sak ifé nout jordu ék nout demin

Richenel Hubert : "L'UMP est la colonne vertébrale de la Droite"


Édito
Vendredi 13 Janvier 2012

Plusieurs membres de l'UMP de Saint-Denis, veulent "redonner" à l'UMP sa première place à Droite. Cette question a été soulevée une première fois sur notre site. C'était à l'occasion de la visite de la ministre de l'écologie, Nathalie Kosciuko-Morizet en décembre 2011. "C'est l'UMP qui doit désigner ses candidats pour les Législatives et non La Réunion en confiance".


Richenel Hubert : "L'UMP est la colonne vertébrale de la Droite"
Richenel Hubert, délégué UMP de la première circonscription, l'affirme : "L'UMP est la colonne vertébrale de la Droite". Le président de l'association RPV (Rassemblement pour la ville et non René-Paul Victoria) répète à qui veut l'entendre "sa certitude. C'est une réalité pour les membres et les adhérents de l'UMP. C'est les autres qui pensent que ce n'est pas le cas".

L'UMP traverse-t-elle une crise d'identité ? "L'UMP connaît depuis l'échec de la Droite aux Municipales et Cantonales 2008, un problème de légitimité et de crédibilité. Suite à la série de défaites, il y a eu moins d'animations, moins d'activités, et le siège de Saint-Denis est resté longtemps fermé. Les militants et les bénévoles, pour la plupart, sont partis", explique Richenel Hubert, délégué de circonscription.

L'UMP affaiblie est devenue depuis 2008, un partenaire d'Objectif Réunion, puis à partir de fin 2009, une composante de La Réunion en confiance, présidée par Didier Robert, le nouveau leader de la Droite. Si dans son ensemble, l'UMP a accepté les candidats désignés par La Réunion en confiance lors des Cantonales de mars 2011, la liste présentée aux Sénatoriales de septembre 2011, n'a pas fait l'unanimité à Droite, surtout pas à l'UMP".

La désignation des candidats pour les Législatives de juin, amène certains membres de l'UMP de Saint-Denis, à soulever la question de légitimité et de crédibilité de l'UMP par rapport à La Réunion en confiance. C'est le cas surtout sur Saint-Denis où les proches de René-Paul Victoria attendent la bénédiction de Didier Robert, pour la candidature du député sortant de la première circonscription.

"C'est à René-Paul Victoria de définir ses objectifs, nous le suivrons". C'est ce qu'avait dit en substance Didier Robert le lundi 13 novembre à la permanence parlementaire de René-Paul Victoria, et ce lors de la visite de la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciuko-Morizet à La Réunion.

Voici ce qu'a déclaré un adhérent UMP présent ce soir-là : "Didier Robert n'est pas le leader de la Droite, il est à mon sens celui de La Réunion en confiance, celui de la Région, mais pas de la Droite, sauf à accepter que les élus de la Droite locale ont tous accepté le fait d'être inféodé au président de région qu'il est"

"En tout cas, en ce qui concerne René-Paul Victoria, je ne pense pas qu'il est dans cette logique. Il a lui-même déjà assumé les fonctions de président UMP Réunion, le premier d'ailleurs, époque où l'UMP fonctionnait bien mieux localement, même avec une fédération moins moderne, moins grande, mais beaucoup plus dynamique avec son tandem Jean-Luc Poudroux comme secrétaire départemental, un élu qui lui aussi était proche des militants, pour peu qu'il ait eu à assumer d'importantes fonctions locales".

L'UMP doit-elle aujourd'hui se démarquer de La Réunion en confiance ? C'est en tout cas ce que semble vouloir dire et faire, plusieurs membres de l'UMP de Saint-Denis.




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par trop tard RPV Didier arrive le 13/01/2012 09:18
C'est un secret de polichinelle. Didier Robert va se présenter aux municipales de 2014 sur St Denis et pour celà il lui faut nettoyer RPV lors des législatives. D'où la soudaine volte face de Richenel Hubert homme à tout faire de RPV. Il est déjà trop tard tout comme TAK, Virapoullé et Vergès, RPV va disparaître. Robert est arrivé au bon moment en politique : il a eut de la chance. pour les législatives tout le monde sait que RPV va perdre. Reste à voir si Didier Robert veut faire totalement place nette en 2014 pour ne plus avoir à composer avec RPV.

2.Posté par PAYET le 13/01/2012 10:52
l'UMP ,la colonne vertébrale de la droite?c'est pour ça qu'elle ne tient plus debout !et d'ou sort-il celui-ci ! (...)

3.Posté par renouveau le 13/01/2012 14:48
Il faut d'abord demandé a Paris et c'est PAris qui décide ; tous les autres scénarios sont du PIPO - On se conforme aux désirs du CHEF !!! NA

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit