sak ifé nout jordu ék nout demin

Pour notre sécurité, l’urgence absolue de la nouvelle Route du Littoral


Politique
Mercredi 11 Mars 2015

L’éboulis qui a frappé la route du littoral ce lundi 09 mars 2015 lors de la tempête Habiba nous rappelle l’urgence absolue et la plus rapide possible de la livraison de la Nouvelle Route du Littoral pour la sécurité de tous les Réunionnais. L’Association des Usagers de la Route en Corniche (AURC), se réjouit bien sûr en premier lieu qu’il n’y ait eu pas eu heureusement de dégât corporel, aucun de blessé et peut-être quelques des dégâts matériels sur la chaussée.


image d'archives
image d'archives
Mais cet épisode souligne une fois encore l’extrême dangerosité de l’actuelle route. La falaise est vivante, elle bouge, les amas rocheux tombent sur la route au risque de nous blesser ou de nous tuer ! Et cette route du littoral est meurtrière par temps de pluie ou par temps sec. 

Par ailleurs, la fermeture totale ou partielle de la route du littoral, qui va durer malheureusement, provoque la paralysie de l’économie réunionnaise et l'exaspération compréhensible des automobilistes. Combien d’heures perdues, de retards, dans les embouteillages pour les travailleurs, les entreprises, les transporteurs !

Combien de litres de carburant et de gaz à effet de serre émis durant ces heures sombres de basculement ou de fermeture pourtant nécessaire pour notre sécurité. Aujourd’hui quand la route du littoral est basculée ou fermée c’est les villes du Port, de La Possession, de La Montagne, de Saint-Denis et même de Sainte-Marie ( !!!) qui sont asphyxiées par un coma circulatoire.

Pour notre sécurité, notre économie et notre bien-être, OUI la Nouvelle Route du Littoral est une urgence absolue à réaliser. Face aux galères que l’actuelle route fait subir aux Réunionnais, les opposants ou les sceptiques devraient faire leur examen de conscience et reconnaitre que la Nouvelle Route du Littoral est LA solution pour La Réunion en terme de infrastructure routière.

Pour l’AURC
Le Président

Roland LAMBERT



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 11/03/2015 07:23
Kèl zozo so Roland, et le jour où un pylône du viaduc sera labouré par la une vague de fond, lorsque le tablier sera défoncé et emporté par une houle un peu plus violente que les autres, que dira Roland Lambert sur sa Vespa 39/45? Pourquoi ne pas arrêter cette aberration de route sur la mer- qui profitera seulement aux multinationales engagées sur le chantier, ou à de futurs touristes venus pour voir et la montagne et la mer sous leurs pieds, mais ne pourront admirer que les vestiges d'un rêve fou de quelques affairistes aux pots de vin conséquents. La seule, la vrais solution Mr lambert qui a fait ses preuves dans le temps, C'EST UN TUNNEL SOUS LA MONTAGNE qui ne risquerai plus de s’effondrer - mais me direz vous comme Chaban Delmas dans le temps " mais que faites vous du marché du travail? - fait rouler Roland, mwin na konm linpresiyon oulé lé péyé pou fé la réklame, penses à la chanson de Michel, le roi du séga, la route en kouniss? Retrouve la raison et reconnait que le tunnel serait la solution, à moins que tu peux prouvez le contraire, rappelles toi du pont de la Rivière St Etienne. Il n'est pas possible de braver les forces de la nature... Au fait di anou kisa ilé ton boy i yékri pou ou ? pour te connaître, toute papiyé ou fé, lé pa oute zanfan, tu es tout simplement un prète nom …

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue