sak ifé nout jordu ék nout demin

Pour un projet réunionnais avec les Réunionnais


Culture - Kiltir
Vendredi 12 Octobre 2018

Nout Maloya, nout Fierté
Cette musique trace la résistance, le courage et miroite notre Vivre ensemble.
C 'est ainsi que nous avons appris souvent dans la douleur à développer notre culture originale et porteuse de belles promesses.


Je continuerai à cultiver cette proximité avec les acteurs culturels dans le cadre des missions qui m'ont été confiées en tant que conseillère régionale déléguée à la culture.

Je continuerai en restant fidèle aux valeurs qui ont construit ma personnalité  à être en connexion avec le terrain pour écouter les attentes des familles réunionnaises qui ont tant de choses à nous dire.

        Leur ras le bol de cette politique remplie de promesses non tenues ...
        Les pressions sur les contrats pourtant si nécessaires pour remplir les marmites..

       Cette  misère bien présente dans les foyers et ces nombreux maux qui ravagent leur quotidien.
      Ces divisions qui les éloignent du monde politique en ternissant l'image de ceux qui s'investissent pour le développement et la construction.
        Une abstention record de plus en plus victorieuse dans les urnes ...

          Comment ne pas voir aussi
 Cette jeunesse de plus en plus désorientée, se sentant abandonnée qui s'éloigne peu à peu des valeurs héritées de nos ancêtres qui hier ont opté pour le partage, l 'échange, le respect.

J'ai été et serai encore  aux côtés de ceux qui défendent La Réunion et les projets qui font avancer notre Ile si belle et remplie de richesses.

Au nom du respect de notre nature, de la protection du littoral, au nom de l'application de cette fameuse justice applicable peut être pour un petit groupe ou gros groupe ??? ...
J'ai été aux côtés de ceux qui ont défendu les paillotes dont mon ami Karl Bellon et je continuerai à défendre ce littoral dans le respect de la loi et en dénonçant les actes qui prônent la violence, le racisme. 

J'ai aussi compris et rejoins sans hésitation le combat Aurelien Centon, qui est à l'écoute du terrain,  des familles modestes qui attendent ce contact, cette présence pour les accompagner.
 Son combat pour le monde associatif que je partage est noble.
 J'ai été présidente d'une association, Familles solidaires et je salue toute l'implication et le courage à déployer pour faire vivre les projets d'une association. 
Le monde associatif est proche des familles et entend leurs doléances.

Je salue aussi  la belle victoire de Jean Luc Poudroux qui a éloigné du pouvoir certains hommes qui mettent en avant leur fortune devant tant de familles en difficulté. Une victoire sous l'oxygène de l'union tant attendue par beaucoup. Et si ...

L'heure a sonné pour changer notre façon de faire de la politique et rejoindre toutes les forces vives  pour dessiner encore mieux une politique réunionnaise pour les Réunionnais ouverte sur l'Océan Indien et le Monde.

Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >