inforeunion : Un regard Réunionnais - Ile de La Réunion - Océan Indien
INFO-Réunion INFO-Réunion


inforeunion : l'info politique de l'ile de La Réunion - Océan Indien
inforeunion
Pour une info de qualité…

Psychiatrie : risque d'amputation dans l'offre de soins à La Réunion


COM-ECO
Mercredi 11 Juillet 2018

La clinique Les Flamboyants Ouest est le seul établissement de santé de La Réunion et plus largement de l’Océan Indien à disposer de la sismothérapie. Faute de soutien de l'ARS OI, elle pourrait ne plus être accessible à la clinique, seul établissement de l'île à la proposer. Son équipe dirigeante a récemment sollicité l'intervention du Ministère des Solidarités et de la Santé. Une démarche soutenue par par les représentants de l'EPSMR, du CHU, et de la Commission des usagers, les Parlementaires de l'île, ainsi que les Présidents de la Région Réunion et du Conseil départemental.


Les Flamboyants Ouest est un établissement psychiatrique implanté au Port depuis 1995. A son ouverture, la clinique a mis en place l’électro-convulsivothérapie, un traitement également appelé « sismothérapie ». A ce jour, elle reste le seul établissement de l’Océan Indien à disposer de cet outil thérapeutique qui nécessite l’intervention d'une équipe médicale formée et expérimentée.
 
La sismothérapie est une technique de neurostimulation considérée comme efficace contre certaines pathologies : dépression, troubles de l’humeur, troubles dissociatifs et dysfonctions alimentaires, maladie de Parkinson...

Grâce aux Flamboyants, les besoins couverts sont de l’ordre de 5 pour 100 000 personnes, alors que la moyenne nationale est située entre 20 et 34 pour 100 000 personnes selon les régions.  Mais elle a un coût non négligeable. Chaque séance coûte 325 euros. Jusqu'à ce jour, la clinique ne recevait que 55 euros de prise en charge de la Sécurité Sociale et ne demandait aucune participation aux patients ; elle supportait donc la différence. 

Les baisses répétées des prix des actes, imposées par le gouvernement, ne permettent plus cet effort. A l'instar des autres acteurs de Santé, la clinique exerce ses activités avec un modèle économique fragile qui la contraint aujourd'hui à trouver une solution pérenne concernant la sismothérapie. En 2017, le coût supporté par Les Flamboyants pour les séances de sismothérapie s'élevait à 170 000 euros. 

Pour éviter cette charge non négligeable, la clinique a effectué plusieurs demandes d’aides auprès de l’ARS Océan Indien. Aucune d’entre elles n’ayant été satisfaites, la clinique a alors envisagé une nouvelle option afin de pouvoir maintenir la sismothérapie sur le territoire et répondre durablement aux besoins des patients. Pour assurer son équilibre économique et le maintien de la thérapie sur le territoire, l’établissement a demandé une autre autorisation que celle de psychiatrie pour obtenir un meilleur taux de remboursement des actes de sismothérapie. 
Pour chaque séance, l'autorisation de psychiatrie permet une prise en charge de 54,77 euros la séance alors qu'avec une autorisation dite de Médecine, elle serait de 451,15 euros. La clinique a donc déposé auprès de l'ARS OI une demande d'autorisation de Médecine en juillet 2017. Et c'est non sans amertume que la clinique a reçu courant octobre dernier une fin de non recevoir. Pour poursuivre son combat, elle a été contrainte de déposer un recours hiérarchique auprès du Ministère des Solidarités et de la Santé. 

Malgré des besoins bien réels, il y a aujourd'hui le risque de perdre cet outil thérapeutique à La Réunion. La clinique Les Flamboyants espère que la Ministre des Solidarités et de la Santé sera sensible à sa sollicitation qu'elle mène pour les Réunionnais et dont elle a reçu un soutien des autres acteurs de la Psychiatrie et des représentants des usagers, ainsi que des parlementaires. 

Psychiatrie : risque d'amputation dans l'offre de soins à La Réunion

run'concept



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter