sak ifé nout jordu ék nout demin

PS : les primaires citoyennes, comme à la Présidentielle, c'est non !


Édito
Lundi 25 Mars 2013

La Fédération PS de La Réunion, sans précipitation ni animosité, a répondu ce week-end à la demande de Primaires citoyennes "comme à la Présidentielle" des candidats socialistes aux Municipales 2014. Une doléance du Progrès, le mouvement présidé par Patrick Lebreton. Philippe Leconstant, premier secrétaire fédéral, a indiqué à la presse qu'une circulaire du PS nationale, confirme la désignation des têtes de liste, lors du vote des sections…


PS : les primaires citoyennes, comme à la Présidentielle, c'est non !
Patrick Lebreton, Michel Vergoz, Jean-Claude Fruteau, et Jean-Jacques Vlody du Progrès, n'ont pas répondu à l'invitation de Philippe Leconstant, premier secrétaire fédéral du PS. Le Conseil fédéral du samedi 23 mars, s'est déroulé sans eux. "Je continuerai à les solliciter", a dit le patron des socialistes locaux. Il est vrai que la persévérance et la ténacité payent parfois. Pas sûr que ce soit le cas au moins jusqu'au 10 octobre, date-butoir de l'élection des candidats PS pour les Municipales 2014.

Qui aura le dernier mot entre la Fédération locale et le Progrès ? Pour l'heure, c'est sans conteste Philippe Leconstant et les instances locales. D'abord, parce que le Progrès ne veut pas aller à l'encontre des statuts du PS, et mettre ainsi en péril son influence dans les sphères parisiens socialistes. D'autre part, Philippe Leconstant et ses partisans gardent la tête froide face aux "offensives" de Patrick Lebreton et de ses amis progressistes.

Il n'y a pas eu d'affolement à l'issue de l'officialisation du mouvement de Patrick Lebreton. Il n'y en a pas eu non plus lorsque le Progrès a annoncé sa volonté de présenter des candidats dans 19 des 24 communes de La Réunion, et ce pour les Municipales 2014. "Le PS a demandé des explications, le Progrès a dû reculer". La Fédération locale n'a pas non plus cédé à l'affolement, lorsque Patrick Lebreton a annoncé son objectif de "primaires citoyennes comme à la Présidentielle 2012".

"Nous avons reçu une circulaire de notre premier secrétaire national. Harlem Désir confirme le mode de désignation des candidats pour les Municipales 2014. Il n'y a rien de changer. Ce sont les sections qui vont décider". Les 24 "premiers socialistes" qui sont 9 fois sur 10 tête de liste, seront connus au mieux le 10 octobre prochain. "Il n'y aura pas de primaires citoyennes comme demandées par le Progrès".

Le Progrès n'a pas dit son dernier mot pour autant. "Nous savons qu'il y a une adhésion massive au Progrès". Patrick Lebreton veut transformer son coup de génie. En partie, il aura ses "primaires citoyennes" dans le respect des statuts du PS. L'objectif pour lui est de compter son monde. Ses adhésions. Sa force. Qu'il espère basculer au dernier moment, parmi les adhérents du PS. Pour l'heure, la Fédération locale compte 3.500 encartés dont 30 % sont en faveur du Progrès (plus d'un millier).

Le Progrès lui, a déjà dépassé la barre du millier d'adhérents (dont une partie a déjà la carte du PS). L'addition des deux nombres, permet au Progrès d'espérer une bonne représentation aux Municipales. Car, il est évident que le rapport de force va changer et le vote dans les sections pour désigner les candidats socialistes aux Municipales 2014, sera serré dans certains communes.




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Jako le 25/03/2013 05:38
Aller, va chercher tes ordres à Paris…
Ça c'est vraiment le changement !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit