sak ifé nout jordu ék nout demin

Roland Robert, premier vice-président, et aucune femme vice-présidente


Politique
Jeudi 31 Mars 2011

Les rumeurs puis les médias ont souvent annoncé que Pierre Vergès serait élu premier vice-président du Conseil général pour cette nouvelle mandature. Ce n'est le cas. C'est Roland Robert, maire et conseiller général de La Possession, qui a été élu à ce poste, avant tout stratégique.


Roland Robert, premier vice-président, et aucune femme vice-présidente
La constitution et la construction de la nouvelle majorité du Conseil général, s'inscrivent dans une démarche de "gestion collégiale". La stratégie est simple "veiller à ne pas mettre de trop fortes individualités à des postes visibles, et surtout ménager le maximum de susceptibilités".

Le PCR a donc choisi Roland Robert pour le poste de premier vice-président. Le conseiller général de La Possession n'est le rival de personne au sein de cette majorité, et ce pour les futures échéances électorales. C'est aussi une façon de plébisciter l'élu communiste pour sa longue carrière politique. Question : qui l'élection de Pierre Vergès aurait-il géné ou embêté à ce même poste ?

Nous avons la réponse en ce qui concerne la deuxième vice-présidence, celle échue au PS. C'est Gérald Maillot qui a été désigné alors que la candidature de Jean-Jacques Vlody était pressentie. Mais pouvait-on mettre en avant un candidat potentiel à la mairie du Tampon, sans froisser un futur concurrent, André Thien-Ah-Koon ? Cela aurait été difficile.

La troisième présidence est revenu à Thierry Robert, un des grands artisans de la construction de la majorité départementale. Le conseiller général (également maire de Saint-Leu), affirme ainsi sa place au sein du “Modéré", et de l'équipe de Nassimah Dindar.

Pierre Vergès qui a travaillé à aplanir les différents, réduire les antagonismes et à créer un équilibre au sein de la majorité, occupe la quatrième vice-présidence. C'est aussi une façon à lui de montrer sa maturité et d'affirmer sa volonté de consolider une équipe sur laquelle Paul Vergès veut s'appuyer pour présenter un projet global à différents candidats aux élections présidentielles de 2012.

Dernier élément à noter : aucune femme n'a accédé au poste de vice-président. Elles sont à trois au sein de la majorité à prétendre à cet accessit : Pascaline Chéreau-Nemazine, Michèle Caniguy et Jacqueline Silotia.

Machos va !


Les vice-présidences :
Premier vice-président
: Roland Robert
Deuxième vice-président : Gérald Maillot
Troisième vice-président : Thierry Robert
Quatrième vice-président : Pierre Vergès
Cinquième vice-président : Philippe Leconstant
Sixième vice-président : Michel Dennemont
Septième vice-président : Gérald Incana
Huitième vice-président : Jean-Jacques Vlody
Neuvième vice-président : Ibrahim Dindar
Dixième vice-président : Daniel Alamélou
Onzième vice-président : Axel Vienne
Douzième vice-président : Bachyl Valy
Treizième vice-président : Robert Nativel
Quatorzième vice-président : Jean-Claude Fidji

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par collectif"oubli pa nou" de Métropole le 01/04/2011 06:34
Et notre analyse de la Métropole.Nous, nous ne vous oublions pas...

