sak ifé nout jordu ék nout demin

"Paul Junot veut voir la CFTC devenir le syndicat numéro un"


Courrier des Lecteurs
Mercredi 4 Janvier 2012

Il y en a qui rêvent d’être à l’Olympia. D’autres rêvent de devenir président de la République. Et certains, plus modestement, rêvent simplement de trouver un emploi pour pouvoir nourrir leur famille. Et puis il y a Paul Junot, syndicaliste de la CFTC, qui rêve de voir son syndicat rivaliser avec la CGTR et la CFDT.


Pour ce faire, il fallait trouver un combat à mener. Mais pas n’importe lequel ! Un beau combat ! Un combat noble ! Un combat qui prend aux tripes ! Ce combat, Paul Junot l’a eu sur un plateau d’argent en cette fin d’année 2009, lors de la liquidation de l’Arast.

Le représentant du syndicat chrétien a vu là une mission divine. Il s’est vu pousser des ailes. Et tel Gabriel allant rencontrer Marie, Paul Junot alla rencontrer Valérie Bénard. Non pas pour l’annoncer l’immaculée conception, mais pour l’annoncer l’immaculée élection aux Régionales de 2010. Valérie s’en alla dans sa Pyramide mais Paul Junot resta sur le front pour défendre les ex-salariés de l’Arast.

La CGTR et la CFDT en retrait, la CFTC pouvait briller, briller et encore briller. Des manifs, des sit-in, des commémorations de liquidation judiciaire et maintenant un camping sauvage ponctué d’une grève de la faim. Paul Junot espère toujours arriver à ses fins. Voir la CFTC devenir le syndicat n°1.

Mais gare au réveil Monsieur Junot. La chute du petit nuage risque d’être lourde. Et croyez-moi, ce ne sont pas vos amis politiques d’aujourd’hui qui vous viendront en aide demain !

Blitz

Blitz



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mars 2014 - 09:48 "L’arrogant mépris de Gilbert Annette !"