sak ifé nout jordu ék nout demin

Pierre Vergès répond à la famille Ponama


Courrier des Lecteurs
Vendredi 9 Mars 2012


Pierre Vergès répond à la famille Ponama
Le 6 mars Pierre Vergès a envoyé à Elisabeth Ponama la réponse ci-dessous par mail :
 « Bonjour,

N’étant pas le seul à être partie prenante dans la mise en oeuvre de ce site, je vous invite à prendre contact avec les responsables de la section, afin qu’une rencontre ait lieu, à laquelle je participerai bien sûr. Pour ce faire, il faut téléphoner à Madame Ibrahim au 0692 380 480.

Bien à vous
Pierre Vergès »
 
Contact a été pris par Madame Ponama avec Madame Faïza Ibrahim pour un rendez-vous.

 Sans attendre ce rendez-vous, décision a été prise par les filles Ponama de faire paraître ce 8 mars 2012 un courrier des lecteurs intitulé « Législatives à Saint-Denis, la photo de trop », où il est notamment souligné ceci :  
 
«Nous avons été surprises, et nous nous sommes émues de constater que l’image de notre père, Jean-Baptiste Ponama, est associée à la communication de Pierre Vergès, candidat aux législatives 2012 dans la première circonscription. Dès ce lundi 05 mars, nous avons interpellé celui-ci pour lui demander de retirer cette photo en lui adressant un commentaire sur son blog. Or, il n’est toujours pas publié. Force est donc de constater qu’il a été censuré, ce qui nous conduit à faire part à l’opinion publique de notre position.»

 Et également ceci :
 « Or, sans scrupule aucun, on exhume des cadavres. Quel soutien que celui d’un défunt qu’on a froidement cloué au pilori ! ».

 Cela nous amène à faire la mise au point suivante :
 
1°- Quand il s’est agi d’arrêter le contenu du site saintdenis.pierreverges.fr, la discussion s’est engagée avec Pierre Vergès sur le point de savoir s’il acceptait que toutes celles et tous ceux qui, à un moment ou à un autre, à un titre ou à un autre, ont accompagné la vie de la section de Saint-Denis, soit honoré, par un message ou une photo.
 
Nous lui avons souligné que pouvaient alors être concernées des anciens camarades qui ont eu par la suite des contentieux très lourds avec le Parti. Nous avons cité effectivement le cas de Jean-Baptiste Ponama.

 La réponse de Pierre Vergès a été claire : « aucune censure ne doit être exercée, étant entendu que c’est l’image positive de ces personnes mentionnées qui doit être mise en valeur, et que ne soit pas fait mention de leurs dissensions ultérieures avec le Parti. »
 
2°- Pierre Vergès a rajouté ceci : « gardons-nous de cultiver des rancœurs, même si, à un moment ou à un autre, les mots, voire les actes, ont pu ternir des moments de fraternité de combat ».
 
Et Pierre Vergès de poursuivre alors : « Va-t-on devoir, comme à une certaine époque dans les pays de l’Est, retoucher des photos présentant des combattants ou des martyrs d’une cause juste en raison d’un parcours qui n’a pas été poursuivi ensemble avec certains d’entre eux ? »
 
3°- Dire qu’on « exhume des cadavres » atteste que l’on souhaite se complaire dans l’excès.

 Rajouter que le soutien est recherché en mentionnant seulement ceci sur la photo parue sur le site, « Jean-Baptiste PONAMA, ancien Responsable de la Section PCR de Saint-Denis », est ridicule.
 
4°- Et puisqu’il nous est demandé d’expliquer pourquoi nous nous sommes sentis confortés dans notre démarche, nous sommes dans l’obligation de rajouter les paroles d’encouragement formulées ensuite par Pierre Vergès :
 
«Arrêtons la logique de la haine et de l’affrontement. J’ai été candidat aux élections législatives de 2007 dans la 5ème circonscription avec pour suppléante Elisabeth Ponama.

Il n’y a pas lieu de faire ressurgir les « vieux démons », même si je garde en mémoire la réponse de Jean-Baptiste Ponama, à une question d’un journaliste qui lui demandait ce qu’il pensait de Paul Vergès.

La réponse avait été d’une brutalité regrettable, attestant d’une blessure profonde certes, mais d’une haine qui n’avait pas lieu d’être.

Voilà pourquoi nous allons poursuivre, comme le souhaitent les camarades de la section du PCR à Saint-Denis, le travail de mémoire pour honorer celles et ceux qui, à un moment donné, à un niveau ou à un autre, ont écrit une page de l’Histoire (avec un grand H) de notre Parti.
 
Libre à d’autres de régler des comptes avec cette organisation. 


 

Les responsables du site saintdenis.pierreverges.fr



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 09/03/2012 03:40

" «Arrêtons la logique de la haine et de l’affrontement. J’ai été candidat aux élections législatives de 2007 dans la 5ème circonscription avec pour suppléante Elisabeth Ponama. " Ti voriyin ou la pa honte dawar utilizé konm fère valwar la fiye de mon viel ami et camarade Baptiste pour tenter de gagner les élections. Sachant que Mr Ponama était honorablement connu dann tou Sintandré, ou la kru lété in atou, solman na in nafère ou la fé sanblan oubliyé, toute lumiliasiyon, oute papa la fé subir à mon viyé camarade, " Wi mon kamarade poupette la fé amwin sa " konm li té di amwin lo kèr gro, toute sé tributions ont peut -être précipité le départ de mon vieux camarade du Mouvement pour l'Indépendance de la Réunion. Lui avec un vrai idéal communiste, tandis que Paul Vergès, le député européen du PCF, - PCF qui l'a sorti de l'ombre colonial , n’a pas hésité une seconde à trahir son bienfaiteur an appelant à voter pour le candidat du P.S - Francois Mitterrand qui rêvait de finir avec le PCF. Humblement et Courageusement, notre vieux camarade Baptiste membre du MIR appelait à voter Lajoinie le candidat du PCF. Anon dire ke la vie des Vergès lé fé solman de trahison, de renoncement et de reniement. Nous n'aurions jamais vu un Baptiste aller embrassé, le fils de celui qui lui valu d'être victime de l'ordonnance du feu père M. Debré. VERGES L'A FAIT. Et aujourd'hui encore tandis que des noirs « brigade anti-négrophobie » son brutalisés par la police de Sarkozy le 10 mai 2011, lors de la commémoration de l'abolition de l'esclavage à Paris, au jardin du Luxembourg, Françoise Vergès, sans protestation aucune cautionnait cette violence, en partageant les petits fours avec Sarkozy et Penchard, avec toute la clique de la haute. Traite un jour, traite pour toujours. Ti piyère sé la karikature de la démocratie. TSV. TOUT SAUF VERGES. Cette famille a toujours refusé un débat avec notre camarade Baptiste ce qu'il l'amenait à déclaré dans le JIR du 3 mars 1978 " Pourri à la tête le Pcr est destiné à périr et a être remplacé par une autre organisation" . Le MIR semblait répondre à ce souhait.


2.Posté par MCB le 09/03/2012 06:58
La belle affaire!
Quand on rapte une photo non libre de droit à l'insu de son plein gré, que l'on vous somme, vous incite fortement ou vous prie instamment de la retirer, la moindre des choses est de le faire illico-presto, en présentant à la victime ou aux victimes, ses excuses, ses regrets. Simple correction, geste de repentance... Tout ce que vous voulez!
Ici, on assiste à une véritable leçon d'arrogance (sans compassion aucune), envers les victimes, qui à la limite, sont présentées comme des coupables, des ingrats.
Jamais vu ça! Si les morts n'ont plus droit au respect, alors les vivants...! Un règlement de compte en règle.
Elle est où l'humanité dans tout ça...?

3.Posté par Grondin le 09/03/2012 07:24 (depuis mobile)
Pourquoi filtrer les commentaires sur votre blog?
Ciitez la réponse brutale qui vous a blessé. Votre mise au point manque de compassion et reste dans la justification. Assumez votre erreur et ne vous cachez pas derrière votre staff! Quel courage !



4.Posté par Cy-toyen le 10/03/2012 07:55
Tipierre siouvé devenir grand abandonne votre arrogance et devient humble à reconnaître votre erreur ou celle de votre équipe.
Ne vous cachez pas dans la forêt ! Ou derrière les autres! Reconnaissez le courage des filles Ponama que je salue au passage : quel talent !
Vous voulez rendre hommage à tous ceux qui ont été bafoué par votre parti c louable mais pas suffisant.
Il faut le faire avec respect compassion je dirai même Amour. Pratiquez vous ces valeurs?
Pardonnez moi si je me trompe ces valeurs ne paraissent pas dans votre lettre, pourtant elles font grandir et honorent ceux qui la pratiquent !
Un conseil excusez vous et retirez cette photo !

5.Posté par Pistache le 16/03/2012 10:37
Peut être que Paul VERGES alors président de la Région n'aurait pas du embaucher la fifille à Ponama. Elle a été pendant longtemps gracement payer à la Région sans faire autre chose que des rêveries de cultureux. Pffff

6.Posté par Bayoune le 18/03/2012 05:35
Aou in pistache ou in kakawète du Potpaul, toute fason konm pistass ou lé griyé, pou sèye transforme aou dan lo paniyé dé Vergès, totalman diskrédité après sate la fé lo kamarade Baptiste. Le parti de crapule i ginye pi robondir, zot lé antrin rale zot derniyé souff avan de krévé. Na dé sanss so pc i sorte koku dovan koku deriyère konm zot la fé bonpé kamarade. Zot sar rèyé dé législative, i sortira, minm pa èk in député,, aou pistass avèk ou sar dépité, mé zot la rodé. Zot temps la fini. Zot va arzwinn Mme Desbassyn dann fon fon volkan.

7.Posté par Huet le 18/03/2012 08:25 (depuis mobile)
@pistache
Allez faire griller tes petites Cacahuètes! Ton argument est à la fois bête, fallacieux et inutile! Justement si elle a travaillé avec grâce (et même si geasse) elle est aussi digne et libre d'exprimer leur ressenti et leur blessure.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mars 2014 - 09:48 "L’arrogant mépris de Gilbert Annette !"