sak ifé nout jordu ék nout demin

"Osez le féminisme avec François Hollande"


Invité(e)
Lundi 12 Mars 2012


"Osez le féminisme avec François Hollande"
Des droits à conquérir
Les droits des femmes et l’égalité ont certes largement avancé sous la double impulsion des mouvements féministes et de la gauche qui a su leur offrir un débouché législatif et politique.

Cependant, l’inscription des droits dans les lois et dans la Constitution n’a pas permis une transformation suffisante de la société. L'égalité réelle reste un objectif. Depuis 5 ans, ce sont des reculs auxquels nous assistons. Retraites, droit à l’avortement, petite enfance, précarité au travail, violences, éducation, parité politique : dans tous les domaines, force est de constater que notre société a encore un sérieux problème avec l’égalité entre les sexes.

La possibilité en 2012 que la gauche gagne l’élection présidentielle ouvre une perspective enthousiasmante : celle de voir enfin l’égalité entre les femmes et les hommes devenir réalité. Les mesures qu’il faudra prendre sont connues : sanctions des entreprises et des administrations qui ne respectent pas la loi sur l’égalité salariale, lutte contre la précarité des femmes, ouverture de places d’accueil pour la petite enfance, application de la loi contre les violences, réouverture de centres IVG, meilleur accès à la contraception, campagne d’information et de prévention massive…

Pour impulser et veiller à l’application de toutes ces mesures la création d’un ministère des droits des femmes de plein exercice s’impose.

Parce qu’elle porte un projet d’émancipation et de protection des individus comme des droits collectifs, c’est la gauche qui pourra mettre en œuvre ces mesures. L’élection de François Hollande à la Présidence de la République ouvrira un nouvel espace de conquêtes pour les droits des femmes. 


Les domaines de conquête pour l'égalité

Egalité salariale et lutte contre la précarité :
Les femmes sont deux fois plus touchées par le sous-emploi ou le  travail précaire, trois fois plus par le travail à temps partiel, touchent en moyenne 27% de moins que les hommes à compétences et qualifications égales. Pourtant les femmes sont plus diplômées et sont plus nombreuses que les hommes à faire des études supérieures ce qui devrait les protéger sur le marché de l’emploi, hors ce n’est pas le cas.

Nos propositions :
- Faire appliquer la loi de 2006 sur l'égalité salariale , lutter contre le chômage et la précarité des femmes,
- Sanctionner les entreprises qui ont recours aux contrats précaires et qui n'applique pas les règles d'égalité des carrières et des rémunérations entre les hommes et les femmes 
- Travailler sur une meilleure formation des femmes et une meilleure orientation des jeunes filles qui malgré leur succès scolaire et la mixité sont cantonnées dans des secteurs d'activité traditionnels et moins rémunérateurs.
 
Conciliation vie professionnelle-vie familiale :
Pour favoriser l'accès à l'emploi , la création de places en crèches ou le développement de modes de garde sont indispensables ainsi que le renforcement de la scolarité à partir de 2 ans qui a fortement régressé ces 5 dernières années.
Trop de femmes doivent renoncer à travailler faute de mode de garde adapté et de transport public. Ce constat est encore plus patent ici qu'en métropole puisque l'équipement des communes du sud dans ces 2  domaine sont encore très en retard notamment au Tampon.

Nous réclamons :
Un service public de la petite enfance et l'accès de toutes les familles et de toutes les femmes à des modes de garde adaptées à leurs besoins ;
Des transports publics qui facilitent pour les femmes l'accès à l'emploi. A la Réunion , ce sont souvent les femmes qui n'ont pas de véhicule personnel.

Vie sexuelle et santé :
A la Réunion , le nombre de grossesses précoces est beaucoup plus élevé qu'en métropole avec des grossesses non désirées mais aussi des grossesses souhaitées dans un contexte où la jeune fille trouve des avantages à devenir mère très tôt et où aucun autre rôle et projet ne sont proposées à ces jeunes filles.

Le taux de natalité reste nettement plus élevé qu'en France 17,3%0 à La Réunion, et 12,6 %0 en France. Les Réunionnaises de 15 à 24 ans font 2 fois plus d'enfants qu'en France métropolitaine;
A La Réunion il y a chaque année 14500 naissances et 4500 Ivg dont 493 Ivg sur des mineures. Il y a eu 526 naissances de mineurs en 2009.

Dans ce domaine il y a beaucoup à faire, non seulement multiplié l'information sur la sexualité et l'a contraception mais aussi faire un travail de prévention psycho-sociale avec les jeunes dès le collège pour valoriser l'estime de soi des jeunes filles et les rendre plus autonome et favoriser les projets personnels autres que la maternité qui s'avère plus qu'aliénante pour ces jeunes filles. Dans ce domaine il y a eu une forte régression durant ces 5 dernières années.

La lutte contre la mortalité infantile et la mortalité maternelle doit également être un objectif. Comment peut-on expliquer un taux de mortalité infantile de 8%0, alors que ce taux est de 4%0 en France métropolitaine.  Des actions de santé doivent être exigées pour réduire ce taux.

Les violences faites aux femmes :
Nous réclamons :
- l'application de la loi de 2010,
- une meilleure protection des femmes victimes de violence,
- des moyens supplémentaires pour les associations d'aide aux victimes.

La parité :
Nous exigeons le renforcement de la parité et donc l'adoption de la loi sur le non-cumul des mandats porteuse d'espoir pour les femmes et l'abandon de la réforme territoriale très défavorable à la représentation des femmes .

Conclusion : Osez le féminisme avec François Hollande.

- Nous réclamons en urgence à La Réunion, un grand plan de lutte contre les grossesses précoces financé et organisé par l'ARS et les services de l'Etat qui ne repose pas uniquement sur le Conseil Général.
- Nous lançons un Appel aux femmes à défendre leurs droits et à exiger cette égalité homme-femme tout de suite.
- Pour atteindre cet objectif le premier geste c'est le vote  François Hollande, le 22 avril et le 6 mai.

Parti socialiste



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger