sak ifé nout jordu ék nout demin

Qu'est-ce que Paul Vergès peut encore apporter à La Réunion, s'il est élu député de la deuxième circonscription ?


Édito
Mardi 13 Décembre 2011

Vases communicants. La démission prévue et annoncée d'Elie Hoarau de son poste de député européen, présage de celle de Paul Vergès de celui de sénateur. C'est bien sûr Gélita Hoarau deuxième sur la liste, qui ira au palais du Luxembourg, et ce "au nom de la parole donnée au mois de septembre". Le chef historique du PCR a encore un atout dans sa manche…


Qu'est-ce que Paul Vergès peut encore apporter à La Réunion, s'il est élu député de la deuxième circonscription ?
La presse ne cesse de se creuser les méninges depuis hier, pour savoir qui serait parachuté sur la deuxième circonscription, si Huguette Bello avait accepté, gentiment d'aller voir ce qui pourrait se passer dans la septième ? Le nom le plus prononcé est celui de Pierre Vergès qui répète depuis des mois "mais je vous dis que je ne suis pas candidat… à ce jour".

Bizarrement, peu de gens le croient. Il est vrai que son "à ce jour" à la fin de la phrase laisse à chaque fois perplexe. Le deuxième nom donné hier, c'est celui de Roland Robert. Le maire de La Possession a-t-il la légitimité et la crédibilité pour cette fonction ? La réponse appartient sans doute à la section communiste de sa commune. Ou à Roland Robert, lui-même.

Et que dire de l'hypothèse que le PCR, par un vote démocratique de toutes ses sections et de ses milliers de militants, à bulletin secret, désigne Paul Vergès à l'unanimité ? N'est-ce pas là un coup politique comme aime à faire le responsable de l'Alliance ? Une telle candidature ne peut-elle déclencher une vraie dynamique (au moins parmi les caciques du parti)?

Aussi farfelue qu'elle puisse être, cette hypothèse est plausible. Et à plus d'un titre. En effet, Paul Vergès n'a plus gagné une élection uninominale depuis le 2 avril 1993 (il avait été élu député de la deuxième circonscription). Cela fait près de vingt ans. Le fondateur du PCR a aussi besoin d'une tribune plus exposée politiquement et médiatiquement, d'une part pour se faire entendre et exister, et d'autre part, pour mieux peser sur le débat à venir.

A 87 ans, le 5 mars 2012, Paul (Emile Marie Just) Vergès n'est plus à un coup d'éclat près. Une question toutefois va se poser si l'hypothèse se confirme : Qu'est-ce que Paul Vergès peut encore apporter à La Réunion, s'il est élu député de la deuxième circonscription ?

Ce sera sans doute aux Réunionnais d'en décider...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par eric T le 13/12/2011 07:54
Si paul verges se présente dans la 2è c'est encore une fois qu'il ne comprend plus rien et que ceux qui le conseillent vont l'envoyer définitivement au tapis. Les dernières échéances ont démontré que le peuple ne voulait plus de la famille Verges...

2.Posté par Guillaume le 13/12/2011 09:32
Pourquoi ne va-t-il pas défier Thierry Robert sur la 7ème avec son fils comme co-listier ?

Un mauvais souvenir de l'autre robert en 2007 peut-être ?


3.Posté par Guillaume le 13/12/2011 10:57
Peut-être veut-il faire l'ouverture de la mandature à l'assemblée après avoir fait celle du sénat ?

Pour être définitivement dans l'histoire ?

4.Posté par marie le 14/12/2011 04:23
D'accord avec Guillaume

en reprenant les arguments des sections du Port et de la Possession, Huguette BELLO est la meilleure pour la 7eme circonscription. Est- à dire que Monsieur Paul VERGES n'est plus le meilleur et qu'il faut choisir une circonscription facile à gagner? Il lui faut une femme comme co-listière, c'est la parité.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit