sak ifé nout jordu ék nout demin

Orientations budgétaires 2013 : Nassimah Dindar étend son influence au monde économique


Invité(e)
Jeudi 8 Novembre 2012

"Le Conseil général ne doit pas être qu'une caisse sociale". La présidente du Département confirme son objectif dévoilé l'année dernière, lors des orientations budgétaires de 2012 : mieux développer le social pour en faire un soutien important à la création d'activé, d'entreprises et d'emplois. Nassimah Dindar veut à terme, que chaque euro de sa politique, rapporte tant pour notre santé économique que pour le modèle de la famille réunionnaise…


Orientations budgétaires 2013 : Nassimah Dindar étend son influence au monde économique
Nassimah Dindar, de la présidente sociale au chef d'entreprise. La patronne du palais de La Source a changé même son vocabulaire. "Nous allons faire des revenus de transfert, des revenus productifs. Le Département deviendra une couveuse économique. Notre collectivité doit devenir un pilier de la croissance". La méthode est déjà défini. "Nous continuerons à développer les "savoir-être" et les "savoir-faire. Il s'agit d'utiliser les dispositifs sociaux pour proposer un véritable parcours d'insertion".

Offrir du terrain à de jeunes agriculteurs, utiliser la filière "bois de goyavier" du Conseil général pour former des jeunes, et créer de l'activité, de l'emploi et des entreprises. L'Académie des Dalons, calquée sur le RSMA et dirigé par un ancien officier du RSMA, confirment les objectifs contenus dans les orientations budgétaires. Nassimah Dindar n'entend pas s'arrêter en "si bon chemin". "Je continue à apprendre". Son apprentissage, ce sera aussi au sein du SPLA pour le logement.

"La création de la SPLA pour le logement, c'est avant tout de réduire les coûts de d'investissement et de construction, donc de faire des économies. C'est une des priorités de cette collectivité". La mutualisation des moyens, avec la création d'un guichet unique, et à partir d'un partenariat avec le CCAS de certaines communes, va également nous permettre de réduire des dépenses de fonctionnement". Hier, Nassimah Dindar a précisé, "ce n'est pas parce que nous proposons un guichet unique que nous diminuons nos offres de service".

Les "savoir-être" et les "savoir-faire" commencent au Conseil général. "La promotion de la femme et de l'homme réunionnais, la définition du nouveau modèle de la famille réunionnaise que nous voulons porter, et le cadre politique, économique et social, indispensable pour y parvenir, sont indissociables. Il nous faut passer de l'ère des droits à celle de la responsabilité. Les orientations budgétaires 2013 que nous présentons, est un pas supplémentaire dans la direction que nous voulons pour les Réunionnais et La Réunion", a conclu Nassimah Dindar.




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger