sak ifé nout jordu ék nout demin

Présidentielles et projet outre-mers : le PS garde la main


Édito
Mardi 10 Mai 2011

Gilbert Annette, premier secrétaire fédéral du PS local, Monique Orphé et Roland Lallemand, membre du secrétariat fédéral, ont présenté hier la première ébauche des mesures pour les Outre-mers, qui figureront dans le programme du candidat socialiste pour les élections présidentielles. Le PCR devra sans doute suivre.


Présidentielles et projet outre-mers : le PS garde la main
Le parti socialiste est décidé à marquer son territoire à La Réunion, et ce à quatre mois des sénatoriales et à un an des présidentielles. Les bons résultats des socialistes aux cantonales et les fortes probabilités de voir leur candidat élu à l'Elysée, placent le PS local dans une grande dynamique.  

Si on y ajoute ce 10 mai 2011 (ndlr : hier), qui a effectivement un parfum de victoire, comme il y a trente ans, le PS n'entend pas se faire voler un succès tant attendu. Gilbert Annette, Monique Orphée et Roland Lallemand ont présenté le premier jet des mesures socialistes pour les Outre-mers. Monique Orphé en a décliné dix.

Ces dix propositions font partie des trente énumérées par le PS national, à l'issue du Forum des idées qui s'est déroulé à Paris, le 27 avril. "Plusieurs des éléments que nous avons proposés, ont été retenus", a indiqué Monique Orphé. L'éducation, la formation, l'emploi, un dispositif pour lutter contre la vie chère… sont les outils avancés pour parvenir à un rattrapage et un développement harmonieux.

Comment le PCR dont cinq représentants ont également participé au Forum des idées, va-t-il s'inscrire dans ce projet ? Si Gilbert Annette, premier secrétaire fédéral du PS,  a confirmé qu'il y aura bien rencontre entre les deux partis politiques, il a aussi précisé que c'est le PS qui est porteur des mesures pour les Outre-mers, à gauche.

Et autre point de divergence, aujourd'hui, il n'y a pas consensus sur l'évolution institutionnelle, la politique énergétique : "l'autonomie n'est pas pour demain", le transport en site propre "nous sommes aussi pour le TCSP, en ce qui concerne le chemin fer, pourquoi pas trois tramways…"

Paul Vergès va devoir affiner sa stratégie et ce pour convaincre le PS national et Martine Aubry de l'opportunité " de ses propositions à la crise structurelle". Nous devrions avoir une première mise au point à l'issue des élections sénatoriales. Le PCR et le PS feront chacun sa liste.

Qui aura le plus de siège(s). Peut-être la Droite.

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit