sak ifé nout jordu ék nout demin

Paul Vergès : "renforcer la solidarité au sein de la majorité"


Politique
Lundi 28 Mars 2011

Le patron de l'Alliance a fait une première analyse des cantonales sur son blog : "Faire face à l’urgence sociale, en renforçant la solidarité entre les trois groupes majoritaires au conseil général, dans une confiance réciproque et un partage consensuel des responsabilités".


Paul Vergès : "renforcer la solidarité au sein de la majorité"
Au lendemain du deuxième tour des élections cantonales, et compte tenu du caractère très particulier de ce scrutin (renouvellement de la moitié des conseillers généraux, scrutin uninominal, contrainte des 25% d’inscrits pour être élu au premier tour), les résultats sont extrêmement clairs.

En France, l’UMP est battue, le FN maintient sa présence mais ne réussit pas sa percée ; l’opposition au gouvernement et au Président de la République progresse. De nouveaux Conseils généraux sont aujourd’hui dans l’opposition au gouvernement. La voie est donc largement ouverte pour une victoire lors du scrutin des élections présidentielles, dans un an.

A La Réunion, après le premier tour qui a vu progresser la majorité sortante en nombre d’élus, le deuxième tour a présenté aux électrices et électeurs quinze duels opposant la majorité sortante au Conseil général à l’UMP et ses alliés. Ces duels ont d’ailleurs permis de clarifier la situation : d’un côté, l’opposition au gouvernement, de l’autre, le soutien à ce même gouvernement. L’échec de l’UMP et de ses alliés s’est confirmé au deuxième tour.

Le résultat de cette confrontation est le renforcement de la majorité sortante du Conseil général, et malgré les succès ou les échecs rencontrés ici et là, ces résultats se traduisent par l’égalité mathématique des trois groupes de la majorité du Conseil général : le PCR/ Alliance ; le PSD ; la troisième composante, regroupant jusqu’à maintenant le Modem et la Droite Sociale, qui a marqué clairement sa solidarité pour continuer la politique engagée par le Conseil général et qui, pour l’avenir, se fixe comme objectif de lutter contre la politique du gouvernement et, ainsi, gagner, avec ses alliées, les élections présidentielles de 2012.

Au-delà de ce qui  alimente la chronique politique – mais trop souvent politicienne – des médias, La Réunion reste confrontée aux conséquences catastrophiques de la politique du gouvernement UMP et de ses alliés locaux.

Les Réunionnaises et les Réunionnais peuvent et pourront constater bientôt par eux-mêmes tout cela : hausse du prix des carburants, hausse du prix des produits alimentaire ; suppression des mesures permettant le développement des énergies renouvelables, notamment du photovoltaïque ; difficultés accrues pour les services publics (40.000 Réunionnaises et Réunionnais privés d’allocations, parce que la CAF manque de personnel et ne peut ainsi gérer les dossiers) ;  grèves à la poste, pour les mêmes raisons de manque de personnel ; lourdes difficultés rencontrées par les pêcheurs, les planteurs ; menaces pesant sur les 2.000 salariés du groupe Caillé, à l’issue du dernier sursis accordé avant la mise en règlement judiciaire… Sans oublier les mesures budgétaires de restriction imposées par le gouvernement à l’encontre des collectivités. La liste est loin d’être exhaustive…

C’est bien cette situation qui doit être au cœur même des préoccupations des élus du Conseil général : ils portent aujourd’hui une responsabilité énorme. Dès lors, comment faire cesser toutes les combinaisons suscitées pour diviser le groupe majoritaire ? Combinaisons attisées par les petites ambitions personnelles qui, en fait, reviennent à sacrifier des intérêts particuliers et dérisoires à l’intérêt général ?

Ce vote largement majoritaire condamne donc la politique gouvernemental mais il doit être également un appel à l’union de tous, pour tenter de limiter à La Réunion, et autant que faire se peut, les conséquences de cette politique gouvernementale. C’est ce que la nouvelle majorité appelle l’urgence sociale.
Cela exige le renforcement de la solidarité entre les trois groupes majoritaires, la confiance réciproque, le partage consensuel des responsabilités, c’est un devoir à remplir vis à vis des Réunionnais.




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par collctif"oubli pa nou" de Métropole. le 29/03/2011 07:00
"Renforcer la solidarité..."
C'est beau. Deux mots : renforcer, solidarité. Mais voilà , ces mots ne sont pas pour "nous" Réunionnaises et Réunionnais qui sommes en Métropole." Renforcer "pour nous se traduit par :"oublier". La preuve: Paul VERGES n'a jamais parlé de nous pendant toute cette campagne.Toutes les candidates, tous les cabndidats de sa majorité aussi. Il nous connait bien. Nous sommes trois du collectif à avoir été ses "élèves" lorsqu'il nous connaissait et venait à la rencontre des Réunionnaises et Réunionnais de Métropole.Nous existions. Ah!Ses belles envolées lors de ses discours au 94 rue Jean Pierre TIMBAUD PARIS 11- avec l' UGTRF. Nous étions avec lui quand il , lui et ses camarades du P.C.R. condamnaient la politique désastreuse du BUMIDOM..Ces dernières années, Paul VERGES est venu nous "rencontrer" avec ses camarades et ses amies, amis.. Toute une semaine sur le Parvis de l'Hotel de Ville de PARIS en 2006. L'année suivante à la fête de l'Humanité: notre Ile était l'invitée d'honneur "et enfin à la VILLETTE, juste avant sa défaite, leurs défaites, aux élections régionales, pour la présentation de la M.C.U.R. Nous, c'est sûr nous l'avons vu et trés bien écouté . Nous les avons vues, vus. Nous lui avons "murmuré" des mots sur cette vie de galère.Nous avons ensemble participé à un colloque avec le responsable de l' Alliance de l' époque. Il a tout, tout oublié.Elles, ils ont tout oublié, même nos visages de Réunionnaises , de Réunionnais..Du mot "renforcer" est né le "mot" oublier.
Paul VERGES ses camarades et ses amies, amis de cette majorité, soutiennent la politique de la mobilité.Une politique inhumaine. Une politique digne du temps où la femme, l'homme : une main d'oeuvre pour l'autre pays.Nous le démontrerons en septembre. Promis.Kaf Lagardèr. Elles, ils sont les témoins silencieux, complices, des chiffres publiés par l' INSEE.Les derniers arrivants à La REUNION.Scandaleux. Pas un mot...pas un mot. C'est nous les animatrices et animateurs qui avons "dévoilé" ces chiffres de l' INSEE. Elles, ils sont sont restées, restés de "marbre". C'est vrai: faut pas courir deux objectifs à la fois. Elles, ils ont choisi le "pouvoir". Que le "pouvoir".Nous, l"humain".
Le deuxième mot"solidarité" se lit pour nous :"la vie de galère". Décidemment , Paul VERGES n'est plus cet Homme Mondial. Nous l'avons fortement apprécié dans ces derniers discours sur la mondialisation et ses conséquence sur l'environnement. Il s'est "enfermé" dans sa carapace de tortue: La REUNION-Notre ami photographe nous dit que géographiquement notre Ile ressemble à la carapace d'une tortue-. Oui Paul VERGES se" limite" à son Ile.Les autres aussi, comme le "Guide". Et les 236 000 Réunionnaises , Réunionnais et celles et ceux de BELGIQUE, d'ALLEMAGNE, de GRANDE BRETAGNE, d'AUSTRALIE , du CANADA de MADAGASCAR et d'ailleurs....Il ne les connait plus.Elles, eux, aussi. Evidemment il ne les voit plus. Elles et eux, aussi.Alors , solidarité oui entre les élues, les élus que pour le pouvoir. Voir le discours du Président U.M.P. de la Commission Economique et Sociale :" Le pouvoir dit-il . C'est le seul objectif qu'ont les responsables politiques quand ils parlent d'alliance, de pacte, de solidarité . Le POUVOIR." C'est vrai, "il passe mal ", cet" Umpéiste", au sein de ces responsables. Pour nous il dit vrai. Nous le vérifions tous les jours. C'est nous qui "trinquons"...comment oublier LEURS coups!
Paul VERGES, ses camarades , ses amies, ses amis , devraient prendre un peu de leur temps pour lire nos lettres à l'adresse de Madame Nassimah DINDAR.Elles, Ils apprendraient beaucoup...beaucoup. Mais , est informée celle qui veut s'informer.Est informé celui qui veut s'informer. Si non:" je ne sais pas".Donc je n'en parle pas. C.Q.F.D. Mais nous, nous nous informons . Le Monde Réunionnais...c'est le MONDE. Notre histoire nous le confirme, nous le montre, tous les jours. Nous sommes fiers d'être ces Réunionnaises et Réunionnais du Monde de demain.
Et notre belle langue...Fourmi i pas sou la tèr, domoun i koné. Paul, oubli pa" le bonom lété ki ,pas pou le pli malin, li là gagn in kou.Li fé pi la politik et demoun lasé ékout bann la po fè la politik." abstention...abstention....combine...combine...
Une supplique: Paul VERGES:" Si votre majorité d'élues, d'élus vote pour Madame N. DINDAR...Nous vous promettons de beaux comités d'accueil : comme vous nous l'avez enseigné, depuis nous sommes devenus des "pros": 50 ans d'expériences.. Accueillir comme il se doit."Nous avons des références.
Mais la sagesse est la "marque" granmoun..".Sagesse, s'il te plait,..reviens: elles, ils ont besoin de toi.".Ne les quittes pas.""Non. Ne les quittes pas."

Aimé TECHER
Porte-parole du "oubli pa nou" de Métropole.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 25 Janvier 2020 - 11:52 Saint-Pierre à vélo avec ANDA