sak ifé nout jordu ék nout demin

Plaine des Palmistes : "Un nouveau cirque ?"


Édito
Vendredi 31 Mai 2013

"Patrick ErudelL, conseiller Général de la Plaine des Palmistes, est surpris et profondément désolé de constater l’inconsistance du Conseil municipal qui s’est tenu hier soir (mercredi 29 mai) à la mairie de la Plaine des Palmistes. Alors qu’il était question du Plan Local d’Urbanisme, c'est-à-dire du vote d’une décision qui va avoir d’importantes répercussions pour l’avenir du village, aucun élu de la majorité ne s’est exprimé".


Plaine des Palmistes : "Un nouveau cirque ?"
"Aucune intervention de l’équipe en place pour expliquer les choix, les orientations, les décisions en matière d’aménagement du territoire qui vont avoir un impact considérable pour les années à venir.

 
Il est surprenant également de voir une adjointe se retirer, en pleine séance, avec un groupe d’élus, pour étudier, en toute discrétion, un document remis pendant le Conseil. A noter que le Président n’a pas demandé de suspension de séance et que, de facto, une majorité de personnes s’est retirée sans explication.

 
On peut s’interroger sur le fonctionnement municipal et sur le sérieux de la préparation d’un Conseil aussi important alors que le PLU est dans sa énième révision à la Plaine et cela depuis de longs mois ! 



Quant à la forme des relations entre le maire et son opposition, il faut, une nouvelle fois, souligner la condescendance avec laquelle le premier magistrat s’adresse aux élus présents en se croyant encore dans son école avec ses petits élèves, il ironise en demandant à J.C. Arhel de "passer la parole à votre petit camarade de classe" en parlant de Marco Boyer… ou encore, après avoir refusé le micro à ses opposants il déclare "prenez votre casserole" pour désigner le porte-voix du chef de file de l’opposition.

Pitoyable et indigne à la fois de la part d’un maire qui se doit rassembleur de sa population, respectueux des élus de sa commune et enseignant devant montrer l’exemple de la tolérance et la pluralité républicaine et démocratique. Il n’a ni l’envergure de la fonction, ni la prise de hauteur nécessaire à celui qui se doit de maitriser son sujet.

 
Pour ma part, en tant que Conseiller Général, j’ai largement pris conscience de l’extrême importance et de la place considérable que prend l’agriculture dans l’économie réunionnaise et dans l’aménagement du territoire.

Alors que se pose la question de l’avenir de l’agriculture (dans la bouche même du Vice-président de la commission agricole), comment peut-on imaginer développer ce secteur à la Plaine des Palmistes en se limitant à un atelier de transformation du goyavier ? C’est une culture saisonnière, est-il l’avenir du village ?

Et nous avons eu des tas d’exemples de monocultures (thé, géranium, …) qui se sont effondrées face à la concurrence de marchés extérieurs, d’aléas climatiques ou de problèmes phytosanitaires. Non, Monsieur le Maire, l’agriculture à la Plaine ne se limite pas au goyavier !

 
Rappelons que ce PLU fait perdre 40 % de terres agricoles des pâturages et des prairies existantes se retrouvent classées en zone N !... La gestion de ce dossier au cas par cas prouve bien l’incapacité de l’équipe en place de mener une politique globale dans l’intérêt général avec une vision à long terme. Gouverner c’est prévoir, anticiper, mais aussi écouter, partager et réconcilier.

Il n’est ici question que de petits arrangements entre petits malins sans aucune projection dans le futur. A quand une vraie charte agricole pour notre village des hauts ?

A quand un plan d’accueil pour les nouveaux résidents pour faciliter l’intégration des nouveaux venus dans la commune ?

A quand de vrais projets de développement économique et d’incitation à l’installation pour des artisans, des commerçants, des PME ?

 
Compte tenu des questions en suspens et du niveau de traitement des dossiers relatifs à l’avenir du village il faut s’interroger véritablement sur la capacité de cette municipalité à mener le village et ses habitants vers un avenir plus radieux et plus serein.

 
Je tiens enfin, à titre personnel et en tant que Conseiller Général de la Plaine, à saluer le courage et le sens des responsabilités des trois élus de la majorité municipale qui se sont abstenus lors du vote de ce rapport et je déplore, par contre, l’envie soudaine d’un élu de l’opposition qui a dû s’absenter opportunément…


La Plaine des Palmistes va-t-elle devenir le quatrième cirque de l’île ?…"

Patrick Erudel, conseiller général 



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit