sak ifé nout jordu ék nout demin

René-Paul Victoria peut-il perdre son ticket pour les Municipales de 2014 lors de ces Législatives 2012 ?


Invité(e)
Mercredi 11 Avril 2012

Le député sortant est le dernier représentant élu "d'une vieille Droite" que veut ranger au musée, la vague bleue de 2010". Si l'ancien maire de Saint-Denis a su faire front et s'imposer comme candidat de la Droite pour les Législatives dans la première circonscription, sa participation aux Municipales de 2014, est étroitement lié à son résultat des 10 et 17 juin.


René-Paul Victoria peut-il perdre son ticket pour les Municipales de 2014 lors de ces Législatives 2012 ?
René-Paul Victoria a finement joué. Comme Stéphane Fouassin. Les deux hommes ont su imposer leur candidature à la Droite. L'UMP a validé. La Réunion en confiance a suivi. Le député sortant avait par ailleurs prévenu, quoi qu'il arrive il est candidat. La prime au sortant est en sa faveur. Et surtout, il a derrière lui une section UMP qui "n'a nullement besoin de l'investiture de La Réunion en confiance pour désigner son candidat".

L'UMP Saint-Denis entend marquer son territoire. Il est vrai que la désignation d'Yves Ferrière puis son éviction tout aussi rapide du poste de secrétaire départemental, donne un peu plus de poids à la section UMP de Saint-Denis. Et, elle en aura besoin lors de ces Législatives. La concurrence est importante. A Droite comme à Gauche. A Droite, les adversaires de René-Paul Victoria sont prêts à donner un coup de main à Nassimah Dindar.

Les militants de certains ex-colistiers de l'ancien maire, seront sur le terrain avec ceux de la présidente du Conseil général. C'est aussi pour eux l'occasion de régler les comptes des précédentes cantonales. René-Paul Victoria avait mis contre eux lors de ces élections, ses candidats à lui. L'objectif avoué de ces adversaires de Droite lors de ce scrutin : descendre au maximum le score du député sortant, et lui enlevé ainsi légitimité et crédibilité pour qu'il ne puisse pas se présenter aux élections municipales de 2014.

A Droite, un autre courant se dessine pour les Municipales de 2014 : l'hypothèse de voir Didier Robert, conduire une liste aux Municipales. Le président de la Région Réunion a toujours démenti cette information. Annoncé comme le probable successeur d'Yves Ferrière à la fonction de secrétaire départemental UMP Réunion à l'issue des Législatives, Didier Robert s'il confirme sa démarche, aura un sacré cheval de Troie pour conquérir Saint-Denis…




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 11/04/2012 04:20
A cette phrase " Le député sortant est le dernier représentant élu "d'une vieille Droite" que veut ranger au musée, la vague bleue de 2010 " tout est résumée par M. Jismy Ramoudou , René-Paul Victoria n'écoute personne il fait à sa tête son 2 pié i touche pi par terre belle lurette ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger