sak ifé nout jordu ék nout demin

Restauration collective : de nouvelles synergies pour la production locale


Économie
Lundi 26 Mai 2014

La signature ce jour de la Charte de partenariat entre le Conseil régional et la production locale constitue un solide appui pour les interprofessions Aribev et Ariv qui oeuvrent au développement durable des filières animales réunionnaises.
Elle tendra à faciliter l'accès de leurs produits à la restauration collective, véritable levier de croissance pour les filières générateur d'emplois.


Pilier de l'économie réunionnaise, l'élevage s'est organisé à partir de 1962 avec la création de la Sicalait, puis des filières Porc, Bœuf, Lapin et Volailles. Elles ont ensuite connu une réelle structuration avec la création des interprofessions Aribev et Ariv. 
 
Instances de concertation réunissant l'ensemble des acteurs de la chaîne - de la production, la transformation à la distribution -, les interprofessions sont le garant du développement économique & social équilibré des filières. Avec elles, l'élevage réunionnais est devenu un modèle économique unique.
 
Avec une couverture des besoins locaux oscillant entre 24 et 60 % selon les filières, l'élevage réunionnais détient encore un réel potentiel de croissance. Bien que les filières mutualisent leurs moyens via les interprofessions pour mieux répondre à la demande locale, des marchés restent encore difficiles d'accès. La commande publique en est un. La part des produits issus de l'élevage réunionnais est faible dans la restauration collective, elle a même connu une baisse substantielle ces dernières années. La production qui lui a été destinée avoisinait 1 600 tonnes en 2013, elle a diminué de 17 % par rapport à 2009. 
 
La mise en place de la Charte de "Valorisation de la production locale", signée entre la Région, l'Aribev, l'Ariv, l'Arifel et l'Adir, permettra une meilleure approche des barrières à lever. La multiplication des échanges entre les différents acteurs et les signataires de la Charte devrait ainsi permettre de renforcer la présence des produits locaux sur ce marché. 
 
A travers cette charte, les interprofessions Aribev et Ariv souhaitent mieux faire connaître les filières et sensibiliser les acteurs publics sur leur rôle au sein de l'économie locale. Elles s'engagent à mobiliser leurs adhérents pour organiser des visites d'élevage et d'outils industriels. Elles s'appuieront également sur le programme D.E.F.I., mis en œuvre depuis 2011 avec le concours de l'Etat et de l'Union européenne afin notamment d'encourager la préférence régionale dans l'acte d'achat. Il devrait permettre la création d'outils pédagogiques pour les jeunes générations.
 

Anne-Laure DELAMOTTE - RUN-CONCEPT



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par La rédactrice le 27/05/2014 12:24
Bonjour,

Belle initiative.
Il serait judicieux de familiariser nos enfants aux produits locaux de la Réunion !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 30 Novembre 2019 - 14:02 La Réunion gagnera par sa jeunesse