Pas une seule femme comme vice-présidente à la direction de ce nouveau Conseil Général: logique. Le collectif "oubli pa nou" a toujours déclaré: femmes vous êtes "indésirables". Faut vous oublier.. Sur presque toutes les photographies : accord: P.S./ P.C.R.; présentation des candidatures du P.S. Programme du P.C. déclarations de D.ROBERT : la femme Réunionnaise absente.Dire qu'elle est si belle, cette femme Réunionnaise!. Hier encore nous avons dénoncé cet "HOMME-MAL" présent partout y compris dans le texte de protocole des élues, élus de la majorité. Mesdames comme nous qui sommes en Métropole, vous êtes indésirables. Vos compétences. Vos préoccupations plus proches du quotidien : ces hommes n'en veulent pas. Mais il y une femme Présidente. Le faire -valoir, l'alibi. le paraître. Nous avions su et reconnu en son temps que Nassimah DINDAR a été une grande militante de la condition féminine. " Ah! Pouvoir quand tu me tiens avec tes plus de 6 000 euros par mois, ces beaux voyages payés, ces bons repas offerts, ces beaux salons dorés., et puis on "parle de moi", la seule femme Réunionnaise..faut pas me faire de l'ombre..;.".. Faut bien que je fasse des "sacrifices féminins". "Faut me comprendre.."Suis si seule..comme femme à la direction".
Nous avons regardé avec beaucoup d'attention les quatre premiers vice-présidents. A ne rien y comprendre. Deux hommes : Roland ROBERT et Thierry ROBERT. Dans leur C.V. que nous avons : ils ne sont pas des anges. Repressions. Refus de l'autre. Appels à la vendicte...dénonciations publiques....c'est peut-être pour cela qu'ils ont été "récompensés". On a les amis qu'on mérite.
Ce qui vient de se passer pour Vanessa DAMBREVILLE nous en dit long sur les "capacités" d'animation de l'un des deux ROBERT. Nous apporterons notre soutien à Vanessa, comme nous avons apporté notre sympathie à Sandra...FAUT PAS LAISSER PASSER CA". Un parfum mauséabond de notre histoire Noire."Brûler" un mannequin ,et crier "elle est morte"...actes et mots des fascistes. Actes et mots :dignes de l'inquisition...Nous savons que les Communistes ont été parmi les premiers à combattre le fascisme. Ils ont durement payé leur" idéal". Le Parti des fusillés. Guy MOQUET, adolescent de 17 ans, fusillé à CHATEAUBRIAND et toutes ces femmes dignes, ces hommes dignes qui sont morts pour notre liberté, pour la liberté des Réunionnaises et Réunionnais. Monsieur Roland ROBERT, vous connaissez cette belle page d'histoire de ce Parti Communiste Français , votre parti Frère.."Vous avez tourné la page",dit la rumeur dans votre commune.
.NON. NON.Personne ne peut accepter ces actes indignes. Après Sandra SINIMALE, c'est Vanessa DAMBREVILLE aujourd'hui...des femmes. des jeunes femmes. Vous n'êtes pas les bienvenues :jeunes dames. Belles,Jeunes et Femmes: pas pour "leur Réunion". Ils veulent garder leur pouvoir...et vous venez leur dire:"NON.NON."
A Saint Paul, à La Possession: la même cible: les jeunes femmes : "Laissez-nous tranquilles"disent-ils..A Saint Leu: c'est encore une femme. "Nous voulons garder le pouvoir"Clament-ils!. Ils ont été récompensés: chacun un poste de vice-président. Quel avenir? Oui quel avenir? Ne laissons pas faire.
Nous sans être divins nous savons ce qui nous attend. L'adage dit "dis-moi ce que tu as fait et je saurais ce que tu vas faire" "Qui a fait, fera pire, a dit le poête.". Un avenir bien sombre pour nous les petites gens , les Réunionnaises et Réunionnais souucieuses, soucieux de NOTRE REUNION.
Nous, nous préparons à des durs combats: contre la politique de ce gouvernement soutenu par Didier ROBERT... contre la politique de ce Conseil Général. Nous nous préparons pour de longues et dures "batailles".Nous combatttrons les promotrices et les promoteurs de toutes politiques néfastes pour nos compatriotes qui vivent ici . Vie de galère. Vie de misère. Rien d'autre.
Soyez assurée Chère Compatriote, soyez assuré, Cher Compatriote de notre dévouement Réunionnais et de notre combat contre la haine, le mépris, le racisme.
Notre Terre Réunionnaise est la terre de la tolérence. Souvegardons ce bel héritage. La tolérence c'est : aimer le Monde.

Pour le collectif "oubli pa nou", indigné.

Aimé TECHER

porte-parole

2.Posté par Marie claude Barbin le 01/04/2011 12:56 (depuis mobile)
On voit que le patriarche et fin stratège i continue à mener tout son petit monde à la baguette ou au chabouk (au choix!). Pas froisser l'un, ménager l'autre, assurer ses arrières... On se croirait dans le film "Petits arrangements entre amis."!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >