inforeunion : l'info politique de l'ile de La Réunion - Océan Indien
Ce qui fait la vie de la cité…
Invité(e)

Saint-Louis : Cyrille Hamilcaro inquiet pour l'avenir "des cimetières et du Libre-service du Gol"

Samedi 19 Janvier 2013

"Permettez-moi de vous interpeller sur trois sujets qui me semblent d'une certaine importance pour notre ville et sur lesquels je suis assez étonné du silence ou de l'indifférence de la collectivité, tant au niveau administratif que politique".



Saint-Louis : Cyrille Hamilcaro inquiet pour l'avenir "des cimetières et du Libre-service du Gol"
Premier point : saturation des deux cimetières de Saint-Louis

Il est surprenant que de nombreuses familles puissent se plaindre ces derniers temps de l'absence de places de sépultures, tant sur Saint-Louis que sur La Rivière. Une famille du quartier de Tapage s'est même épanchée sur une radio locale d'avoir été obligée, en raison de la réponse de la mairie qu'il n'y avait plus de place dans le cimetière de La Rivière, de déroger à ses principes religieux en faisant incinérer la dépouille d'un de ses membres.

Que le cimetière de Saint-Louis et de La Rivière soient saturés n'est une nouveauté pour personne, mais que les actions à entreprendre ne l'aient pas été deviennent problématique tant en matière de santé publique que de comportement sociétal.

Pour mémoire, je vous informe qu'outre la construction de bureaux de gestion à proximité des deux cimetières dès 2001, une légère extension du cimetière de Saint-Louis en 2004 et de celui de La Rivière en 2005 après recensement des tombes abandonnées, la collectivité que j'avais l'honneur de diriger a acquis un terrain de plusieurs hectares auprès de M. FONTAINE Jean Pierre au chemin Larré, entre les quartiers Plateau Goyaves et Ruisseau.

Ce terrain agricole, suite à une étude de faisabilité et d'implantation, a été acquis après d'âpres négociations avec les services de l'Etat et une procédure d'enquête publique au vu de sa destination : la réalisation d'un cimetière paysager permettant de pallier aux difficultés de saturation des deux cimetières existants.
Un autre cimetière était projeté aux Makes depuis la mandature de M. ETHEVE et nous avions joint ce projet, en 2006, à la réalisation du cimetière de Larré.

Ainsi, la Commune aurait disposé de quatre cimetières, dont deux saturés mais utilisables par les concessionnaires actuels.

Ces projets, présentés largement à la population dès fin 2006 à travers un DVD, devaient démarrer en 2009. Hélas, votre majorité a décidé de tout geler. Et surtout, vous avez décidé illégalement de laisser l'utilisation du terrain acquis pour le futur cimetière de Larré par des adeptes de motocross ou de bicross.

Aujourd'hui, la population paye le prix des vos décisions approximatives et de très court termes.

Je vous demande donc, au nom du groupe de l'opposition municipale, une réponse claire et précise, lors du prochain conseil municipal, à la question écrite suivante : Quelles décisions la collectivité compte-elle prendre à très cour terme pour remédier à la problématique des cimetières de Saint-Louis et de La Rivière?


Deuxième point : fermeture du Libre service du Gol

Vous n'êtes pas sans savoir que sous ma responsabilité, les services municipaux de la Direction du Développement économique avaient mené dès 2002 des discussions afin qu'un nouveau commerce de proximité s'installe dans le quartier du Gol suite à la fermeture du Libre service "Eric".
Parmi les contactés, Leader Price avait manifesté un intérêt pour s'implanter dans ce quartier de quelques 6000 habitants (comprenant Bellevue comme secteur d'achalandage).
Le changement d'enseigne en Leclerc n'avait pas eu d'incidence majeure pour la population qui s'était appropriée cette infrastructure qui répondait à un besoin de service et d'activité.

Cette année 2013 voit la fermeture du magasin, pour des raisons qui ne peuvent pas être la rentabilité car la fréquentation est sensiblement la même, nous permettant de penser que malgré la crise la consommation des ménages permet la réalisation d'un chiffre d'affaires acceptable.

Les indiscrétions laissent entendre que deux éléments ont joué : l'insécurité (tant les pertes résultant des émeutes urbaines de 2012 que les vols à l'étalage) et le coût important de location des murs (les loyers pesant trop sur les charges de l'entreprise).

Face à la dégradation de la situation économique et surtout du vide laissé dans ce quartier dont l'image ne cessera de se dégrader, je vous demande d'inscrire à l'ordre du jour du prochain conseil municipal un débat à partir de la question suivante : Quelles sont les décisions à très court terme que la municipalité peut prendre afin de suppléer à la défaillance du secteur privé et pour pallier à la dégradation de la cohésion sociale dans le quartier du Gol?


Troisième point  : semaine de 4 jours et demi à l'école, et la scolarisation des enfants de moins de 3 ans

Le Gouvernement vient de décider que la semaine de 4 jours à l'école maternelle et primaire sera remplacée, à compter de la rentrée 2013, par la semaine de 4 jours et demi; à savoir ouvrir les écoles le mercredi.

Cette orientation va entraîner pour les communes un surcoût par un surcroît de travail puisqu'il leur appartiendra de mettre en place une série d'actions permettant d'accueillir les élèves en périscolaire, notamment le mercredi après-midi.

Dans l'hypothèse où la commune de Saint-Louis adopterait cette démarche dès 2013, l'impact sur nos finances déjà mal en point va être direct, puisqu'aucune compensation n'est prévue par l'Etat.

Il en sera de même, tant en dépenses (personnel, restauration et autres petits matériels) qu'en investissement (construction de classes et équipements), si la majorité municipale se montre favorable à la volonté affichée du Ministre de l'Education Nationale de solliciter la scolarisation des jeunes enfants de moins de 3 ans dans les zones défavorisées et en outre-mer.

Ne pouvant raisonnablement supporter ces surplus financiers, j'ai l'honneur de solliciter une annonce claire de la Ccommune, par le vote d'une délibération ou d'une motion lors du prochain conseil municipal annexées au budget 2013, sur la volonté de la Commune de différer l'application de toutes ces mesures au plus tôt à la rentrée de août/septembre 2014".



Opposition municipale




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






Derniers commentaires

Les Dernières News













Les plus populaires