen. apporte une réflexion.

6.Posté par jean Estivel le 27/11/2013 13:36
(…)

Commentaire raciste effacé par la rédaction

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger